Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:51

Pendant trop longtemps l’écologie a été bornée à quelques lignes dans les programmes politiques et à quelques mots dans les circulaires électorales.

Nous sommes tous redevables à ces militants associatifs et politiques dont l’action obstinée, souvent à contre-courant des discours dominants, a fini par mettre l’écologie au cœur du débat. J’en ai connus … et pas toujours bien traités.

Mais ces mérites ne justifient pas que certains puissent prétendre à être les seuls légitimes dans les combats d’aujourd’hui… ni détenteurs de toutes les vérités.

Au contraire, sur le terrain, nous avons pu constater qu’il est possible et fécond que, venant d’horizons différents, avec des histoires, des expériences et des cultures diverses, des gens se mettent ensemble pour agir… et réussir.

Au moment où l’importance des enjeux est telle - il s’agit non seulement d’améliorer la situation, mais de l’existence même qui est mise en jeu - ce rassemblement devient une nécessité vitale.

Le Front de Gauche,  dépassant parfois des « certitudes » anciennes, a pris en compte l’ampleur des problèmes auxquels il faut apporter une réponse urgente. C’est l’objectif de la planification écologique que nous mettons en débat à l’occasion des élections présidentielle et législatives et que défendront nos candidats.

Je ne développe pas, Franck Simonnet l’a très bien présenté dans le blog « le chiffon rouge ».

Rappelons seulement qu’elle présente nos propositions pour:

  • Une transition énergétique publique et démocratique

  • Une agriculture paysanne saine et source d’emploi

  • La création d’un service public de l’eau, bien commun de l’humanité

  • Une politique de la pêche garantissant la préservation et le renouvellement de la ressource halieutique

  • Des transports à faible émission de gaz à effet de serre et le développement des transports collectifs

  • Un soutien à l’économie sociale et solidaire, à l’habitat autogéré et coopératif

  • La favorisation de la relocalisation des activités ,des circuits courts de distribution

  • La création d’un fonds européen social, solidaire et écologique

Il est évident que de telles propositions devraient trouver un écho favorable dans les forces de gauche et particulièrement chez les écologistes. C’est pourquoi j’ai du mal à comprendre l’agressivité développée par EELV depuis quelques jours à l’encontre du Front de Gauche et de son candidat Jean-Luc Mélenchon. Qu’on en juge : dimanche 18 mars, sur Europe 1, Cécile Duflot assénait cette pensée hautement politique « Jean-Luc Mélenchon fait la politique avec un rétroviseur ». Le même jour Jean Vincent Placé en remettait une couche « Je n’ai aucune sympathie particulière pour les thèmes de campagne portés par Jean-Luc Mélenchon ».

Le lendemain, sans doute agacée par les 120 000 participants de la Bastille, et on comprend que ça la fasse rêver, Eva Joly jugeait bon de faire bénéficier les lecteurs de Libération de sa haute réflexion : Jean-Luc Mélenchon représenterait « la gauche ancienne… qui ne regarde pas devant nous ».

Si les enjeux n’étaient pas si grands cette courte vue en serait presque risible. Quant à nous, qui n’avons pas échangé nos convictions contre un plat de lentilles, fussent-elles vertes ou bio, nous continuerons inlassablement à rechercher les convergences sur le terrain et dans les urnes pour qu’émerge enfin une société qui mette au premier rang de ses préoccupations

« L’Humain d’abord ».

 

Alain DAVID. 19.03.2012

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011