Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 16:07
 La section du Pays de Morlaix du PCF salue l'exceptionnel succès de la mobilisation du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du président Macron.
La section du Pays de Morlaix du PCF salue l'exceptionnel succès de la mobilisation du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du président Macron.

« Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions» certifiait noir sur blanc M. Macron dans son programme présidentiel. Devenu président, il déclare au contraire : « Il faudra travailler plus longtemps car on vit plus longtemps » Quant au niveau des pensions, dans son nouveau système, la valeur du point ne sera jamais garantie car elle est fixée par décret à partir des aléas des marchés financiers. Dans beaucoup de métiers, cela se traduira par une baisse des pensions de 30 à 40%, qui affectera davantage encore les femmes.

En instaurant une règle d’or budgétaire interdisant le déficit du nouveau système, alors que les dépenses pour les retraites seront plafonnées à 14% des richesses produites, dans un contexte où le vieillissement de la population nécessiterait de hisser l’effort à 17%, le niveau des futures pensions va forcément diminuer. C’est donc bien un départ en retraite différé de plusieurs années et une baisse drastique des pensions qui attendent nos concitoyens, quel que soit leur statut.

Ces mesures s’insèrent dans un dispositif global comprenant les ordonnances contre le code du travail, le démantèlement des services publics, la transformation du CICE en 20 milliards d’exonérations annuelles de cotisations patronales. Elles ont pour objectif fondamental de nourrir les exigences de profit du capitalisme financier. Et les 240 000 milliards de retraites socialisées, plus de 10% du PIB, représentent un immense frein à cette entreprise. La mainmise sur ce magot, avant de s’attaquer à celui de la Sécurité sociale, est une condition essentielle pour donner au capital le pouvoir exclusif sur le financement des besoins humains.

L’instauration d’un système par points a pour vocation fait basculer la philosophie générale d’un système fondé sur la solidarité intergénérationnelle et interprofessionnelle où les actifs contribuent à la retraites des anciens, vers une logique du chacun pour soi, où chacun cotisera pour lui-même sans égard pour la collectivité.
Les communistes mettent toutes leurs forces dans la bataille pour faire retirer cette contre-réforme et construire, sans attendre, une alternative crédible à ces politiques.

Une vraie réforme des retraites, progressiste, solidaire et juste, est possible : retraite à 60 ans à taux plein, soit 75% des revenus d'activité - en incluant les périodes de formation, de chômage, d'implication familiale – avec des départs anticipés à 55 ans tenant compte de la pénibilité du travail, des sujétions de service public, et pas une retraite inférieure au SMIC.

À condition de mettre fin aux exonérations sans condition comme le CICE, de faire cotiser les revenus financiers au même taux que les salaires, d’appliquer l'égalité salariale femmes-hommes.

La section du PCF du pays de Morlaix appelle à porter à nouveau très haut les mobilisations le 10 décembre pour que Macron retire son projet.
 
Nous voulons une autre réforme, progressiste, solidaire et juste.

Soyons très nombreux à nous joindre à la manifestation intersyndicale de ce mardi 10 décembre à 11 h place des Otages à Morlaix
 La section du Pays de Morlaix du PCF salue l'exceptionnel succès de la mobilisation du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du président Macron.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011