Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 14:12
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)

photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont

Ce fut un conseil communautaire marathon hier, 16 décembre, entre 17h30 et 23h , avec une pause casse-croûte.

Je suis intervenu

- pour que soit mis en ligne sur le site internet de la communauté les rapports de dsp transports, aéroport, auberge de jeunesse, centre aquatique, etc. Et pour que le site doit actualisé avec les bonnes dates de conseil communautaire, et les ordres du jour.

- Sur le débat d'orientation budgétaire, il y a eu une intervention assez (d)étonnante d'Agnès Le Brun, pourtant vice-présidente de la communauté d'agglomération (à l'enseignement) et impliquée dans les décisions, pour charger, avec une longue énumeration de récriminations, les nombreuses "erreurs", "fautes", "manquements", "insuffisances" de la communauté selon elle.

"Liste de courses pré-électorale" a rétorqué Thierry Piriou qui n'a pas masqué son exaspération face à un propos qu'il jugeait politicien et de mauvaise foi.

Pour ma part, je suis intervenu après Agnès Le Brun pour souligner au contraire, que, même si pendant 6 ans je n'avais pas été en accord avec certaines des orientations, il était indeniable que le poids et la hauteur de l'investissement communautaire pour Morlaix dans le mandat et pour l'avenir étaient considérables: maison du tourisme, chantier SEW a la Manu, Espace des sciences, rénovation de l'habitat social morlaisien, investissement économique... Ce sont des dizaines de millions d'euros qui ont été injectés pour renforcer l'attractivité de Morlaix, considérée comme la locomotive du territoire, dans un contexte difficile ou Morlaix communauté a perdu 1200 habitants en 6 ans (et la ville de Morlaix 2000 habitants en 12 ans), cette hémorragie se concentrant sur le pôle urbain, ceci lié en particulier a des dynamiques territoriales et politiques nationales qui renforcent les espaces métropolitains et l'est breton, sur l'axe Rennes Nantes.

Un signe qui ne trompe pas, cette année, près de moins 300 000 euros de produit de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (moins dix pour cent), signe de morosité économique. J'ai aussi demandé dans mon intervention sur le débat d'orientation budgétaire que soit mise en place rapidement un projet de financement et d'installation d'une nécessaire école intercommunale de musique et de danse et que soient titularisés les contractuels du service environnement - collecte des déchets (20 salariés en CDD ou remplaçants) et que l'on ne sacrifie pas les dépenses de fonctionnement du quotidien, celles liées à l'emploi public et aux services publics, au soutien au monde associatif, au profit du seul investissement.

Le débat sur le DOB a été très polarisé dans une opposition très rentre dedans de la droite morlaisienne venant au secours d'Agnès Le Brun qui s'est pris les pieds dans le tapis d'une intervention excessive, face à l'exécutif de Morlaix-Communauté et à son président, alors même que les faits montrent que toute l'assemblée communautaire a pris conscience de l'intérêt à soutenir le pôle urbain (50 millions d'euros d'investissement sur les 6 ans passés a rappelé Yves Moisan).

- Dans la suite du conseil communautaire, je suis intervenu pour demander des précisions sur la nature et la destination précise de la subvention de fonctionnement à l'espace des sciences, équipement culturel qui ne sera mis en route qu'au printemps 2020 ( mais qui reçoit 300 000 euros cette année pour les dépenses de personnels liées a la préparation du projet scientifique et muséal, des médiations scolaires, et 500 000 euros en vitesse de croisière).

- Je suis intervenu aussi sur le renouvellement de la DSP avec Veolia sur la gestion de l'eau et de l'assainissement a Morlaix et Saint-Martin des champs, pour un contrat de 4 ans, avec un meilleur contrôle public des engagements, qui devrait si la volonté politique est présente (cela ne m'a pas été confirmé explicitement) être suivi par un passage engestion publique directe, qui pourrait néanmoins avoir recours toujours à des prestations privées pour des questions de compétence et de personnels qualifiés. Je me suis abstenu sur cette délibération en rappelant mon attachement à la régie publique directe.... Seul parmi les conseillers communautaires: les autres élus ont voté pour.

- Je suis intervenu pour me féliciter de la subvention à l'association de la Maison du Peuple de Morlaix (aide à l'investissement de 9998€ financée à 50% par le département et à 50% par Morlaix Communauté) pour une pré-étude architecturale pour rénover la salle des fêtes, le jardin en terrasse, la tour et le monte-charge. J'ai évoqué la haute valeur patrimoniale et historique de la Maison du Peuple de Morlaix: maison noble, puis coopérative de distribution, épicerie sociale, siège de la CGT, puis de la CGT et CGTU, accueil de congrès de partis politiques de gauche, solidarité avec les réfugiés républicains espagnols. J'ai aussi souligné les évènements d'éducation populaire, culturels et artistiques de grande qualité qu'organisait la Maison du Peuple.

- Je suis aussi intervenu sur le personnel, demandant si les dispositions expérimentales en faveur du télétravail étaient de l'ordre du volontariat. Ce qu'on m'a confirmé.

- Sur le parcours culturel de l'élève et le financement de transports pour l'accès des scolaires de Morlaix communauté aux équipements culturels du territoire, suite à une intervention de Jean-Guy Guéguen, maire de Carantec, réclamant une aide équivalente pour les écoles privées, j'ai pris la parole en rappelant que les modalités voulues par Blanquer et le gouvernement pour la scolarité obligatoire à 3 ans avaient contraint les mairies à augmenter fortement leurs aides publiques à l'enseignement privé et que la situation d'une concurrence entre public et privé vivant de fonds publics, sans la totalité des obligations de service public ni les contraintes équivalentes, sans la même mixité sociale bien souvent, posait question et se faisait bien souvent au détriment de l'école de la République, à laquelle je préférais qu'aille de préférence les soutiens communaux et intercommunaux.

Les élus privilégient la prudence à l’ambition
 

Il y a eu débat au Conseil communautaire, lundi 16 décembre, sur l’orientation budgétaire en 2020. Agnès Le Brun a pointé un manque d’ambitions contre une salle favorable à des choix prudents.

C’était la dernière réunion de l’année pour les élus de Morlaix communauté. Le débat d’orientation budgétaire (DOB) a été avancé afin de se tenir deux mois avant le vote du budget primitif de 2020, en février prochain, et pour ne pas être gêné par les élections municipales à venir. De fait, les chiffres énoncés par Jean-Michel Parcheminal, vice-président de la commission finances administration générale, étaient un peu biaisés, s’arrêtant au début du mois de décembre 2019.

Les recettes sont en baisse. La faute à la perte de 420 763 € provenant du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC). Avec plus d’un million d’euros de diminution dans les dotations et participations, le total des recettes devrait rester sous la barre de 40 millions d’euros, alors que les prévisions semblaient plus optimistes.

"Le sujet n’est pas de faire une liste préélectorale."

Du côté des dépenses, la maire de Morlaix Agnès Le Brun reste perplexe : « Il me semble qu’il y a un flou artistique. Étant donné notre capacité de désendettement, c’est dommage de ne pas être allé plus loin. Sur la compétence transport, l’ambition locale n’est pas suffisante. Comment imaginer que le dimanche, dans le cadre du développement durable, il n’y ait pas de navettes dans les collines. Il n’y a pas de réponses adaptées aux habitants ».

Une longue prise de parole durant laquelle l’édile prend soin de détailler plusieurs points. Le ton monte. Thierry Piriou, président de Morlaix communauté, réagit du tac au tac : « Nous sommes là pour débattre. Le sujet n’est pas de faire une liste préélectorale. C’est affligeant. Vous avez abordé un tel nombre de points que j’en ai oublié la moitié ». « Ça s’appelle de l’agressivité mal maîtrisée, lance Agnès Le Brun. Il n’y a qu’une seule façon de ne pas être contredit, c’est de parler entre-soi ».

« Des choix à faire »

Thierry Piriou reçoit par ailleurs le soutien de plusieurs conseillers communautaires. « Je ne pense pas que la Ville soit délaissée par l’agglo, souligne Ismaël Dupont. Entre le projet du SEW, le désenvasement du port, l’aéroport… Il y a un nombre d’investissements pour le territoire avec la volonté de faire rebondir Morlaix ». « C’est conforme à ce que nous avons présenté il y a quelques années », ajoute Joëlle Huon. « C’est un DOB prudent qui permet de préparer l’avenir, conclut Marc Madec, vice-président du PLUIH. Après, des choix seront à faire selon les orientations ».

Morlaix communauté prévoit d’investir plus de 11 M€ en 2020. Ce qui permettra d’accroître la marge sur l’objectif initial de 60 M€ sur le mandat 2014-2020. « Nous sommes déjà à 70 M€ d’investissements au bout de six ans », confirme Jean-Michel Parcheminal.

Ouest-France
 

Morlaix. L’Espace des sciences ouvrira finalement en 2021

Publié le 18/12/2019

À cause de retards pris sur le chantier, l’ouverture de l’Espace des sciences dans l’ancienne Manufacture des tabacs de Morlaix (Finistère) n’aura lieu qu’au printemps 2021.

L’Espace des sciences investira notamment la salle des moulins de l’ancienne Manufacture des tabacs.

 

L’Espace des sciences investira notamment la salle des moulins de l’ancienne Manufacture des tabacs. | DR

Le vote d’une subvention de 305 300 € à l’Espace des sciences, pour 2020, a suscité un débat lors du conseil communautaire du lundi 16 décembre. Ismaël Dupont s’est interrogé sur cette somme « qui sert à payer du personnel alors que l’Espace des sciences ne fonctionnera pas encore ».

Le chantier a en effet pris du retard à cause d’aléas techniques et de lots infructueux. Cet équipement, installé dans l’ancienne Manufacture des tabacs de Morlaix (Finistère) ne sera pas opérationnel l’année prochaine, comme prévu, mais au printemps 2021.

Pour justifier la subvention, Françoise Raoult, vice-présidente à la culture, a expliqué qu’à Morlaix communauté, « trois personnes travaillaient actuellement à la future ouverture du lieu. Il y a aussi du personnel à Rennes qui nous aide ».

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-l-espace-des-sciences-ouvrira-finalement-en-2021-6659998

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011