Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:06
Ce mardi 10 décembre avait lieu le vote sur l'avis du CESER Bretagne par rapport au Pacte d'avenir proposé par le  premier ministre Ayrault.
Cet avis est un avis favorable avec des réserves, mais favorable quand même. Soutenir l'avis du CESER revenait donc à voter POUR le Pacte d'avenir du gouvernement.
Or ce Pacte d'avenir se situe dans le cadre de la politique austéritaire du gouvernement, dans le cadre de l'ANI,  il  ne répond pas à la colère des salariés en Bretagne qui s'est exprimée depuis plusieurs semaines. 
Il ne rompt pas avec l'agriculture productiviste et est plus qu'insuffisant dans son volet social.
Comme le dit Ouest France, le résultat du vote n'est pas un triomphe:
53 votes pour, 16 contre et 43 abstentions
 
Soit seulement 53 votes pour sur 119 votants !
Ont voté pour : la CFDT, la CGT, l'UNSA, la CGC, la Confédération Paysanne
Ont voté contre : Solidaires, FO, la CFTC.
Se sont abstenus: les syndicats agricoles, le Medef, la FSU, les associations environnementales pourtant très critiques sur ce pacte unilatéral.
Le Premier ministre JM Ayrault doit venir signer à Rennes ce Pacte, qui aura été voté par le Conseil Régional à majorité socialiste.
Solidaires, FO et CGT appelle à un rassemblement à Rennes vendredi 13. 

Pacte d'avenir. Le "oui mais" du conseil économique et social

             OUEST FRANCE Bretagne - 16h25 

 
  • Le vote sur l'avis qu'a donné le conseil économique et social sur le Pacte d'avenir. | Thomas Brégardis 
  • Le conseil économique et social de Bretagne, l'assemblée consultative du conseil régional, a adopté son avis sur le Pacte d'avenir.

Pour autant, ce n'est pas un triomphe pour ce texte qui apporte des réponses à la crise que traverse l'agroalimentaire breton, et entend poser les bases d'un rebond économique pour la région.

Dans les rangs du conseil économique et social, qui représente le monde économique, les syndicats et les associations, on a compté pas moins de 43 abstentions, 16 voix contre et 53 en faveur de l'avis proposé sur le Pacte d'avenir. 

Et encore, cet avis pointe déjà les insuffisances du Pacte d'avenir, comme sa préparation dans l'urgence ou l'absence de mesures clairement chiffrées. Par exemple, sur l'annonce d'une simplification de mesures administratives, l'avis du conseil économique et social estime que «le Pacte ne détaille pas suffisamment les actions concernées, ni les garanties sur les modalités d'application et de suivi de ces mesures».

  

----------------------------------------------------------------------

 

 

20 Minutes : BRETAGNE - Le Ceser de Bretagne a toutefois regretté le délai court pour la concertation...

Le conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) de Bretagne a voté à une faible majorité en faveur d'un avis sur le Pacte d'avenir, qui salue l'engagement de l'État aux côtés de la région pour se redresser, mais critique certaines insuffisances.

Le Conseil regrette les «délais très courts de la concertation»

Lors du vote à l'issue de quatre heures trente de débat, 52 membres du Ceser (sur 119) ont voté pour cet avis, rédigé par trois rapporteurs, 43 se sont abstenus (principalement les acteurs économiques et les syndicats agricoles), refusant notamment de donner un avis sur le Pacte tel qu'il est présenté, et 16 (dont FO, Solidaires ou encore la CFTC), ont été contre.

L'avis en question note que le Pacte «constitue un engagement de l'État, aux côtés du conseil régional, des collectivités (...), ainsi que des acteurs économiques et sociaux (...)». Le Ceser y salue la volonté de concertation pour réaliser le Pacte, mais «regrette toutefois les délais très courts dans lesquels a lieu cette concertation», en un mois et demi à peine. Il précise ainsi que «ces délais apparaissent difficilement compatibles avec l'ambition d'élaborer un véritable »Pacte« pour l'avenir de la Bretagne», mais note que de nouvelles étapes de concertation sont attendues, notamment pour la finalisation du PAAB (Plan agricole et agroalimentaire, en annexe du Pacte).

Deux milliards d'euros d'aide

Dans ce Pacte, qui liste des aides et engagements divers pour un montant de près de deux milliards d'euros, le Ceser «apprécierait que les éléments nouveaux soient davantage mis en avant». Car comme l'on fait remarquer de nombreux intervenants lors des débats, le Pacte contient de nombreux financements déjà actés auparavant. Enfin, sur des domaines comme la pêche et l'aquaculture «les formulations comme les engagements restent flous», juge le Ceser.

Le préfet de région Patrick Strzoda, qui a assisté aux débats, a salué cet avis rendu par le Ceser, estimant que «le Pacte doit vivre, il doit évoluer» en réponse à ceux qui le jugent insuffisant ou incomplet.

Jeudi, les élus de la région se prononceront sur le texte et autoriseront ou non le président de la collectivité, le socialiste Pierrick Massiot, à apposer vendredi sa signature au bas du document, à côté de celles du préfet de région Patrick Strzoda et du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011