Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 08:01

AVIS DE TEMPÊTE SUR LES SALAIRES DE LA FONCTION PUBLIQUE

On se souvient que Lionel Jospin en son temps prétendait dire ce qu’il voulait faire et faire ce qu’il avait dit ! Il serait bon que Jean-Marc Ayrault, Marylise Le Branchu ou Vincent Peillon lui emboîtent le pas et annoncent clairement leurs intentions concernant l’avenir salarial de 5,2 millions de fonctionnaires.

Alors que le point d'indice, composante importante de leur salaire, n'a pas été revalorisé depuis 2010, le journal Les Echos annonce le 6 février que pour réduire les dépenses publiques, le gouvernement réfléchirait à l’hypothèse de geler l’avancement des fonctionnaires en 2015. En clair, aucun changement d’échelon dés l’année prochaine synonyme de 1,2 milliards d’Euros d’économie.

Après le gel des salaires, le gel des carrières « est sur la table » comme l’a confirmé Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée. Il précise même que le ministre du budget Bernard Cazeneuve envisage aujourd'hui ces mesures, pour ensuite en faire la proposition, au Premier ministre, au président de la République et à la majorité.

Austérité oblige, il faut trouver de nouvelles recettes pour réduire les dépenses publiques de 50 milliards d’euros d’ici 2017, voire davantage afin de financer les baisses de charges et d’impôts pour les employeurs.

Et les fonctionnaires deviendraient ainsi la nouvelle cible de choix pour le gouvernement socialiste. Encore une fois, celui-ci prendrait à son compte les recommandations de la commission européenne, de la cour des comptes et des économistes les plus libéraux.

Sans doute une telle position en pleine période électorale est-elle difficile à tenir ? Toujours est-il qu’après Vincent Peillon s’adressant aux enseignants, c’est Jean-Marc Ayrault lui-même qui vient de démentir clairement cette orientation. Promis, craché, juré, on y a même pas pensé !

C’est noté Monsieur le Premier ministre, mais permettez le manque de confiance envers votre action gouvernementale. Trop de promesses non tenues, trop de reniements de votre part face à la droite et au Medef, nous font craindre de nouveaux reculs…

La méfiance et la vigilance des salariés de la Fonction Publique, de leurs syndicats et de tout le mouvement social est plus que jamais nécessaire pour défendre des conditions salariales de plus en plus dégradées. Inutile de préciser qu’ils trouveront les militant-es du Front de Gauche à leur côté pour de probables et nécessaires mobilisations.

 

François Rippe, le 15 février 2014

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011