Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 05:30

 

Rencontres du Front de Gauche Finistère

Alternative à l'austérité

30 mars 2013

 

La Transition Ecologique

 

Guy Ledem, Michèle Hergoualc'h, Dominique Resmon

 

 

Introduction :

J'ai un pote qui a eu sa toiture à refaire, la charpente, les tuiles. En bon écolo il s'est dit autant faire des travaux d'isolation. Il s'est donc rapproché de plusieurs entreprises et les devis sont arrivés...

Le devis minimum se montait à 30,000 euros...

Il s'est trouvé face à un problème de financement, sa banque refusant de lui accorder un prêt du fait de sa précarité professionnelle. Il a donc fait le choix de s'en tenir juste à sa toiture en fonction de son budget en empruntant auprès de ses copains et en réalisant une partie des travaux par lui même.

A partir de cette expérience, je me suis dit qu'elle est la situation sur le Finistère ?

Le Finistère compte en ce début d'année 2013 environ 900,000 habitants soit 350,000 foyers (de 1 à plusieurs individus)

75% des Finistériens vivent en zones urbaines

25% en zones rurales

Sur ces 350,000 foyers

80% vivent en maisons individuelles soit 280,000

20% en habitats collectifs soit 70,000 foyers)

Les prospectives tablent sur environ 1,000,000 d'habitants vers 2025 en Finistère. Environ 75% des besoins des besoins d'habitations pour 2050 existent actuellement.

On peut donc estimer le nombre de logements en habitat individuel ou collectif à construire entre 50,000 et 75,000 dans les 40 prochaines années en envisageant d'une part une baisse du nombre moyen d'individus par foyer une augmentation de la population et son vieillissement, une forte demande sur l'habitat individuel en zone urbanisée en particulier sur le littoral finistérien, un renouvellement d'une partie du parc d'habitations.

Sur les 280,000 maisons individuelles existantes en ce début d'année 2013, environ 8,000 feront l'objet dans l'année d'une rénovation de leur toiture soit 4% pour un besoin estimé réel de près de 25,000 habitations

Sur ces 8,000 rénovations seules 10 % soit 800 s'accompagneront d'une véritable isolation de la toiture, des combles

90% soit 7,200 des 8,000 rénovations de toitures n'intègreront pas cette dimension isolation...

Le coût moyen TTC d'une réfection de toiture par une entreprise professionnelle est estimée à 15,000 euros, le coût moyen d'une rénovation de toiture avec isolation est estimé à 25,000 euros

Si je dois tirer un fil de cette courte introduction, il me faudra constater que tout se place actuellement sous le rapport de l'argent, le rapport capitaliste de l'offre et de la demande.

 

La transition écologique c'est donc apporter un regard neuf et une réponse humaine à une double impasse : celle des modes de production et des modes de consommation qui épuisent à la fois l'être humain et la planète

 

Les responsables de cette double impasse sont le capitalisme et le productivisme.

 

Le capitalisme:

faire de toute chose une nouvelle sources de dividendes, de profits

creusement des inégalités

dégradation de notre environnement

augmentation et délocalisation des pollutions

altération de l'écosystème, dérèglements climatiques

mondialisation, globalisation des systèmes productifs

faire payer ses crises par les peuples, les salariés, les retraités, par l'austérité

 

Le productivisme

épuisement des ressources naturelles

épuisement des hommes

idéologie consuméristes, mercantile

élévation de l'(accumulation matérielle et financière

 

les vrais coupables

l'oligarchie capitaliste et financière

les gouvernants libéraux soumis à cette oligarchie et aux lobbies , multinationales

les idéologues de la concurrence libre et non faussée

du capitalisme vert, du libre échange

 

La transition écologique

est une alternative pour sortir de la crise imposer l'intérêt général

partage des richesses

nouvelle économie fondée sur les besoins sur la sobriété

préservation du climat de l'Écosystème de la biodiversité

respect des êtres humains

 

Car l'être humain est d'abord partie intégrante de l'écosystème dans lequel il vit.

Il n'y a qu'un seul écosystème global compatible avec la vie humaine

 

1 seul écosystème : 1 seule planète

qui a vu passer sa population de 1 milliard en 1900 à 7 milliards d'habitants en 2012 avec une perspective annoncée de 10 milliards vers 2025.

 

La transition écologique allie l'économique, le social, la culture, l'humain.

 

Elle doit être pensée comme un nouveau projet politique réalisant la synthèse d'une écologie nécessairement anti-capitaliste, d'un socialisme débarrassé de ses logiques productivistes.

 

C'est une projet d'une société alternative au capitalisme, alternative à l'austérité pour les peuples

 

C'est un projet pour développer le progrès social, mettre fin aux saccages qui touchent l'environnement et notre écosystème, mettre fin à l'exploitation de l'homme par l'homme

 

C'est prendre en compte les besoins humains sur le long terme et les limites de la planète

 

C'est repenser l'utilité sociale des productions, nos manières de consommer, redéfinir nos besoins réels, la finalité des produits et la manière de les produire

 

Il nous faut d'abord rejeter les impasses idéologiques, le mensonge du capitalisme vert

l'impasse sociale libérale démocrate.

 

Le libéralisme n'est pas compatible avec une réelle vision de l'écologie

le libéralisme épuise l'écosystème épuise la planète il culpabilise les individus

il cache la responsabilité majeure du productivisme et du capitalisme

il refuse de voir l'exploitation des hommes, le pillages des richesses, l'écrasement des pays

 

le libéralisme repose sur une croissance sans fin

des productions et de la consommation matérielle globale;

il maintient la puissance du capital financier

il fait croire à une répartition de la richesse grâce aux fruits de la croissance

il développe sans fin l'accumulation du capital entre les mains d'une oligarchie minoritaire

 

La transition écologique c'est le renouvellement et la mise à jour du socialisme de notre temps

au travers du partage de la richesse

de la démocratisation des pouvoirs

de l'éducation globale

 

Ses méthodes sont

la radicalité concrète

la planification écologique

la révolution citoyenne

la participation citoyenne

 

Ce qui est bien en cause c'est l'accaparement des richesses sur un modèle d'expansion infinie qui est la voie vers un suicide de l'écosystème et de la civilisation humaine

 

la transition écologique doit penser le bien vivre social ensemble

avec un impératif: que chaque être humain puisse accéder aux biens pour satisfaire ses besoins fondamentaux

 

A partir de là la relance des activités d'intérêt général est indispensable mais ce n'est pas une relance de la croissance économique aveugle.

 

Il faut d'abord répondre aux urgences sociales et collectives en tenant compte de la préservation de l'écosystème des ressources naturelles, du climat.

 

La transition écologique c'est donc d'abord de mettre l'économie aux services des besoins humains.

 

 

Pour cela il faut en finir avec la politique de l'offre défendue, imposée par les libéraux:

produire tout et n'importe quoi en l'écoulant sur les marchés par des dépenses publicitaires considérables avec comme logique:

l'augmentation des profits par un système prêt à tout

produits programmés pour tomber en panne espérance de vie réduite des produits

effets de mode

gâchis

déchets

pollutions

 

La transition écologique veut donc inverser ces logiques

en mettant en adéquation le système productif

avec les impératifs humains et environnementaux

 

La base repose sur la fin du capitalisme, du libéralisme,

la fin de la dictature des intérêts particuliers

et de la propriété privée des moyens de production.

 

 

La transition écologique doit donc prôner

l'appropriation sociale des moyens de production

des propositions alternatives d'économie sociale et solidaire, l'autogestion, les coopératives

les services publics

comme elle doit prôner la réduction du temps de travail

se fixer comme objectif

le plein emploi

le progrès social et humain

 

A partir de là

il faut refonder en profondeur

notre système de production

re-localisation des activités

ré-industrialisation écologique

reconversion de l'outil industriel

redistribution du travail

répondre aux besoins non satisfaits

répondre aux besoins humains

développer les recherches et filières vertes

pour réduire notre dépendance aux ressources épuisables

développer et transformer les emplois

 

Parler de transformation écologique

 

C'est parler de rupture civilisationnelle

c'est agir avec le plus grand nombre

c'est faire converger les luttes

et les expériences de projets alternatifs et environnementaux

 

La reconversion écologique se fera avec les salariés, les retraités

ceux qui portent les projets dans le sens de l'intérêt commun

 

l'adversaire ce sont bien les actionnaires , les financiers,

les multinationales, les oligarques, le capital

 

Le Front de Gauche combine déjà propositions (l'humain d'abord),

présence dans les luttes sociales

résistances

aux côtés de ceux qui s'impliquent

dans le développement d'expérimentations et d'alternatives concrètes,

auprès de ceux qui défendent les services publics et les biens communs

 

C'est sur cette bas que nous devons travailler

à la prise en compte du temps long et de la maîtrise publique.

 

C'est sur cette base qu'il s'agit de mettre en œuvre

une «planification économique et sociale, écologique et humaine»

 

C'est sur cette base qu'il s'agit de placer la maîtrise publique

sous le contrôle des citoyens, des travailleurs, des retraités et des usagers, de la population.

 

 

C'est donc un mélange d'intervention populaire, de révolution citoyenne, d'utopisme révolutionnaire, de démocratie citoyenne auquel nous aspirons.

 

La Plan écologique doit donner la possibilité à tous les niveaux,

du local au global d'organiser la bifurcation

vers un autre mode de développement,

en interrogeant

nos besoins,

la production,

l'échange et la consommation

l'utilité sociale et écologique

les financements

 

A partir de là nous devons jeter un regard neuf

sur l'éducation publique,

l'éducation populaire,

l'élévation des connaissances

l'intervention des salariés dans la gestion des entreprises

l'intervention populaire dans les affaires publiques

 

Là se trouve donc le lien entre

partages des richesse

transition écologique

nouvelle république et démocratie

rôle et force du Front de Gauche

 

Notre projet réaffirme le rôle des collectivités et services publics

du local au global pour planifier la rupture

et la construction de nouveaux rapports sociétaux

garantir l'égalité d'accès aux droits fondamentaux

pour tous partout

 

Ménager le territoire

limiter l'étalement urbain

mais aussi la concentration des populations

en finir avec la concurrence des territoires

prôner un nouvel urbanisme rapprochant les fonctions indispensables

au bien vivre commun :

services publics

santé

éducation

logement

travail

culture et loisirs

biodiversité

agriculture

 

redonner une dimension publique

au vivant

aux biens communs comme

l'eau

le savoir

les services publics

les transports

la culture...

 

Notre bataille sera culturelle et idéologique par l'éducation populaire

pour redonner du sens à la citoyenneté

à l'intervention populaire

 

Notre bataille sera politique pour faire sauter le carcan des traités libéraux autoritaires

qui contribuent à l'épuisement des ressources naturelles

à l'exploitation des hommes

à l'affaiblissement social des pays développés

au pillage des peuples du sud

 

En finir avec le libéralisme et l'austérité

c'est maîtriser et orienter le contenu de la production et des échanges

vers des objectifs de progrès humain

 

C'est un combat internationaliste, planétaire

je le rappelle : une seule planète

un seul écosystème compatible avec la vie humaine pour 7 milliards d'hommes et de femmes

 

Les décisions prises à un endroit de la planète ont maintenant des répercussions partout ailleurs.

 

Il nous faudra porter ce combat internationaliste pour que convergent les savoirs, les expériences et les méthodes mises en œuvre.

Notre projet de transition planification écologiste devra pouvoir être porté par un forum social international.

 

Le projet du Front de Gauche

implique une refonte radicale des institutions, des rapports de classe

il exige une démocratie réelle de la souveraineté populaire

une réappropriation de l'initiative politique et citoyenne

un nouveau regard sur les choix économiques sociaux humains

 

Le projet veut donner le pouvoir à chacun

non pour l'intérêt d'une catégorie sociale ou d'un particulier

mais pour le bien de tous les êtres humains.

 

C'est une voie nouvelle profondément démocratique avec notre peuple

 

Le peuple n'est pas le problème: il est la solution!  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011