Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 08:12

 

Ce jeudi 27 août, tandis que le Premier ministre tenait une conférence de presse dans la matinée, deux ministres déléguées et une secrétaire d’État invitaient les journalistes pour les suivre cet après-midi dans des déplacements dont le but est de communiquer sur telle ou telle situation, tout louant le travail des associations caritatives afin de les solliciter davantage au service des plus pauvres en lieu et place du gouvernement.

Depuis sa nomination comme Premier ministre, Jean Castex multiplie les déplacements, histoire d’entretenir les illusions sur un gouvernement en pleine action. Ce jeudi matin, une conférence de presse succède à son intervention d’hier devant l’Université d’été du MEDEF rebaptisée « Renaissance ». Hier, cette invitation l’a conduit à s’exprimer le jour où la publication trimestrielle des chiffres du chômage faisait état de plus de 4 millions d’hommes et de femmes privés de tout emploi en catégorie A, tandis que le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie B et C, ne travaillant qu’à temps partiel contraint, est en hausse. Il n’est pas étonnant dans ces conditions qu’un sondage nous indique que les opinions favorables au Premier ministre, qui étaient de 55 % en juillet sont passées à 48 % en août tandis que la proportion des mécontents connait une courbe inverse passant de 40 % en juillet à 46 % en août.

La bougeotte permanente du Premier gagne du terrain désormais chez un nombre sans cesse accru de ministres et de secrétaires d’État. Pour Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, le moindre incident violent dans telle ou telle ville donne l’occasion de se rendre sur place. Au-delà, en début de semaine, l’incendie sur la commune d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône, l’a conduit à monter dans un avion, histoire de contempler les flammes en altitude.

Trois sous-ministres en quête de notoriété

En ce jeudi 27 août, une secrétaire d’État et deux ministres déléguées en quête de notoriété sollicitent la presse pour les suivre dans leurs déplacements. Bérangère Abba, toute nouvelle « secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique » a besoin de se faire connaître et nous invite à la suivre dans le Val d’Oise. Elle nous indique que « face au réchauffement climatique et à la multiplication des épisodes de forte chaleur, le développement de la nature en ville apparaît comme une solution ». C’est pourquoi « Bérangère Abba se rendra dans le Val d’Oise afin de visiter un éco quartier puis une « micro-forêt ». Cette visite sera aussi l’occasion d’échanger avec les élus et les habitants sur les bienfaits de la nature en ville », ajoute le communiqué. Il restera à voir si les élus auront les moyens de passer aux travaux pratiques vu la situation financière des communes.

Ce même jeudi, Nadia Hai, ministre déléguée à la Ville, se rend à Tours et à Amboise «  afin d’échanger avec les acteurs qui ont fait vire le dispositif « Quartiers d’été » sur le territoire ». Son communiqué en est réduit à constater que «  chaque année, un enfant sur quatre ne peut partir en vacances. La situation est encore plus compliquée cet été avec les difficultés économiques. En aucun cas cet été ne devait donc être une double peine, en particulier pour les familles des quartiers populaires déjà fortement impactés par le confinement et le défi de la continuité de la continuité éducative », affirme la ministre déléguée. Moyennant quoi, il nous est dit qu’un budget de 110 millions d’euros aurait été mobilisé par le ministère de la Ville et que « se sont plus de 500 000 jeunes des quartiers prioritaires qui ont bénéficié d’au moins une action labellisée « Quartiers d’été » menée au sein de leur quartier », sans la moindre précision sur le contenu réel de ce type d’opération.

Opération de communication pour Emmanuelle Wargon

Tandis que Bérangère Abba chemine ce jeudi du côté de Bessancourt et Taverny dans le Val d’Oise, cet après-midi, Emmanuelle Wargon sera visible à Esmans en Seine-et-Marne « pour découvrir le prototype du projet « Le Toi Emmaüs Solidarité », lequel «  vise à améliorer les conditions d’accueil des personnes mises à l’abri lorsque des situations d’urgence l’imposent, avant d’envisager la recherche de logement pérenne conformément aux engagements du plan pour le « Logement d’abord ». Tout cela paraît bien compliqué, mais on peut penser que les pertes d’emplois précaires qui se multiplient vont priver beaucoup de gens des moyens de se loger. C’est pourquoi, nous dit le communiqué de la ministre déléguée «  Emmaüs Solidarité a développé un nouvel équipement fabriqué par le constructeur Liberté Events. Son installation permet d’aménager dans les sites de mise à l’abri (gymnases, salles municipales) des locaux individualisés, modulables et sécurisants pour les personnes dans le besoin ».

Voilà pourquoi « Emmanuelle Wargon souhaite saluer cette initiative favorisant le bien-être et la dignité des personnes mises à l’abri dans des situations d’urgence et remercier les acteurs mobilisés dans ce projet », nous est-il précisé. À l’approche de l’hiver, avec la précarité de l’emploi va perdurer et peut-être s’accentuer, on imagine que le gouvernement entend solliciter, plus que de raison, Emmaüs et d’autres associations pour remédier aux conséquences de ses choix comme de ses carences.

Gérard Le Puill

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents