Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 09:59
Photo Jean-Victor Gruat - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Jean-Victor Gruat - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Morlaix - Manif contre la Loi Sécurité Globale, 28 novembre 2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Fabris Cadou lit un texte commun à deux voix avec Glenn Le Saoût

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Fabris Cadou lit un texte commun à deux voix avec Glenn Le Saoût

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Discours de Glenn Le Saoût pour les organisations politiques appelant au rassemblement, 28.11.2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Discours de Glenn Le Saoût pour les organisations politiques appelant au rassemblement, 28.11.2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard- Discours de Glenn Le Saoût, 28.11.2020

Photo Pierre-Yvon Boisnard- Discours de Glenn Le Saoût, 28.11.2020

Comme dans toute la France et en Bretagne (4500 manifestants à Rennes, 1000 à Quimper, 500 à Saint-Malo) une très forte mobilisation à Morlaix contre la loi sécurité globale et la banalisation des violences policières tolérées et encouragées par le gouvernement.  Cela faisait un moment qu'on avait pas vu autant de monde à manifester dans la coté du Viaduc.

La deuxième des deux manifestations organisées ce samedi, à Morlaix, contre le projet de loi sur la « Sécurité globale », a attiré 600 personnes. Une très belle mobilisation pour ce rassemblement initié par un communiqué et un appel au rassemblement commun d'une quinzaine d'organisations: 

Communiqué commun - Morlaix, 26 novembre
Rassemblement contre la Loi Sécurité globale samedi 28 novembre à 15h Place des Otages
La discussion sur la loi dite « sécurité globale » a commencé en première lecture à l’Assemblée nationale ce mardi 17 novembre. Nous dénonçons une loi attentatoire aux libertés publiques.
Nous dénonçons également l’atteinte portée à la liberté de la presse et au droit à l’information. En effet, si les autorités publiques, police et gendarmerie, et des autorités privées, SNCF, peuvent plus facilement capter des images des particuliers, l’inverse sera interdit. Cette loi condamne « le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale autre que son numéro d’identification individuel ».
Toutes ces mesures sont l’expression d’une dérive autoritaire du Gouvernement. Non seulement elles ne protégeront personne, mais en plus, elles créeront les conditions d’une répression accrue des mobilisations sociales : restriction du droit de manifester, surveillance et répression des manifestants, impunité des policiers violents, restriction de la liberté de la presse et du droit d’information.
Ainsi,
les Jeunes Communistes, Le Parti Communiste, La Gauche Indépendantiste, Génération.s, Europe Écologie les Verts, UDB, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Socialiste, Force Ouvrière, SUD Solidaires,  FSU, CGT, Association France Palestine Solidarité, Ligue des Droits de l'Homme, etc.
appellent l'ensemble des Morlaisiens et des habitants de la région sensibilisés à cette question démocratique majeure à se réunir
le Samedi 28 Novembre, place des Otages à Morlaix, 15H
Pour s'opposer à cette loi liberticide dite "Sécurité Globale"
 
Elisabeth Racapé, Véronica Gomez, et une autre militante de la LDH ont commencé par présenter l'argumentaire de la LDH et des associations de défense des droits de l'homme et des libertés contre ce texte liberticide instaurant une limitation drastique de la possibilité de se protéger et de contrôler les violences policières, dans un contexte de renforcement de l'autoritarisme. 
Puis Antoine Gauchard de la FSU a exprimé le point de vue des organisations syndicales vent debout contre ce texte qui vise à renforcer la répression contre les mouvements sociaux. 
Puis ce furent au tour de Glenn Le Saoût (MJCF et PCF) et de Fabris Cadou (Gauche Indépendantiste Bretonne) d'exprimer un texte commun des organisations politiques justifiant notre mobilisation contre cette loi Sécurité globale par laquelle Macron franchirait un nouveau palier anti-démocratique:
 
Texte lu par Glenn Le Saoût et Fabris Cadou:

" La discussion sur la loi dite « sécurité globale » a commencé en première lecture à l’Assemblée nationale ce mardi 17 novembre.

Cette loi est attentatoire aux libertés publiques.

Nous dénonçons l’atteinte portée à la liberté de la presse et au droit à l’information. En effet, si les autorités publiques, police et gendarmerie, des autorités privées, et de la SNCF, peuvent plus facilement capter des images des particuliers, l’inverse sera interdit.

Cette loi condamne « le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale autre que son numéro d’identification individuel ».

Toutes ces mesures sont l’expression d’une dérive autoritaire du Gouvernement. Non seulement elles ne protégeront personne, mais en plus, elles créeront les conditions d’une répression accrue des mobilisations sociales : restriction du droit de manifester, surveillance et répression des manifestants, impunité des policiers violents, restriction de la liberté de la presse et du droit d’information.

Plus avant dans la révolution de la culture policière, la police nationale et les polices municipales devront participer au « continuum de sécurité », en impliquant les sociétés privées de sécurité à des activités de sécurité publique. Elles seront satisfaites de voir confier à des sociétés privées l’utilisation de drones contrôlant des manifestations de rue ou portant atteinte à l’intimité des citoyens.

En additionnant les 30 000 policiers municipaux aux 150 000 fonctionnaires de la police nationale et aux 170 000 employés des sociétés privées de sécurité, l’Etat pourrait disposer d’environ 350 000 membres des forces de maintien de l’ordre et de sécurité intérieure, sans compter les 99 000 militaires de la gendarmerie nationale.

Grâce à la loi « sécurité globale », l’Etat pourrait avoir à sa disposition répressive, au quotidien, pas loin d’un demi-million d’agents du maintien de l’ordre et de la sécurité intérieure, soit un potentiel ratio d’environ un fonctionnaire des forces intérieures pour 150 habitants (contre un pour 281 en 2018), la France devenant le premier pays sécuritaire de l’Union européenne.

Par ailleurs, Plusieurs centaines de migrants, en errance depuis l’évacuation d’un important camp d’exilés la semaine dernière, ont monté, lundi 23 novembre, un nouveau campement dans le centre de Paris, que les forces de l’ordre ont aussitôt démantelé sans ménagement. Une chasse à la misère à coup de matraques dans la capitale, ou, pour répondre à une urgence sociale, des policiers ont été déployés en masse. Sous des tirs de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement, avec un usage intensif de ces derniers, des centaines de migrant.e.s ainsi que différents soutiens et même des élu.e.s ont été violemment dispersés dans les rues alentour.

Darmanin fait maintenant mine de s’interroger sur la violence utilisée par la police hier, évoquant des images « choquantes »… Quelle hypocrisie alors que lui et le gouvernement auquel il appartient refusent d’apporter le moindre début de réponse, en dépit des différentes manifestations réussies ces derniers mois à l’initiative de la Marche des solidarités. Leur seule politique est de repousser hors de la capitale les migrants, qu’importe les risques sanitaires et la très grande précarité à laquelle ils et elles sont livrés… Quelle hypocrisie, en outre, de la part de celui qui veut précisément empêcher de diffuser les images de violences policières !

Cet énième épisode de violence policière ne fait que suivre une logique dictée par un gouvernement aux aboies prêt à tout pour museler les révoltes des lycéens ou précédemment des gilets jaunes. Tout ceci la veille au soir du vote solennel à l’assemblée de la loi « Sécurité Globale » apparaît comme le triste symbole des dérives autoritaires de ce gouvernement.

Mercredi 25 Novembre, un producteur de musique s'est fait littéralement tabasser par trois policiers. Pendant de longues minutes, il a subi coups et insultes racistes. Un tel acharnement est indigne d'une police républicaine. Si l’article 24 était en application, il aurait été interdit de filmer cette agression. Elle n’aurait pas été connue et vue. Ce citoyen n’aurait pas pu se défendre.

Le refus du gouvernement de se mobiliser contre les violences d'une minorité d'agents porte atteinte à l'ensemble des forces de l'ordre.

Le pays des droits de l'Homme serait-il en passe de devenir le pays de la répression et de la violence ?

D’ailleurs des inquiétudes, des oppositions se développent.

Trois rapporteurs spéciaux de l'Onu ont clairement indiqué, dans leur rapport du 12 novembre, craindre que « l'adoption et l'application de cette proposition de loi puissent entraîner des atteintes importantes aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales ». La défenseure des droits comme la Commission Européenne s’inquiètent.

Nous, organisations politiques de gauche, Les Jeunes Communistes, Le Parti Communiste Français, La Gauche Indépendantiste, Génération.s, Europe Ecologie les Verts, Le Nouveau Parti Anti Capitaliste, Ensemble, L'Union Démocratique Bretonne et le Parti Socialiste, appelons le Parlement à refuser en bloc cette loi indigne.

Les syndicats SUD, CGT, FSU, FO, et les associations AFPS et LDH sont aussi aussi signataires de cet appel commun pour le retrait de la loi Sécurité Globale.

Tout ceci est fait pour nous dissuader de nous révolter contre l’ordre des puissants, contre l’ordre des capitalistes.

Ce dont la LREM et la bourgeoisie ont peur, c’est d’un vaste mouvement social pour la défense des services publics de santé et de l’éducation, d’un mouvement pour construire une démocratie véritable bousculant les vieilles institutions de la 5eme république.

C’est important pour construire un monde plus juste, un monde de bienveillance et non de surveillance, une société basée sur la fraternité et la sororité, la satisfaction des besoins réelles de chacun et non de la course au profit et bien sur un monde de liberté."

Afin d'occasionner le minimum de déconvenues à nos commerçants venant tout juste de rouvrir, nous ne défilerons pas. Nous leur apportons notre soutien le plus total en cette période de crise. "

Le combat continue pour le retrait de cette loi anti-démocratique!!!

 

 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents