Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 12:47
L'Or Breizh, photo du Festival Les Originales, Cyril Deleau

L'Or Breizh, photo du Festival Les Originales, Cyril Deleau

Quid du monde du spectacle?

Au printemps 2020, le festival les Originales devait présenter sa cinquième édition.

Dédié à la chanson d’expression francophone, il a pour but d’en valoriser la richesse et la diversité. Nous avons été contraints d’annuler les concerts prévus. Si pour nous, organisateurs et bénévoles ce type de décision est difficile a prendre, ses conséquences sont pour les artistes et techniciens dramatiques.

Car ceux que nous programmons ne font pas la une des média, ne vivent pas grassement de leurs droits d’auteur. Un cachet d’auteur-compositeur, d’interprète ou de technicien c’est le plus souvent entre 75 et 150€ net. C’est jour après jour, par les rencontres, les contacts qu’ils construisent leur carrière. Leurs albums sont le plus souvent auto-produits, peu d’entre eux ont la chance d’être distribués par un producteur.

Une dizaine de dates annulées c’est tout l’édifice de leur « statut d’intermittent » qui est mis en péril. Avec la crise que nous vivons actuellement c’est toute une année de rencontre avec le public qui disparaît, pour certains jusqu’à cinquante concerts annulés ou reportés à des temps meilleurs.

Plusieurs d’entre nous ont essayé de faire vivre malgré tout la chanson en organisant des concerts privés à domicile, dans les jardins. Mais recevoir un artiste chez soi et remplir un chapeau, la récolte aussi copieuse soit elle, ne remplace pas une vraie date avec un cachet digne de ce nom qui permet non seulement à l’artiste ou au technicien de percevoir une rémunération, mais aussi de cotiser aux mal nommées «charges sociales » qui sont en fait pour eux le seul moyen d’assurer leur avenir.

Le moratoire mis en place par le gouvernement pour les métiers du spectacle jusqu’au mois d’aout 2021 permettra certes d’atténuer les effets dévastateurs mais ne suffira pas à remettre la machine en route.

A l’heure où les lieux de spectacles ouvrent leurs abonnements, que les festivals, comme les Originales, reportent avec confiance leur programmation, il est à espérer que le public pourra ou voudra se réunir à nouveau pour que vive le spectacle vivant. Les professions du spectacle sont liées à la convivialité, aux rassemblements, aux rencontres, il reste l’espoir qu’elles ressortent plus fortes ou en tout cas plus libres de cette conjoncture inédite.

Eric Pellerin

(Propos recueillis par Anne Caradec et Christophe Ducourant pour le Rouge Finistère de septembre 2020, le journal du PCF Finistère)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011