Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 15:45
Dans le canton de Douarnenez, une gauche unie dans la course aux départementales. De gauche à droite : Damien Roffat, Joëlle Moalic, Florence Crom et Camille Gontier. | OUEST-FRANCE

Dans le canton de Douarnenez, une gauche unie dans la course aux départementales. De gauche à droite : Damien Roffat, Joëlle Moalic, Florence Crom et Camille Gontier. | OUEST-FRANCE

Ouest-France

Élections départementales. Une gauche unie dans le canton de Douarnenez

Florence Crom, élue d’opposition à Douarnenez (Finistère) et Damien Roffat, membre d’Europe Écologie Les Verts, sont candidats aux élections départementales. Une union de la gauche (PC, PS, EELV) sur une liste propre au canton de Douarnenez, intitulée Finistère en commun.

Une candidature aussitôt déposée en préfecture, aussitôt dévoilée. Dans le canton de Douarnenez (Finistère), la gauche avance unie et propose un binôme, sur la liste Finistère en commun, choisi sur la base d’un « équilibre territorial ». Florence Crom, élue d’opposition à Douarnenez et vice-présidente à Douarnenez Communauté en charge des déchets, de la propreté et du traitement des algues vertes, repart comme en 2015, « avec enthousiasme et détermination ».

Cette fois, elle n’apparaît plus aux côtés de Gurvan Kerloc’h, mais de Damien Roffat, nouveau dans la compétition. À 39 ans, ce membre d’Europe Écologie Les Verts depuis un an, installé à Plogoff (Finistère), officialise sa première candidature. Il y a onze ans, il a créé une coopérative de design spécialisée dans les services publics (conception de projets de services collectifs de proximité) et basée à Audierne depuis peu.

Une union de la gauche qui ne fait pas l’unanimité dans tous les cantons, mais bien ancrée dans celui de Douarnenez, composé de seize communes. « C’est le projet qui fait le périmètre. Et le projet dans le canton fait l’union », reconnaît Florence Crom. Un avis partagé par son équipier. « On a fait quelque chose d’assez simple et qui devrait être fait plus souvent en politique, on a discuté de ce qu’on avait envie de porter sur notre territoire. » Des projets qui coïncident et des cultures de travail similaires. « Logiquement, on n’allait pas se présenter séparément », atteste Damien Roffat.

À la conquête de la droite

Le binôme de gauche fera face à l’union de la droite, candidate à sa réélection, composée de Jocelyne Poitevin et Didier Guillon. Une équipe déjà affrontée par Florence Crom, lors des précédentes élections départementales en 2015. Mais aucune crainte du côté de la membre du PS. « Il faut aller à la conquête. On y va pour gagner », affirme-t-elle.

De son côté, le junior de la compétition, Damien Roffat, raisonne moins en étiquette politique. « Les clivages entre la droite et la gauche ont beaucoup changé. Sur la ligne écologique, la population se rend compte d’une urgence climatique. » Il indique même avec franchise que les candidats « sortants sont favoris ». Avant de mettre en avant des disparités au niveau des projets. « Quand on regarde l’action du duo Poitevin-Guillon, c’est différent. On est dans un modèle de développement plus ancien, où l’on mise sur un tourisme classique, moins sur un éco-tourisme », enchaîne-t-il.

Une campagne « plus courte »

Avec deux tours fixés aux 20 et 27 juin, la campagne pourrait avoir un goût d’inachevé et sera forcément différente de celle de 2015. « La campagne sera plus courte et le contexte sanitaire la complique », admet Florence Crom. L’élue précise néanmoins que « cette crise sanitaire montre l’importance de la proximité et de la solidarité, qui est notre ADN ». Elle insiste aussi sur le caractère primordial du département du Finistère en tant que « principal financeur de projets publics. Par exemple, il cofinance la plaine des sports à Douarnenez et les travaux sur le port à Audierne. »

Le binôme fera campagne « au contact de la population » sur les marchés et dans les quartiers. Un choix pour remotiver les électeurs et tenter d’affaiblir un éventuel fort taux d’abstention. « Ce contact nous permettra aussi de confronter nos propositions avec les attentes des habitants », glisse l’élue d’opposition.

Le binôme a également désigné ses suppléants. Il s’agit de Joëlle Moalic, adjointe aux affaires sociales à la municipalité d’Audierne-Esquibien et de Camille Gontier, enseignant chercheur à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) en sociologie du sport. Cet animateur du Parti communiste à Douarnenez a déjà participé aux deux dernières campagnes municipales sur la liste citoyenne.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/douarnenez-29100/elections-departementales-une-gauche-unie-dans-le-canton-de-douarnenez-6ba9fc16-acf7-11eb-bcfd-058885220c6f

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents