Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 05:46
Dessin de Eric Appéré (PCF Brest)

Dessin de Eric Appéré (PCF Brest)

Le PCF qui, comme la LDH, s'était adressé au préfet Lelarge à ce sujet (voir ci-dessous) se félicite d'avoir été entendu - en partie - par le nouveau préfet puisque les étrangers sont dorénavant accueillis tous les matins à la préfecture. Il était temps de sortir de cette situation indigne et inhumaine qui contraignait les demandeurs de premiers titres de séjour à de longues files d'attente à l'extérieur de la préfecture par tous les temps et pendant plusieurs heures avec des enfants.
 
Voici la lettre que nous notre camarade Yvonne Rainero, secétaire de section PCF à Quimper et élue à la ville de Quimper, avait adressée au précédent préfet :
 
Monsieur le Préfet,
Mardi 18 août, à Quimper, une nouvelle fois, plusieurs dizaines de personnes ont dû affronter dans des conditions indignes de longues heures d’attente devant la préfecture du Finistère dans l’espoir, souvent déçu, d’accéder enfin au service d’accueil des étrangers.
Étrangers, et nos frères pourtant, pour reprendre les mots d’Aragon.
Hommes, femmes, enfants, certains déjà présents très tôt le matin et par tous les temps, pour espérer se glisser dans cette petite fenêtre du mardi de 13h30 à 16h, sinon il faudra revenir le mardi suivant, et ainsi de suite... car ce service d’accueil ouvert avant le confinement matin et soir tous les jours ouvrables ne s’entrouvre plus depuis le 16 mars que 2h30 par semaine, le mardi après-midi.
Et que dire de la mise en danger en période de Covid 19 de ces personnes, à la santé souvent fragile en raison de ce qu’elles ont vécu et de la précarité de leur situation, qui se retrouvent pendant plusieurs heures côte à côte dans ces files d’attente.
N’êtes-vous pas, Monsieur le Préfet, au titre de vos fonctions jusqu’à la fin de ce mois d’août, en charge de la protection des populations de notre département, sans discriminations, contre tous les risques, notamment sanitaires ?
Risques de contamination que vous n’avez pas manqué d’opposer à plusieurs reprises aux organisateurs de manifestations, y compris s’agissant de soignants.
Nous vous demandons instamment, Monsieur le Préfet, de mettre fin à ces conditions insupportables imposées à des êtres humains et qui heurtent les valeurs d’accueil et de solidarité largement partagées par notre population.
Elles ne font pas honneur à la préfecture de notre département où pourtant à quelques pas de votre bureau est perpétué le souvenir de Jean Moulin, qui fut sous-préfet de Châteaulin et symbolise aujourd’hui la mémoire des valeurs de la Résistance.
Nous voulons aussi saisir cette occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur la dégradation préoccupante des services de l’État et des services publics en général dont les moyens financiers et humains n’ont cessé d’être amputés par les gouvernements successifs et particulièrement ceux nommés par le président Macron.
La crise sanitaire a montré combien le service public est au cœur du lien social, qu’il est un facteur de solidarité, d’égalité, de progrès démocratique, de développement de nos territoires, de transition écologique.
Vous assurant de l’engagement sans faille des communistes de Quimper et du Finistère pour la défense et l’amélioration des services publics à la population, nous vous prions, Monsieur le Préfet, de bien vouloir agréer l’expression de notre considération distinguée.
 
Pour le Parti communiste français,
 
Yvonne Rainero,
secrétaire de la section du pays de Quimper du PCF, membre de sa direction départementale.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011