Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 05:59

100

 

Il y a presque un an, les Français décidaient de mettre fin à la présidence Sarkozy et à son Union pour une Minorité de Privilégiés.

La victoire de François Hollande c'était un Non net et sans bavure à 5 ans de sarkozysme, l'indice d'une puissante aspiration au changement, à un autre partage des richesses, à l'égalité.

 

Aujourd'hui c'est la déception qui domine voire plus. 

 

 Depuis la prise de fonction de François Hollande et du gouvernement PS-EELV, le nouveau pouvoir va à l'encontre des attentes des Français. Au-delà de quelques mesures allant dans le bon sens, il suit globalement les traces des politiques de droite, et non seulement il refuse de s'attaquer réellement au pouvoir de l'argent et de la finance, mais il contribue à le renforcer. 

François Hollande et le gouvernement ont fait adopter le traité européen qui impose la restriction continuelle des dépenses publiques. Ils ont accordé un cadeau de 20 milliards aux grands patrons alors que notre économie souffre déjà des intérêts somptueux payés aux banques privées et des richesses accaparées par les actionnaires. Enfin, ils ont décidé de ratifier l'accord sur l'emploi initié par le MEDEF, s'engageant ainsi sur la voie de nouvelles dégradations du "code du travail". 

La politique du gouvernement n'est guère reluisante non plus sur le plan des valeurs humaines: nouvel abandon de la promesse du droit de vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, stigmatisation des Roms, politique d'immigration et d'asile aussi dure que celle de l'ère Sarkozy. Pendant ce temps, l'austérité continue à mettre sous pression des services publics essentiels comme l'hôpital ou l'école, et les collectivités ont de moins en moins de moyens pour faire face à des besoins sociaux qui augmentent avec la crise et le développement de la précarité. 

Dans ses diverses déclarations le Président persiste et signe. Pire, il annonce une année 2013 de hausse continue du chômage, un nouvel allongement de cotisation des retraites...

L'affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D'une gravité extrême, elle ne revèle pas seulement l'absence de probité et d'honnêteté d'un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre hautes sphères financières et celles de l'Etat. 

C'est bien le système de l'argent roi, érigé en table de loi de la réussite, de la compétitivité ou de la concurrence, qui permet l'évasion fiscale, les paradis fiscaux, les spéculations en tout genre. Oui le capitalisme corrompt les décideurs pour mieux se mettre à l'abri des foudres des peuples qui n'en peuvent plus.    

 

Une autre politique, résolument de gauche, est possible et nécessaire. 

 

 On vous dit que l'austérité est la seule voix pour s'en sortir mais chacun voit bien qu'au contraire chaque jour tout va plus mal. 

On vous dit qu'il n'y a pas d'argent mais la fraude fiscale c'est au bas mot 40 milliards d'euros par an, la suppression des niches fiscales, c'est 42 milliards d'euros/an... 

Des mesures d'urgence doivent être prises pour relancer l'activité et l'emploi: relèvement des salaires et des minima sociaux, développement des services publics, interdiction des licenciements boursiers, des nationalisations démocratiques pour maintenir et transformer des filières industrielles dans le cadre d'une production nouvelle sur des critères sociaux et écologiques...

Puisque le Président de la République ne veut rien changer à sa politique, rien entendre de la colère qui monte, le PCF appelle les forces du changement à entrer massivement dans l'action pour exiger un changement de cap, dire stop aux politiques d'austérité, stop aux licenciements, stop à la casse du code du travail et des services publics. 

Le Front de Gauche propose à toutes les forces et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier et plus largement au peuple, contre la finance et l'austérité, de participer à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris. 

 

Alors soyons nombreux à Paris le 5 mai prochain, soyons nombreux à la fête du 1er mai organisée par la section PCF de Morlaix pour se rencontrer, débattre, faire connaître notre volonté d'un véritable changement.

    

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011