Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 07:38

A Morlaix, il n'y a plus que le foyer du Jarlot à avoir quelques places d'hébergement d'urgence, et encore pas libres en permanence, du fait de la fermeture pendant le Covid de deux hôtels qui travaillaient avec le 115 à Morlaix et St Martin des Champs, du refus des autres d'accueillir des personnes envoyées par le 115 (dans cette période du moins), et de l'incapacité à trouver une structure qui veuille bien gérer l'accueil ponctuel et pour quelques personnes par semaine seulement en auberge de jeunesse pour des personnes en besoin d'hébergement d'urgence..

C'est extrêmement dommageable et assez révoltant aussi qu'on ait pas pu trouver une solution en 2 mois de temps depuis le début du confinement...

Plusieurs personnes en besoin ont été déroutées" vers Landivisiau, Roscoff...

La ville et l'Agglo ont été interpellées sur cette situation, par moi entre autres au début du confinement, mais rien ne s'est débloqué en 2 mois. Tu parles d'une efficacité pour soulager humainement l'extrême précarité!

Ismaël Dupont - 10 mai

Photo Le Télégramme - Le planning familial s’alarme du manque de places en hébergement d’urgence

Photo Le Télégramme - Le planning familial s’alarme du manque de places en hébergement d’urgence

Publié le 09 mai 2020 - Le Télégramme, 9 mai

Le planning familial s’alarme du manque de places en hébergement d’urgence

 

Depuis le début du confinement et la recrudescence des besoins d’hébergement d’urgence liés aux violences interfamiliales, le planning familial de Morlaix s’alarme d’une pénurie de places d’accueil dans le pays de Morlaix. « Il n’y a plus de places à Morlaix, sur le Pays de Brest ça devient critique et les personnes et un appel récent d’une femme du pays de Morlaix a dû être basculé sur l’Abri côtier, dans le Sud-Finistère, loin de chez elle », explique la bénévole du planning familial.

Foyer complet, établissements relais fermés
En effet, depuis le début du confinement, le CHRS, qui a un rôle d’évaluateur en cas d’appel du 115 affiche complet : les quatre places d’urgence au foyer du Jarlot et les deux chambres individuelles sont occupées. Les fermetures de certains établissements en raison de la crise sanitaire compliquent leur mission. L’auberge de jeunesse et l’Hôtel de l’Europe qui sont d’ordinaire le relais du CHRS pour les appels au 115 sont fermés. Dans le centre-ville de Morlaix, l’Hôtel du Port est lui resté ouvert. A minima. Il fonctionne avec une activité extrêmement réduite et sur des horaires d’ouverture restreints, pour accueillir quelques médecins remplaçants de l’hôpital et des ouvriers qui refont la piste du stade Aurégan , mais ne travaille pas avec le 115. À Saint-Martin-des-Champs, le gérant de l’hôtel The Originals, ouvert a minima (sans repas ni petits-déjeuners), se dit pour sa part « prêt à répondre à des demandes éventuelles du 115 ». Mais ces dernières semaines, le CHRS explique « ne plus recevoir de demandes, car le centre régulateur du 115 sait qu’il n’y a actuellement plus de places sur le pays de Morlaix ».

Appel aux hébergements alternatifs
Un manque d’appels qui inquiète également les bénévoles du planning familial. « D’ordinaire, on reçoit des appels réguliers. Depuis quelques semaines, ils sont devenus quasi inexistants ». Pour cette raison, le Planning familial, qui relaie localement les appels à l’aide au 119 (personnes victimes de violences) vers les demandes d’hébergement d’urgence du 115, essaie de trouver dans le cadre du confinement des alternatives aux nuitées hôtelières. Plusieurs conventions ont été passées, ou sont en bonne voie, avec des communes (Saint-Rivoal, Scrignac, Botmeur…) qui mettent à disposition gracieusement des chalets ou gîtes communaux. « Des gîtes, souvent grands, plus adaptés à une femme avec enfants, ou à des personnes sans papier, qu’une chambre d’hôtel », souligne la bénévole.

Conventions possibles avec le 115
Elle informe aussi qu’au regard de la situation sanitaire, tous les gîtes classés Gîtes de France - actuellement interdits à la location saisonnière - peuvent bénéficier d’une convention avec le 115, c’est-à-dire être payés, dans le cadre d’une mise à disposition des lieux pour de l’hébergement d’urgence, qui permet de reloger les personnes temporairement et pas trop loin. C’est le choix qu’ont déjà fait des propriétaires privés de gîtes sur les communes de Saint-Jean-du-Doigt et Brennilis.

En cette période particulière, le planning familial espère que ces initiatives pour favoriser l’hébergement d’urgence trouvent un écho solidaire sur le territoire.

ContactPermanence téléphonique du planning familial : tel 06 41 27 57 40, SMS possibles.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011