Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 06:24
Isabelle Mazelin, tête de liste de "En Finistère, la gauche" (PCF, Génération.s, Les Radicaux de Gauche, Nouvelle Donne) avec à ses côtés Philippe Broudeur, Sylvaine Vulpiani, Bernard Pino, Catherine Flageul, Laurent Le Treust

Isabelle Mazelin, tête de liste de "En Finistère, la gauche" (PCF, Génération.s, Les Radicaux de Gauche, Nouvelle Donne) avec à ses côtés Philippe Broudeur, Sylvaine Vulpiani, Bernard Pino, Catherine Flageul, Laurent Le Treust

Sénatoriales dans le Finistère. Communiqué du Parti communiste en réponse à l'article "Commentaire" paru les pages départementales du Ouest-France le 8 septembre dernier:
 
COMMUNIQUE de la Fédération PCF du Finistère
 
 
10 septembre 2020
 
Le PCF s'engage pour une gauche rassemblée sur des bases de respect réciproque et de projet
 
Avec de belles réussites, aux municipales de mars et juin dernier, le PCF a fait le choix d'aborder toutes les élections dans le Finistère dans une dynamique d'union sur des projets allant dans le sens des intérêts des habitants des communes, du social, de la démocratie locale et de l'écologie. Ce choix nous paraît le plus à même de servir les intérêts de la gauche, de l'alternative au libéralisme économique, et des catégories populaires. Nous souhaitons aussi l'union de la gauche aux Départementales et aux Régionales, cela nous paraît nécessaire pour garder des majorités de gauche dans le département du Finistère et à la Région Bretagne. C'est la voie du bon sens et de la raison pour la gauche.
C'est pourquoi nous avons été surpris que le PS présente une liste dès début juillet avec déjà cinq candidats socialistes positionnés sur 6, et une 4e place non éligible laissée à un partenaire. Drôle de manière d'envisager un rassemblement de la gauche.
Le PCF Finistère riche de ses 850 adhérents dont beaucoup de jeunes prend en compte la nécessité d'incarner une politique renouvelée et proche des gens pour faire reculer l'abstention et l’écœurement des citoyens, n'est pas disposé à jouer le rôle de faire-valoir.
Il est souhaite en revanche, aujourd'hui comme demain, travailler avec toutes les forces disponibles pour reconstruire une gauche rassemblée capable de tirer les leçons de ses erreurs et fautes passées.
Le choix qui a été fait de placer en 3ème position un ancien ministre plutôt que de proposer cette place à un partenaire, ne va pas dans le bon sens et ne contribue pas au nécessaire rassemblement face aux candidats de la droite.
Un accord n'a pas été possible avec les socialistes sur les Sénatoriales. Nous le regrettons.
Les communistes en ont pris acte et ont décidé démocratiquement de partir avec des partenaires avec qui des bases de dialogue constructif et de travail respectueux étaient posées: Génération.s, Les Radicaux de Gauche, Nouvelle Donne.
Notre tête de liste commune Isabelle Mazelin, une élue de terrain et une salariée, grâce à cette logique d'union de la gauche, a bel et bien la possibilité réelle d'être élue sénatrice.
Ce serait un atout pour le département et pour le Parlement d'avoir une sénatrice de plus pour porter la défense des travailleurs et des travailleuses, des services publics de proximité, du droit du travail, des collectivités locales et des élu-e-s locaux.
A l'heure actuelle, c'est la seule tête de liste femme dans le Finistère qui pourrait rejoindre rejoindre le seul groupe au Sénat présidé par une femme, Eliane Assassi: le groupe de rassemblement CRCE, communiste, républicain, citoyen, écologiste.
Tous les communistes finistériens, et bien au-delà de nombreux élus de gauche, sont unis derrière cette candidature et cette liste "En Finistère, la gauche" qui a ses chances car parmi les élus de gauche, nombreux sont ceux qui sont pour l'union, contre les logiques d'isolement et d'hégémonie, et qui souhaitent voir des sénateurs porter avec courage les valeurs de la gauche au Parlement.
 
Isabelle Mazelin, tête de liste de "En Finistère, la gauche", est candidate au côté de Philippe Broudeur, élu à Quimper, président des Radicaux de Gauche Finistère, de Sylvaine Vulpiani, Conseillère régionale Génération.s (Plouescat), de Bernard Pino, médecin aux Urgences (Pont L'Abbé), membre de Nouvelle Donne, de Catherine Flageul, militante du PCF, du Mouvement de la Paix et de la plateforme finistérienne pour le désarmement nucléaire, CIAN 29 (Rosnoën), de Laurent Le Treust, co-référent de Générations.S 29 (Quimper)
En Finistère, le PCF s'engage pour une gauche rassemblée sur des bases de respect réciproque et de projet - Sénatoriales du 27 septembre 2020

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011