Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 06:09

Cette semaine, Marc Laneley, PDG de Brit Air depuis 2002, a démissionné de son poste pour devenir responsable de la réorganisation des compagnies régionales d'Air France.

Air-France KLM, compagnie franco-néerlandaise detenue encore à 15,9% par l'Etat français veut en effet économiser 2 milliards d'euros d'ici la fin 2012 et parvenir à une réduction de 20% des coûts dont elle a la maîtrise. Selon l'agence Reuters (24 mai), ce plan d'économie passerait par un plan de départ à la retraite (2400 départs "naturels" à la retraite non remplacés pour les 3 ans à venir) et par un plan de "départ volontaire" pouvant concerner 2500 salariés. La fusion et la restructuration des filiales régionales ( Brit Air, Airlinair et Régional) est aussi à l'ordre du jour: elles pourraient constituer un groupe plus autonome par rapport à Air France dans le capital duquel rentreraient d'autres investisseurs et qui "louerait" ses avions et ses 3500 salariés en tant que sous-traitant à Air France. L'investissement dans le matériel et les emplois sur ces filiales sera moindre que l'investissement dans la compagnie low-cost que Air France KLM chercherait à développer. La carte des vols pourrait être revue et des aéroports délaissés, tel celui de Morlaix, à la faveur de regroupements régionaux visant à faire des économies sur les effectifs et les équipements.

Cette perspective est extrêmement inquiétante pour les salariés de Brit Air et toute la région de Morlaix où les collectivités ont beaucoup investi pour le développement de l'aéronautique, une filière qui apporte de l'emploi qualifié et des recettes fiscales au pays de Morlaix, tout en constituant une de ses vitrines économiques.  

Pourtant avec ses 400 salariés à Morlaix, son chiffre d'affaire de 363 Millions d'Euros, et son résultat net de 16,4 millions d'Euros, Brit Air n'est pas déficitaire, loin de là. Les responsables politiques doivent se mobiliser pour défendre l'implantation de la filiale à Morlaix et la conservation de l'emploi, pour que les salariés ne fassent pas les frais des logiques de rentabilité financière que cherchent à faire prévaloir les actionnaires d'Air France-KLM.

 

I.D      

Partager cet article
Repost0

commentaires

WALTER 25/05/2012 13:58


Bonjour ,


avant de vous lançer dans des commentaires "pré électauraux " qui vous sont propres , il serait bon de vous renseigner un minimum sur vos allégations :


la Cie BRITAIR  n'est malheureusement plus bénéficiaire depuis 3 exercices annuels , certes en moindre proportion ( déficit) que sa maison mère Air France , mais néanmoins fortement
déficitaire , je ne vous apprendrais pas que le chiffre d'affaire , le résultat net et la marge restante constituent des chiffres de nature différente .D'autre part l'aéroport de Morlaix n'a pas
vocation commerciale puisqu'il est utilisé pour la maintenance des avions britair ( convoyages à vide ) et l'aéroclub de Morlaix .Alors de grâce évitez , tels que certains journaux d'une presse
non spécialisée mais toujours alarmiste , des effets d'annonçe qui ne font que faire peser une angoisse supplémentaire sur la population ,y compris sur les clients de la Cie BRITAIR .


 

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011