Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 06:28

Mercredi 12 juin, le Front de Gauche Morlaix était devant l'entreprise Gad de Lampaul Guimiliau pour exprimer sa solidarité aux salariés et les soutenir dans leur lutte pour sauver les emplois. Mercredi prochain, le même tract sera distribué à Landivisiau sur le marché avec les copains du Front de Gauche de Landivisiau.

 

 ....................................................................................................................................................................................................................

 

Le Front de Gauche exprime sa solidarité aux salariés de Gad et les soutient dans leur lutte pour conserver les emplois

 

La CECAB semble avoir décidé de liquider purement et simplement l'abattoir GAD de Lampaul-Guimiliau, en vertu d'une logique purement financière qui condamnerait au licenciement les 900 salariés de GAD (sans indemnités significatives ni formations proposées?). C'est lamentable et inacceptable! Voilà l'indifférence avec laquelle vous êtes payés après avoir bossé des années dans des conditions très dures et pour des salaires loin d'être reluisants.

 

On le sait tous, la fermeture de GAD à Lampaul-Guimiliau serait une catastrophe pour les régions de Morlaix et de Landivisiau où le chômage a déjà augmenté de 50% en 5 ans. Une catastrophe pour des centaines d'ouvriers, d'éleveurs, de transporteurs, de commerçants dont le gagne-pain dépend de cette activité. Combien de familles va t-on condamner au chômage de longue durée, à la mobilité forcée, à la précarité, aux fins de mois difficiles, au surendettement?

 

C'est toute l'agriculture et l'agro-alimentaire breton qui risquent d'être saccagés s'il n'y a pas de réaction des pouvoirs publics. Stephane Le Foll et le gouvernement, rivés à leur doctrine de la non-intervention, semblent s'en laver les mains et laisser faire en prétextant l'impuissance à enrayer des logiques de marché: Gad après Doux, Boutet-Nicolas, Marine Harvest … et puis, à qui le tour? A la clef, des milliers d'emplois détruits dans une région qui se dirige tout droit vers les 15% de chômeurs.

 

La droite, qui a voulu l'Europe du fric, de la mise en concurrence des salariés et des entreprises, la dérégulation des prix pour réduire le coût du travail, n'a d'autres recettes pour sauver les activités agricoles et agro-alimentaires que la fuite en avant dans le productivisme anarchique et la réduction des normes préservant l'environnement et la santé publique.

 

Pourtant, on le sait, les difficultés financières de GAD, en dehors de la mauvaise gestion avérée de la CECAB, s'expliquent par le dumping social des abattoirs allemands, la cherté de l'aliment due à la spéculation mondiale sur les matières premières, ou encore par le refus d'encadrer les marges de la grande distribution.

 

Pour éviter la désindustrialisation de la Bretagne et son entrée dans l'enfer du chômage de masse, des solutions existent:

  • Sortir du dumping social organisé à l'échelle européenne par des traités et des politiques ultra-libérales (les abattoirs allemands qui emploient des salariés étrangers payés entre 4 et 6 € de l'heure, grâce à l'application de la directive Bolkestein).

  • Garantir aux éleveurs et aux abattoirs des marges supérieures rémunérant leur travail en contrôlant les marges de la grande distribution (rétablissement des coefficients multiplicateurs)

  • Utiliser l'arme de la réquisition pour empêcher la fermeture d'activités d'intérêt général nécessaires à la survie de territoires déjà sinistrés et à notre souveraineté alimentaire, et confier la gestion de ces entreprises aux représentants des salariés si les capitalistes obnubilés par la rentabilité à court terme optent par la stratégie du pire.

  • Reprendre la main sur le développement agricole et agro-alimentaire en ne laissant pas les forces de marché s'auto-réguler en broyant les vies humaines. Sauvegarder et développer l'agriculture à taille humaine, respectueuse de l'environnement et l'alimentation de qualité pour tous.

 

Le Front de Gauche sera aux côtés des salariés de GAD qui, loin de se résigner, continuent à lutter avec une colère justifiée pour faire échec à cette destruction d'activité aux conséquences humaines intolérables. A l'heure où menace l'ouverture du marché européen à un libre échange sans contrôle avec les U.S.A, la mobilisation citoyenne s'impose plus que jamais.  

 

Front de Gauche du Pays de Morlaix frontdegauchemorlaix@gmail.com

2 petite rue de Callac 29 600 Morlaix

 

front de Gauche Finistère

Partager cet article
Repost0

commentaires

primet 14/06/2013 18:13


COMMUNITE D,INTERETS suite  et fin!

primet 14/06/2013 18:07


Ah GAD... c,est la main invisible du marché c,est pourquoi Mr LeFOLL s,en lave les mains il est comme son camarade Président très badin ce ministre Le Foll c,est sans doute un copain à
BOLKENSTEIN mais le Front de Gauche qui a vocation à construire le Front Populaire du 21éme siècle et à construire par exemple de nouvelles  solidarités producteurs /salarié-es de
l,agroalimentaire/de la grande distribution/et des citoyen-nes consommateurs dans un même combat peut démontrer dès aujourd,hui sa capacité d,action à unifier les luttes et donner un
coup de pied dans la fourmillière des idées reçues .Le FDG ne peut-il pas être à l,initiative pour favoriser ce rassemblement en liaison avec toutes les organisations
suyndicales ?...la présence de paysans à la manifestation avec les GAD n,est-elle pas le signe d,une certaine maturation? en tout cas faire un appel dans ce sens montrerait le vrai
visage du FDG classé à l,extrême gauche pour mieux continuer à fragmenter la société comme l,a souligné le PCF à son dernier congrès

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011