Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:42

"Je prendrai des ini­tia­tives pour favo­riser, par de nou­velles négo­cia­tions, la paix et la sécurité entre Israël et la Palestine. Je sou­tiendrai la recon­nais­sance inter­na­tionale de l’État pales­tinien ». C'était le 59ème enga­gement pris par François Hol­lande, can­didat à la Pré­si­dence de la République.

Or, il y a une semaine, le Premier ministre Israélien, Benyamin Neta­nyahou a été invité avec les honneurs et un dispositif de sécurité ébouriffant par le Président Hollande Hol­lande. Or, une semaine avant, on apprenait que le Likoud, le parti de Neta­nyahou, signait un accord électoral pour les législatives de janvier 2013 avec le parti d’extrême-droite d’Avidgor Lie­bermann. Voici l'analyse et la colère très justes d'une militante de l'Association France Palestine Solidarité, Françoise Diehlman, publiée sur le site internet de l'AFPS, un texte qui dénonce à raison les grands pas en arrière de Hollande par rapport à la défense du droit international et des revendications légitimes des Palestiniens:  

 

" C’est pour l’homme fort du Likoud, de la sainte alliance avec l’extrême droite, de l’occupation et de la colo­ni­sation, qui est en pleine cam­pagne élec­torale, que le Pré­sident de la Répu­blique déroule le tapis rouge.

On aurait pu attendre de François Hol­lande, un moment fort, qui aurait pu désta­bi­liser Neta­nyahou, s’il lui avait dit (rêvons un peu !) : « Moi Pré­sident de la Répu­blique, je vous ai invité pour vous dire que je me pro­non­cerai au nom de la France pour l’admission de la Palestine à l’ONU, Moi Pré­sident de la Répu­blique, je reconnais l’État de Palestine dans les fron­tières de 1967avec Jéru­salem Est comme capitale, Moi Pré­sident de la Répu­blique, je demande la sus­pension de l’Article 2 des accords UE-​​Israël, tant que vous et votre Gou­ver­nement ne met­tront pas fin à la colo­ni­sation, Moi Pré­sident de la République…

Seulement voilà, rien de tout cela. Pire ! Le Pré­sident s’aligne sur les posi­tions israé­liennes en appelant à des négo­cia­tions sans condition, sans préa­lable : « La France sou­haite la reprise – sans condition – des négo­cia­tions entre Israé­liens et Pales­ti­niens. Avec le même objectif, celui que nous pour­suivons depuis des années, c’est à dire de deux États : l’État d’Israël avec la sécurité qui doit lui être garantie et l’État pales­tinien qui doit pouvoir vivre ». Il écarte aussi « la ten­tation pour l’Autorité pales­ti­nienne d’aller chercher à l’Assemblée générale des Nations Unies, ce qu’elle n’obtient pas dans la négo­ciation ». S’adresser à l’ONU devient-​​il donc un acte qui dérange ?

Hol­lande est en recul par rapport à Sarkozy (c’est dire..), car ces mots ont été pro­noncés exac­tement un an après l’admission de la Palestine à l’UNESCO et un vote positif de la France. Le « sans condition préa­lable », très cher à Neta­nyahou, signifie que le Pré­sident Hol­lande accepte le refus israélien du droit inter­na­tional comme base de négo­ciation. Quid main­tenant pour la France de l’existence d’un État pales­tinien dans les fron­tières de 1967avec Jéru­salem est comme capitale ? Quid de la recon­nais­sance inter­na­tionale de l’État pales­tinien ? L’engagement 59 de François Hol­lande a fait pschitt ! A explosé en vol !

Le Pré­sident de la Répu­blique vient de marquer la rupture avec les poli­tiques menées par la France sur la question du Proche-​​Orient jusqu’à maintenant".

 

 

Voici maintenant la déclaration du PCF national par rapport à l'intensification de la colonisation décidée à Jérusalem- Est.  

Israël / colonisation : « Pendant combien de temps encore la France officielle restera-t-elle silencieuse et inactive ? »

 

Le gouvernement israélien, par la voix de son Ministère de l'Habitat, vient d'annoncer la construction de 1 285 nouveaux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, mais dans la quasi-totalité à Jérusalem-Est.

Conforté certainement par l'absence de réactions aux dernières annonces, fin octobre, de la poursuite de la colonisation, Benyamin Netanyahou en profite en pleine impunité. D'autant qu'après son passage en France, et sa rencontre avec le président François Hollande – lequel avait pourtant placé son mandat sous l'égide de la Justice – il se sent à l'abri de toute condamnation puisque les plus hautes autorités françaises lui ont accordé un soutien gratuit et sans limite.

Le Parti communiste français condamne cette escalade coloniale illégale et illégitime. Pendant combien de temps encore la France officielle restera-t-elle silencieuse et inactive devant un tel mépris du droit et de la justice pour le peuple palestinien ?

 

colonisation-a-Jerusalem-Est.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011