Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 07:10
La liste Morlaix Ensemble arrivée en tête au premier tour à Morlaix avec 36,9 % des suffrages devant la liste d'Agnès Le Brun Vivons Morlaix! (35,9%), la liste MAC conduite par Didier Allain (19,6%) et la liste LREM conduite par Jean-Philippe Bapcérès (7,5%)

La liste Morlaix Ensemble arrivée en tête au premier tour à Morlaix avec 36,9 % des suffrages devant la liste d'Agnès Le Brun Vivons Morlaix! (35,9%), la liste MAC conduite par Didier Allain (19,6%) et la liste LREM conduite par Jean-Philippe Bapcérès (7,5%)

Le Télégramme, 23 mai 2020

Si la situation sanitaire le permet, le second tour des élections municipales se déroulera le 28 juin. Les trois candidats susceptibles de se maintenir à Morlaix se tiennent prêts.

1 De nouveau en campagne dès la fin du mois

La pandémie de Covid-19 a presque fait oublier que dans près de 5 000 communes françaises, le processus électoral des Municipales n’est pas allé à son terme. C’est le cas à Morlaix, où le second tour opposera deux ou trois candidats. Probablement le 28 juin, si la situation sanitaire le permet. C’est l’option retenue par le gouvernement, qui avait un temps envisagé un report en janvier 2021. Les candidats morlaisiens se tiennent donc prêts, malgré un contexte pour le moins compliqué et pesant, à repartir en campagne dès la fin du mois. Et ce, alors que les panneaux d’affichage électoraux viennent d’être retirés. Malgré le confinement, ils étaient régulièrement la cible de dégradations.

2 Les forces en présence

Le 15 mars dernier, le premier tour des Municipales dans la cité du viaduc avait été marqué, comme partout en France, par une abstention record de 56,32 %. Seuls 4 456 Morlaisiens, sur 10 202 inscrits, s’étaient rendus aux urnes.

Arrivé en tête avec sa liste d’union de la gauche Morlaix Ensemble, Jean-Paul Vermot avait obtenu 1595 voix (36,9 % des suffrages). Soit 41 de plus que la maire sortante Agnès Le Brun, chef de file divers droite de Vivons Morlaix !, en quête d’un troisième mandat consécutif, qui avait recueilli 1 554 voix (35,96 %). Arrivés en troisième position avec 849 voix (19,64 %), Didier Allain et sa liste Morlaix Alternative Citoyenne (divers gauche) étaient en mesure de se maintenir au second tour. Contrairement à Jean-Philippe Bapcères (*), à la tête de Morlaix avec vous (LREM), qui n’avait obtenu que 324 voix (7,5 %).


3 Jean-Paul Vermot : « La sécurité d’abord »

« Ce qui doit primer, c’est de pouvoir organiser ce second tour dans des conditions sanitaires irréprochables. Il faut que l’on puisse venir voter sans risque. La sécurité d’abord. Mais il est vrai qu’idéalement, il est préférable que ce cycle électoral s’achève fin juin », indique Jean-Paul Vermot, suite à l’annonce de la décision gouvernementale. Selon lui, on se trouve en effet, actuellement, « et c’est une première », dans un « no man’s land qui ne permet pas à la démocratie de vivre normalement ». Or, « il faut absolument légitimer les équipes communales et intercommunales pour relancer l’économie et la démocratie. Il est important de porter un projet pour la ville et l’agglomération. C’est la seule option de nature à relancer le territoire dans une communauté dont on connaît déjà les contours politiques », poursuit le conseiller départemental. Pourra-t-il compter sur les voix de MAC au second tour, qui avait publiquement envisagé son retrait si elle arrivait derrière Morlaix Ensemble à l’issue du premier ? L’avenir le dira.

4 Agnès Le Brun : « Relancer vies démocratique et économique »

Agnès Le Brun, elle, reprend à son compte l’argumentaire de l’association des maires de France, dont elle est porte-parole et l’une des vice-présidentes. « L’exécutif national doit décider sur la base d’une évaluation sanitaire. Mais il faut absolument achever ce cycle électoral. J’étais et reste favorable à un second tour en juin plutôt qu’en septembre ou janvier 2021 parce que, d’une part, on ne sait pas comment va évoluer la situation sanitaire ces prochains mois, et que, d’autre part, il faut absolument relancer vies démocratique et économique. Je rappelle que les collectivités locales portent 70 % de l’investissement public en France ». Selon la maire sortante, qui pilote la cellule de crise municipale depuis mi-mars, il faudra forcément réfléchir à des modalités de vote rassurantes pour tout le monde afin de lutter contre l’abstention : plus de procurations, des votes par correspondance ou un vote avec des créneaux horaires réservés aux personnes à risques. En attendant, Agnès Le Brun se dit prête à repartir en campagne. « Mais elle sera forcément très différente des précédentes ».


5 Didier Allain : « Pas lieu de se précipiter »

« Le premier tour n’aurait jamais dû avoir lieu. On ne se serait pas retrouvé dans cette situation. Pour ne pas rejouer un scénario où l’abstention sera majoritaire et donc délégitimer la future équipe municipale, reprogrammer les élections municipales en 2021 me semblait être la meilleure solution », commente Didier Allain. Auquel cas, un nouveau cycle complet aurait été nécessaire (premier et second tours). Le candidat estime qu’en raison de l’incertitude entourant la pandémie de Covid-19, il n’y avait pas lieu de se précipiter. « Un second tour fin juin fera prendre des risques inutiles à la population. Suite à cet événement sanitaire, il aurait fallu que les gens puissent choisir sereinement un projet capable de répondre aux enjeux de demain ». Mais puisque la date du 28 juin a été validée, Didier Allain va devoir rencontrer ses colistiers rapidement pour définir la stratégie à adopter au second tour. Une fusion avec Morlaix Ensemble n’étant visiblement pas d’actualité, le protocole d’accord proposé par MAC ayant été rejeté, deux options sont sur la table : le maintien, s’il est encore possible de déposer sa liste, ou le retrait pur et simple.

* Ce dernier estime qu’il n’y avait « pas de bonne date » mais qu’il « fallait bien continuer à faire vivre la démocratie. » Il ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011