Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 06:21

Nous nous sommes réunis à une douzaine de personnes pour faire émerger des idées pour notre activité et organisation l'an prochain. Nous aurions pu être bien davantage mais il y a eu un petit cafouillage dans l'envoi des invitations.

  Daniel Ravasio a rappelé qu'il y aurait, à l'issue de la prochaine Fête de l'Humanité les 13,14,15 septembre, un texte travaillé au niveau de la coordination nationale qui donnerait les axes de développement et d'activité du Front de Gauche pour les mois qui viennent, prenant en charge notamment la question de la reconnaissance du rôle des militants du Front de Gauche qui n'ont pas de cartes dans un des partis qui composent le Front de Gauche.

Patrick Le Nan a mis en avant l'idée que le Front de Gauche devait rester un laboratoire pour développer un fonctionnement politique différent et devenir une chambre d'écho qui puisse faire remonter la parole du peuple.

De ce point de vue, on s'est tous posé la question de l'utilisation sur le plan de la campagne nationale et du programme des arguments et propositions qui ont émergé dans les assemblées citoyennes. Hervé Penven notamment a regretté que le programme "l'Humain d'Abord" fixé en juin dernier n'ait pas pu être amendé et complété à partir de ce qui émergeait des réflexions critiques des sympathisants et des propos des assemblées citoyennes. Le programme n'aurait pas dû être considéré comme intangible: il y a selon H.Penven deux- trois erreurs dans ce programme (SMIC à 1700 € brut, aucune retraite en-dessous du SMIC) qui ont pu nous coûter cher en nuisant à sa crédibilité alors que dans l'ensemble, il était le seul à offrir une perspective cohérente de transformation sociale. Comment faire pour que le travail réalisé en bas serve en haut dans l'élaboration des programmes et des stratégies? Comme faire pour que les débats de la base arrivent sur le plan national? C'est un questionnement que nous aurons à conduire y compris sur le plan local. Jacques Normand a rappelé qu'il ne fallait surtout pas attendre que ça se structure là haut pour que ça vive en bas.

Yann Guéméné s'est exprimé en disant que les gens qui avaient voté pour nous, parfois pour la première fois cette année, attendaient maintenant des réponses: quelle va être dans les prochains mois, les prochaines années, l'utilité du Front de Gauche qui n'a pas le pouvoir? Comment allons-nous agir pour relayer les attentes populaires?

Jean-Luc Le Calvez a rappelé que c'était la vocation du Front de Gauche de permettre aux gens de redevenir des citoyens à part entière en refusant les logiques de délégation de pouvoir.

Nous considèrons, à partir des propos de Daniel Ravasio, que le collectif local du Front de Gauche de Morlaix peut se donner plusieurs objectifs dans les mois à venir:

- Améliorer ou compléter le programme à partir d'ateliers législatifs permettant de travailler avec les sympathisants Front de Gauche et la population sur des questions particulières (aide à l'autonomie, 6e République, transports...) et de faire remonter les propositions à nos instances nationales et à nos parlementaires pour qu'elles soient éventuellement traduites en projets de loi.

- Continuer à faire des réunions thématiques pour réagir à l'actualité nationale et s'affirmer en tant que force de résistance et de proposition: sur l'Europe, la fiscalité.  

- Etre présents dans les luttes: pour un référendum sur le pacte budgétaire, une augmentation du SMIC, auprès des salariés de la fonction publique, de Doux, de Bri'Air, de la Britanny Ferry...

- Réfléchir à notre organisation interne sur le plan local (quel rôle pour un bureau? une assemblée générale? qui envoie les invitations? est-ce qu'on demande une cotisation volontaire? comment assure t-on l'autonomie financière du Front de Gauche?) et sur le plan national.  

- Préparer les municipales par un travail sur le projet et la stratégie.

- Communiquer à destination de la population par voie de presse et de tractage. Mikaël Seïté propose la diffusion d'une lettre du collectif Front de Gauche tous les 3 mois pour réagir à l'actualité locale et nationale, proposition intéressante et à creuser.

 

A la fin de la réunion, nous avons fixé quelques dates pour continuer à travailler, en rappelant qu'il y avait l'université d'été du Front de Gauche à Grenoble les 25,26,27 août et que ce serait bien que un ou deux adhérents du Front de Gauche Morlaix nous y réprésentent:

 

- Vendredi 24 août 2012, 18h (au 2, petite rue de Callac à Morlaix) : réunion de bureau du collectif Front de Gauche Morlaix (ouverte à tous) - point de siutuation, organisation d'actions militantes à la rentrée.

 

- Vendredi 21 septembre, 18h au 2, petite rue de Callac à Morlaix: bureau du collectif Front de Gauche

 

- Samedi 13 octobre (15h-22h30): Assises du Front de Gauche du pays de Morlaix: réflexion sur notre organisation et notre activité de 15h à 18h30, apéro et repas de galettes et de crèpes (préparées par Yann Guéméné) puis concert avec deux groupes de musique. Cet évènement pourrait avoir lieu dans la salle de Ploujean (premier choix),  à Plougonven ou à Plourin les Morlaix (salle du cheval Blanc), voire à Plouégat-Guerrand.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011