Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 18:48

 

Les évènements autour du projet d’aérodrome de Notre Dame des Landes suscitent à juste titre un débat animé au sein des partis, des associations et plus largement de la population.

Les méthodes policières du gouvernement, la brutalité de l’intervention des « forces de l’ordre » sont très largement sinon unanimement condamnées. Dans ce domaine aussi le véhicule du changement est en panne sèche.

 

Sur le fond du problème par contre les avis sont partagés dans le parti et nombre de militants sont dans l’expectative. C’est normal car ce problème, pas plus que la politique énergétique en Bretagne n’a fait l’objet d’aucune réflexion, d’aucun débat impliquant l’ensemble des communistes de la Fédération du Finistère. Dès lors il n’est ni étonnant, ni dramatique que nous n’ayons pas tous la même opinion sur le sujet et il nous faut respecter les différents points de vue et surtout ceux qui les expriment.

 

Nous avons vocation à être un parti de gouvernement.

 

Dès lors notre position ne saurait être justifiée par un argument d’autorité s’appuyant sur le choix d’une direction ou des élus communistes dans les deux régions concernées…surtout quand ils sont justifiés par des trocs de financement d’infrastructures par les conseils régionaux.

 

Mais elle ne saurait non plus consister à la reprise pure et simple sans examen de positions prises par des partis, des élus, des associations, des citoyens aussi impliqués, déterminés et respectables soient ils.

 

Au vu de l’émotion qui se développe dans la population, de la complexité des problèmes et des conséquences, un passage en force n’est pas acceptable.

 

Les personnes, organisées ou non, qui se sont engagées dans le combat de Notre Dame des Landes ont bien évidemment leurs motivations et leurs priorités qu’il nous faut respecter. Mais il nous appartient, en tant que parti , d’essayer de prendre en compte l’ensemble de la problématique pour dégager des réponses justes et pertinentes

 

Sans que cela soit exhaustif

  • Le fonctionnement de l’aéroport actuel est-il satisfaisant pour les usagers, pour la population nantaise ? Y a-t-il des solutions sur place ?

 

  • Quelles sont les conséquences ( positives ou négatives ) du projet en terme écologique, économique, agricole, humain , …?

 

  • Dans le contexte actuel…et futur, le projet est-il utile, souhaitable, nécessaire, contradictoire, opposé à la mise en œuvre d’une politique qui mette l’humain au centre de tous les choix ?

 

  • Dans la société que nous voulons, y a-t-il une place pour des transports aériens en perpétuelle croissance ?

 

  • Si nous considérons que le droit de se déplacer est un droit fondamental est-il logique de confier à un groupe privé non seulement la construction mais aussi l’exploitation pendant 55 ans du nouvel aéroport ?

 

Au lieu de s’arc-bouter sur le respect de la décision prise (quand, par qui, avec quel éclairage, … ?) et de la chose jugée, c’est ce débat démocratique que le gouvernement et les collectivités devraient se sentir obligés d’ouvrir et de mener jusqu’à son terme. Ensuite une décision pourra être prise…. et acceptée par tous.

 

Mais cela ne nous exonère pas de notre responsabilité de mener aussi ce débat, sans tabou et sans œillères au sein de parti.

 

Nous sommes contre la délégation de pouvoir dans la société. Appliquons-nous à nous même ce principe.

 

Alain DAVID

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011