Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 06:44

 

Ancien chef du service de renseignements de sécurité à la DGSE de 2000 à 2001, Alain Chouet analyse les mutations de la menace constituée par le terrorisme islamiste. ENTRETIEN.

ALAIN CHOUETAncien officier du renseignement français

 

Spécialiste du Moyen-Orient, Alain Chouet était en charge du contre-terrorisme au moment des attentats du 11 septembre 2001. Dix ans plus tard, il a publié Au cœur des services spéciaux. La menace islamiste : fausses pistes et vrais dangers (la Découverte, 2011).

 

Rue Nicolas-Appert, Conflans-Sainte-Honorine, église de Nice… La principale menace, en France, est-elle désormais incarnée par ce qu’on appelle le terrorisme low cost ?

ALAIN CHOUET Cela fait longtemps qu’on est entré dans l’ère du terrorisme low cost. Le terrorisme islamiste se décline de plusieurs façons. Il pouvait prendre la forme d’un assaut de groupe, quand il avait encore des bases arrière et pouvait former ses futurs acteurs. Quand cela n’est plus possible, ou plus difficile, il reste le terrorisme individuel, ou low cost, ce que certains chercheurs américains ont appelé les « loups solitaires ». Des idéologues, tout en gardant un pied dans la légalité, incitent des jeunes à passer à l’acte, sans leur donner forcément un ordre précis, en espérant bien que, sur la quantité de ceux qu’ils ont tenté de séduire, un le fera effectivement. On est en plein dedans. Al-Qaida ou l’EI n’ont plus d’implantation, de territoire, pour organiser des attaques d’ampleur. Donc, l’heure est aux attaques individuelles.

 

Sommes-nous condamnés à ce que de type d’attentats rythme désormais notre quotidien ?

ALAIN CHOUET Tant qu’on se contentera d’essayer de courir après les petites mains de la violence salafiste, on soignera, au mieux, les effets, mais pas les causes. Et on risque de courir pendant des siècles. Les causes, c’est l’influence néfaste exercée par les pétromonarchies du Golfe (Arabie saoudite, Qatar, Koweït…), qu’on s’obstine pourtant à considérer comme nos alliés. Ces nouvelles attaques suscitent une émotion légitime mais elles ne doivent pas nous surprendre. Et si on conserve un regard clinique sur le sujet, elles restent statistiquement bien moins nombreuses, et font moins de victimes que d’autres fléaux dans notre pays. Depuis 2012, le terrorisme a fait un peu moins de 300 morts en France. Dans le même laps de temps, environ 1 500 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints… Par ailleurs, face à cette violence terroriste, le monde occidental fait figure de victime collatérale. Je me rends assez souvent en Irak : là-bas, le terrorisme, c’est en moyenne 30 morts par jour…

 

Cette nouvelle menace est-elle insoluble pour nos services de sécurité ?

ALAIN CHOUET Quasiment. Des jeunes radicalisés, il y en a sans doute plusieurs milliers en France. Mais distinguer, parmi ceux-là, l’infime minorité qui passera à l’acte, c’est plus que difficile. Il peut y avoir quelques signaux faibles, mais on ne peut pas suivre tout le monde non plus. Le renseignement technique, ça ne dit rien du secret des intentions. Et, par ailleurs, il faut des moyens humains pour l’exploiter.

 

La réforme du renseignement, en 2008, ne nous aurait pas facilité la tâche…

ALAIN CHOUET De fait, on a coupé les anciens RG en deux, entre, d’un côté, les « brillants cerveaux »de la DGSI, à Paris, et, de l’autre, les renseignements territoriaux, dans les départements. Or, comme souvent dans les tribus gauloises, entre ces différentes entités, l’information circule mal. On l’a vu avec Mohammed Merah. Les services de renseignements de Toulouse l’avaient repéré, avaient mis en avant sa dangerosité, mais, le temps que l’information remonte à Paris, soit évaluée, il était déjà passé à l’acte. Et un scénario comparable s’est, semble-t-il, reproduit avec l’agresseur de Samuel Paty, qui avait activement cherché une cible via Internet.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011