Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 05:16
1920-2020: 100 ans d'engagements communistes: 98/ Rosine Kersulec (1894-1985)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes:

98/ Rosine Kersulec (1894-1985)

Rosine Kersulec, Taupin de son nom de jeune fille, est née à Scaër le 31 octobre 1894. Elle est décédée en janvier 1985.

Paysanne dans sa jeunesse, elle devient bouchère. Elle adhère au PCF en 1936 à Scaër dans la cellule qui se crée où elle restera longtemps la seule femme adhérente au Parti dans la localité. 

En 1939, elle participe au passage à la clandestinité du PCF interdit par le gouvernement Daladier. Sous l'occupation allemande, propagandiste résistante, elle diffuse les publications du PCF, du Front National de Libération, des F.T.P, etc.

En 1942, elle participe à des actions des F.T.P et pratique l'hébergement de résistants en mission.

C'est la mère de François Kersulec, né le 26 novembre 1921 à Scaër, boucher et cafetier, qui adhère à la JC en 1936, puis au PCF. François devient membre du bureau régional (Finistère-Morbihan) des JC de 1937 à 1939, membre du comité de section de Quimper du PCF, à laquelle est rattachée la cellule de Scaër. Elle 1938, il devient secrétaire de la cellule unique de Scaër qui compte 80 membres. Contacté par Venise Gosnat et Alain Le Lay, il diffuse au début de la guerre les publications de la J.C, du PCF, du Front National.

En 1941 Louis Larnicol fut sanctionné par le régime de Vichy en raison de ses convictions communistes et fut muté par mesure disciplinaire à Berné (Morbihan). Il n’en continua pas moins ses activités, réunissant chez lui des camarades et des résistants, en particulier son cousin Alain Le Lay, secrétaire régional du parti communiste clandestin pour le Finistère-Nord et le Morbihan. Le couple Larnicol cachait à son domicile des résistants recherchés par la Police française et la Police allemande dont ils ne connaissaient que les pseudos, en particulier François Kersulec, pseudo Jérôme, de Scaër (Finistère), qui participait activement à la Résistance avec sa mère, Rosine Kersulec. François Kersulec a été condamné par contumace par la section spéciale de la Cour d'Appel de Rennes à 15 ans de travaux forcés et 20 ans d'interdiction de séjour, le 24 octobre 1941. Il est resté planqué chez les Larnicol jusqu’à sa condamnation par contumace à 15 ans de travaux forcés et 20 ans d’interdiction de séjour pour « distribution de tracts ». Il fut ensuite pris en charge par Alain Le Lay qui lui trouva une planque plus éloignée de Scaër. Louis Larnicol, instituteur communiste, fils d'un marin-pêcheur de Plobannalec-Lesconil, résistant FTP-FFI, fut exécuté sommairement le 11 juin 1944 à Pont-l’Abbé (Finistère). Le 9 juin 1944 au matin, les fermes de Brézéan furent encerclées par une unité de la Wehrmacht qui se livrait à des actions de représailles après la capture le 6 juin de quatre soldats allemands par des résistants de Plomeur (Finistère). Louis Larnicol fut capturé avec six de ses camarades. Il fut incarcéré avec eux à Pont-L’Abbé (Finistère) dans l’École Saint-Gabriel réquisitionnée par la Wehrmacht qui y avait installé la Kommandantur, une caserne et une prison. Il y fut exécuté au cours de la nuit du 10 au 11 juin 1944.
Le 11 juin 1944, très tôt le matin, Pierre Le Moigne qui était lui aussi détenu dans la prison Saint-Gabriel, a aperçu la dépouille de Louis Larnicol gisant dans une écurie. Selon son témoignage recueilli par Christian Larnicol, Louis Larnicol aurait eu un geste de rébellion envers un de ses geôliers et aurait été immédiatement abattu sans aucune sommation.

En août 1941, Alain Le Lay l'emmène chez les Goasguen à Brest. Avec Charles De Bortoli, sur les chantiers du bâtiment, il réalisera des sabotages et des action de propagande. Début 42, il quitte Brest et est versé dans les FTP à Scaër, qui compteront 700 combattants à la Libération. Après la guerre, il se rend en région parisienne, milite à Champigny-sur-Marne où il tient un café.     

Quand à Rosine Kersulec, arrêtée, elle fut déportée "Nuit et brouillard" à Ravensbrück dont elle revint en 1945. Elle part en déportation de Fresnes le 19 avril 1944, son premier lieu de déportation est Lauban. Elle rejoint Ravensbrück le 14 octobre 1944 et Mauthasen le 7 mars 1945.

Source Eugène Kerbaul

Monument d'hommage aux déportés de Ravensbrück au Père-Lachaise à Paris

Monument d'hommage aux déportés de Ravensbrück au Père-Lachaise à Paris

Monument d'hommage aux déportés de Mathausen au Père-Lachaise à Paris

Monument d'hommage aux déportés de Mathausen au Père-Lachaise à Paris

Article du Ouest-France, 8 avril 2015, où une résistante morbihannaise parle de Rosine Kersulec avec laquelle elle a été déportée.

Survivante de Mauthausen, Mimi sera décorée

Dimanche 26, journée nationale des Déportés, l'une des survivantes du camp de concentration recevra la légion d'honneur. Elle vit à Lanester depuis 1948, mais c'est dans le Finistère, qu'elle a été arrêtée en 1944.

La lettre est signée de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Elle annonce à Marie-Thérèse Kerhervé, dite Mimi, épouse Le Bihannic, qu'elle va être nommée chevalier de la légion d'honneur. « Il voulait que j'aille chercher la médaille à Paris, mais le train et piétiner toute la journée... Je préfère la recevoir ici. » À Lanester où elle habite depuis 1948.

À côté de la liasse de lettres de félicitations émanant de personnalités, la missive annonce : « Cette distinction vient récompenser l'engagement et les qualités dont vous avez fait preuve au cours du second conflit mondial. » L'engagement, c'est celui de sa famille, à Querrien, près de Quimperlé, qui hébergeait trois patriotes français et espagnols. « Pour une poignée d'argent, une copine d'école nous a dénoncés », se souvient Mimi.

Le 29 mai 44, à 5 h du matin, les Allemands pénètrent en force dans la maison. « Heureusement les patriotes avaient déjà quitté la ferme ». Les Allemands se rabattent alors sur le père et la fille Mimi, 17 ans, qu'ils emmènent à la prison de Quimperlé. Le père est libéré au bout de quinze jours, pour s'occuper de la ferme.

Pas Mimi. Fin juin, elle est emmenée en Allemagne, comme prisonnière politique. Pendant près d'un an, elle sera « bringuebalée de camp en camp, jusqu'à Mauthausen. En vrac dans les camions » pour construire les routes, déneiger des pistes par moins 35°C, pousser les avions pour les faire décoller, nettoyer les obus dans des bacs d'acide, dans les caves. « Ils n'étaient pas aimables ! » Une chance pour elle : « Je venais de la ferme, j'étais solide, et surtout on était un groupe de copines à s'épauler. » Ce qui lui permet de résister aux privations, aux coups.

Enfin, le 22 avril 45, « les camions de la Croix Rouge Internationale sont venus nous chercher » un peu avant la libération par les Américains. Les survivantes passent un bref séjour à Paris. « C'était autour du 1er mai, raconte Mimi. Je dis aux copines : je vais vous offrir du muguet. T'as pas un sou, disent-elles. Je suis sortie dans la rue, on portait encore nos manteaux avec le numéro dessus, les cheveux rasés, on n'avait que les os. Une vendeuse de fleurs a pleuré en me voyant et elle m'a tout donné. J'ai fait la distribution aux copines. On était contentes. »

« Il ne reste que moi »

Quand elle arrive chez elle, au village de Boudiguen, seul le chat reconnaît cette ombre qui marche. « Je pesais 32 kg ». Elle met de longs mois pour recouvrer ses forces Elle veut raconter, mais ses propos font peur. « Les gens me disaient : c'est pas vrai ce que tu racontes ».

Alors en 1948, elle épouse « un gars de Lanester, réfugié à Querrien », et le suit là-bas.

« Il ne reste que moi »

Depuis, elle n'a eu de cesse de témoigner, de raconter dans les écoles, dans les réunions d'anciens déportés, ce que tant de livres ont décrit depuis. « On s'est souvent retrouvé avec mes copines, on a longtemps correspondu, surtout avec Irène, Pilar, Louise, Rosine Kersulec, qui était bouchère à Scaër. Elles sont toutes mortes maintenant. Il ne reste que moi ».

Soixante-dix ans ont passé depuis la Libération. À 88 ans, Mimi a gardé l'oeil vif et le geste sûr. « Et je fais tous les jours le tour des deux étangs, trois quarts d'heure de marche, sans canne », ponctue-t-elle d'un rire sonore. Dimanche 26, elle sera honorée par les élus, les Anciens Combattants et toute la population.

 

Lire aussi:

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 97/ Marie Mahé (1911-2000)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 96/ Germaine Le Lièvre, Geneviève dans la résistance brestoise (1911-1945)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 94/ Marie Miry née Calvarin (1905-1997)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 93/Virginie Bénard (1920-2014)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 92/ Evangéline Dollet dit "Yvette" née Yvinec

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 91/ Joseph Laot (1920-2001)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 90/ Les fusillés de Lesconil, de la Torche et de Poulguen (Juin 1944)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 89/ Théo Le Coz (1900-1976)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 88/ René Lijour (1900-1979) et Lucie Lijour, née Le Goff (1909-1986)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 87/ Eugène Le Bris (1913-1943)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 86/ Alphonse Duot (1874-1964)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 85/ Alain Signor (1905-1970)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 84/ Marc Scouarnec (1894-1968)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 83/ Germain Bournot (1915-2007)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 82/ Michel Nédelec (1940-2009)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 81/ Eric Texier (1902-1941)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 80/ Théophile Kerdraon ( 1891-1984)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 79/ André Guéziec (1922-1941)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 78/ Jean Kérautret (1918-1942) et Vincent Guivarc'h (1918-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 77/ Emile Le Page (1922-1942) et Pierre Jolivet (1921-1942)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 76/ Louise Tymen (1925-2015)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 75/ Yves Giloux (1921-1943)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 74/ André Garrec (1922-1944)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 73/ Frantz Boucher (1924-1944)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 72/ François Echardour (1925-1988)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 71/ Marie Le Manchec (1914-1999)

100 ans d'engagements communistes en Finistère: 70/ Charles Moigne (1894-date de décès inconnue)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 69/ Jean Le Tréis (1884-1970)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 68/ François Tanguy (1925-1987)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes: 67/ François Tournevache (1919-1993)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 66/ Jos Quiniou (1900-1976)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 65/ François Gaonac'h (1901-1978)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 64/ Paul Lespagnol (1949-2003)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 63/ Jean-Marie Le Scraigne (1920-2016)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 62/ Le docteur Tran

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 61/ Jean-Marie Plonéis (1934-2018)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 60/ Guillaume Bodéré

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 59/ Pierre Salaun

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 58/ Guy Laurent (1940-1994)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 57/ Eugène Kerbaul (1917-2005)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 56/ Pierre Cauzien (1922-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 55/ Albert Jaouen (1909-1976)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 54/ Pierre Hervé (1913-1993)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 53/ Julien Gracq, de son vrai nom Louis Poirier (1910-2007)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 52/ Yves Le Meur (1924-1981)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 51/ Jean Burel (1921-1944)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 50/ Jacob Mendrès (1916-2012)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 49/ Henri Tanguy dit Rol-Tanguy (1908-2002)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 48/ Carlo de Bortoli (1909-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 47/ Robert Jan (1908-1987)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 46/ Denise Roudot (1933-2002)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 45/ Paul Le Gall (né en 1925)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 44/ René Le Bars (1933-2016)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 43/ Louis Le Roux (1929-1997)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 42/ Pierre Corre (1915-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 41/ Daniel Le Flanchec (1881-1944)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 40/ Joséphine Pencalet (1886-1972)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 39/ Sébastien Velly (1878-1924)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 38/ Edouard Mazé (1924-1950)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 37/ Guy Liziar (1937-2010)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 36/ Henri Moreau (1908-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 35/ Alphonse Penven (1913-1994)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 34/ Michel Mazéas (1928-2013)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 33/ Pierre Guéguin (1896-1941)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 32/ Jean-Louis Primas (1911-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 31/ François Paugam (1910-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 30/ Angèle Le Nedellec (1910-2006)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 29/ Jules Lesven (1904-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 28: Raymonde Vadaine, née Riquin

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 27/ Jeanne Goasguen née Cariou (1901-1973)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 26/ Gabriel Paul (1918-2015)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 25/ François Bourven (1925-2010)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 24/ Yves Autret (1923-2017)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 23/Pierre Jaouen (1924-2016)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 22/ André Berger (1922-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 21/ Joseph Ropars (1912-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 20/ Paul Monot (1921-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 19/ Jean-Désiré Larnicol (1909-2006)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 18/ Jean Le Coz (1903-1990)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 17/ Alain Cariou (1915-1998)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 16/ Jean Nédelec (1920-2017)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 15/ Alain Le Lay (1909-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 14/ Pierre Berthelot (1924-1986)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 13/ Albert Abalain (1915-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 12/ Andrée Moat (1920-1996)

1920-2020: cent ans d'engagements communistes en Finistère: 11/ Jean Le Brun (1905-1983)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 10/ Denise Larzul, née Goyat (1922-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 9/ Pierre Le Rose

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 8/ Marie Salou née Cam (1914-2011)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 7/ René Vautier (1928-2015)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 6/ Denise Firmin née Larnicol (1922-2019)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 5/ Fernand Jacq (1908-1941)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 4/ Corentine Tanniou (1896-1988)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 3/ Albert Rannou (1914-1943)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 2/ Marie Lambert (1913-1981)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011