Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:39

 

Cinq raisons d’être contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Par le collectif Front de gauche du Pays de Morlaix

 

1) C’est un projet anti-écologique

 

- Les 2000 hectares nécessaires à la réalisation entraîneront une imperméabilisation des sols, la destruction d'espaces naturels d'une rare qualité (bocages, prairies humides, haies, mares…), la destruction de nombreuses espèces animales…ce qui est contraire aux objectifs de préservation de la ressource en eau et d'arrêt de l'érosion de la biodiversité (repris dans la Stratégie Nationale pour la Biodiversité et le protocole de Nagoya signé par la France).  

- La perte de 2000 hectares, aujourd’hui de terres agricoles, va à l'encontre de la nécessaire relocalisation de l'agriculture dans un objectif de souveraineté alimentaire.

- Il encourage le développement du transport aérien, mode de déplacement polluant et énergivore, en totale contradiction avec les objectifs du protocole de Kyoto, signé par la France. Nous sommes au contraire conscients de la nécessité vitale de faire de la lutte contre le dérèglement climatique une priorité, à l'encontre de laquelle va le pari d'une augmentation continue du transport aérien.

 

2) C’est un projet dont l'intérêt économique est douteux 

 

-Le coût du projet est élevé, même quand on ne prend pas en compte tous les investissements connexes pour les amènagements périphériques (ligne TGV, routes...) qui le font monter à plus d'un milliard d'euros, financés autant par l’État que par les collectivités locales, au déficit d’autres priorités (le fret ferroviaire, le transport en commun de proximité et bon marché, le logement, la santé, le social).

- Il n’y aura pas de création d’emplois, si ce n’est des transferts d’emploi, en entraînant la fermeture d’autres aéroports de l’Ouest de la France. Et cela favorise la déréglementation des services aériens.

- Selon plusieurs études, ce projet serait déficitaire à terme, entraînant un financement public sur le long terme.

- Le contrat donné à Vinci pour la construction est encore une fois à l’avantage des profits privés, qui plus est d'une multinationale des plus néfastes pour la société, et n'est pas sans poser de problèmes de conflits d'intérêt.

 

3) Il est faux de dire que ce projet s'impose démocratiquement et qu'il a été approuvé par la population.

 

-La présentation du projet aux élus a été tendancieuse et la mise en place de ce projet n'a donné lieu à aucune consultation véritable de la population avec des débats publics dignes de ce nom.

- Les victoires électorales des élus qui soutenaient ce projet ne sont pas un argument suffisant pour dire qu'il est voulu par les citoyens car ceux-ci ne se sont pas exprimés sur cette question précisément.

- L’implantation de cet aéroport implique un aménagement du territoire qui va au-delà de la Loire-Atlantique et ces populations n'ont jamais été véritablement informées ou consultées alors que les élus engagent les finances publiques.

- L'opposition ce projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes se généralise dans le pays et à cet égard la violence verbale et physique exercée contre les opposants à l'aéroport pour les expulser de la zone afin que Vinci puisse commencer très vite à la bétonner et à créer une situation de non retour est fort peu démocratique et trahit la précarité de la position du gouvernement, qui sent que ce projet est très contesté.

 

4) C’est un projet qui implique un développement territorial non maîtrisé.

 

-Il entraine un étalement urbain inévitable, étendant l’agglomération nantaise vers le Nord, supprimant encore d’autres terres agricoles et milieux naturels.  

- On risque de voir apparaître un grand pôle urbain allant de Rennes à Nantes, métropole régionale, sans autre projet de développement régional.

- Les moyens régionaux sont tournés vers ce projet : financements, lignes de train, autres aéroports régionaux, liaisons tram-train, créations routières, etc. Et cela à défaut d’un développement harmonieux de l’ensemble du territoire breton.

 

5) Parce que nous avons une autre conception des services publics.

 

-Parce que des alternatives n’ont pas été étudiées et existent pourtant.

- Parce que notre pays a besoin de maitriser publiquement ses transports dans le cadre d'une planification écologique.

- Parce que l’aménagement d’un territoire doit se faire dans la durée au profit d’un développement durable de l’ensemble des territoires.

 

front de Gauche Morlaix

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011