Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 06:01

 

C’est l’histoire de Michel MADEC, habitant de Carhaix, victime d’une société où le capitalisme financiarisé règne en maître, d’une société marchande où seules les notions de rentabilité, profit, accumulation ont droit de cité. Société où l’on oublie de plus en plus de faire vivre la solidarité, l’entraide, le respect … toutes les valeurs qui font la grandeur de l’être humain. Société dont nous sommes tous responsables, de gré ou de force mais dans laquelle heureusement quelques îlots de résistance existent et se développent de plus en plus.

Michel MADEC est un représentant de ces hommes qui se lèvent et disent NON.

Voici son histoire :

En 2005, il a un crédit à la consommation qu’il ne peut rembourser. Il est débiteur de 20.000 €. Il va voir le CMB qui, au lieu de lui conseiller d’ouvrir un dossier de surendettement, lui conseille de prendre un crédit-relais avec obligation de vendre sa maison.

Il vend donc sa maison, rembourse la banque et, avec le reste achète un appartement, avec un prêt de 31.000 € de la CMB.

En 2008, c’est à nouveau l’escalade, il doit reprendre un crédit revolving que, petit à petit, il ne peut plus rembourser. Le CMB lui fait une proposition de rachat de ce crédit par un prêt à la consommation.

Aujourd’hui, il doit 40.000 € à la banque.

La BANQUE DE France a établi un plan de surendettement avec vente de l’appartement, ce que Michel MADEC refuse absolument.

Voilà la démonstration du cercle infernal dans lequel une partie croissante de la population se trouve enfermée : des revenus de plus en plus faibles pour l’écrasante majorité des citoyens, un étalage indécent du train de vie de quelques-uns et de ce que la société de consommation peut offrir aux possédants et la machine à broyer du système bancaire qui écrase les petits pour mieux nourrir les gros.

Alors Michel MADEC a décidé de se battre. D’abord par une grève de la faim de 23 jours qui a mis sa santé en danger sans que les dirigeants de la Banque ne fléchissent, puis par une bataille juridique qu’il mène au nom de tous ceux qui ne peuvent le faire.

Ecoutons le :

« Je ne suis qu’un anonyme parmi les centaines de milliers, sinon des millions d’autres …

J’exhorte toutes les victimes du surendettement à sortir du silence, à ne pas avoir honte, à briser le tabou … nous ne sommes ni coupables ni responsables du surendettement.

Les coupables sont la société de consommation qui crée des besoins vains et futiles ou qui déstructure le rapport à l’argent d’une part, mais aussi l’exploitation capitaliste, toujours travailler plus pour gagner moins, qui livre les travailleurs et leurs familles aux banques et à leurs actionnaires.

Un système qui ne protège nullement les personnes vulnérables, un système où le dominant s’en sort (presque) toujours, au détriment du dominé.

C’est également un système qui ne permet pas à chacun d’avoir un toit sans s’endetter au-delà du raisonnable. Un système qui prend le toit comme garantie d’une dette d’argent, même si l’on n’a que cela. Une société soi-disant civilisée où le « droit au toit » n’existe toujours pas. »

Michel MADEC a le courage de se battre et, ce faisant, il revêt pleinement sa dignité d’homme. Il se bat aussi pour nous. Merci à lui.

 

credit-Mutuel-et-Michel-Madec-CMB.jpg

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierre-Yvon 21/04/2013 21:35


Il y a environ 7 années, je me suis fait éconduire par une conseillère financière de l’agence du
CMB de la  place Traoulen à Morlaix, après lui avoir posé la question suivante, pourquoi avez-vous fait un prêt révolving au petit copain de ma fille ( il était
déjà bien endetté, chèques rejetés… ) ? Elle m'a répondu que cela ne me regardait pas, car je n’avais pas de lien de parenté avec l’emprunteur. Circulez, il n’y a rien à voir.

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011