Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 09:53

 

Il y a près d'un million de demandeurs d'emploi de plus de 55 ans.

Une société internationale d’étude des problèmes de consommation, l’Institut Nielsen, vient de révéler qu’en France, les ventes des magasins alimentaires après 21 heures sont marginales. Les points de vente qui ouvrent la nuit ne réalisent à cette occasion que de 1 % à 2 % de leur chiffre d’affaires total. C’est dire qu’il est exigé beaucoup des salariés pour faire entrer si peu d’argent dans les tiroirs-caisses. On se demande pourquoi le Medef réclame une telle ouverture de 21 heures à minuit, et aussi pour quelle raison le gouvernement se dit prêt à l’imposer par ordonnance.

On sait aussi que le recul de l’âge de la retraite pèse sur l’emploi à tous les âges. Il contribue à accroître le chômage et la précarité des plus jeunes, sans pour autant que les plus âgés soient épargnés par ces fléaux. Ainsi, le service statistique du ministère du Travail, la Dares, ou l’Insee constatent que le taux d’activité, taux qui prend en compte à la fois les actifs en emploi et ceux au chômage, s’accroit fortement pour les 55‑64 ans : il a progressé de 16,2 points en dix ans, entre 2008 et 2018. En 2018, le taux d’activité des 50‑64 ans s’établit à 66,5 %. Celui des 55‑64 ans passe de 39,8 % en 2008 à 56,0 % en 2018. Le taux d’emploi des 60-64 ans, qui, lui, prend en compte uniquement ceux ayant un emploi, est passé, de début 2003 à début 2019, de 13 % à 32,5 %, tandis que, durant la même période, il a évolué de 3 % à 7,9 % pour les 65-69 ans. Le taux de chômage est, lui, passé de 4 % à 6,5 %. Il y a près d’un million de demandeurs d’emploi de plus de 55 ans, dont 48 % le sont depuis au moins deux ans. 47,5 % d’entre eux occupent un emploi inférieur à un mi-temps et correspondant souvent à un emploi aidé, subventionné par les deniers publics. Ces hausses s’expliquent essentiellement par le relèvement progressif de l’âge minimum de départ à la retraite pour les générations nées après 1951, pour atteindre 62 ans à partir de la génération née en 1955. Dès lors, on peut se demander pourquoi reculer l’âge de la retraite si une bonne partie des seniors se retrouve au chômage ou en emploi aidé ?

Oui, pourquoi diable déréglementer le temps de travail des actifs et l’âge du départ pour les retraités sachant que cela est socialement et économiquement inefficace pour la communauté nationale ? Il y a assurément plusieurs raisons, notamment la volonté de casser les solidarités salariales, et aussi de faire payer à ceux qui vivent de leur travail les baisses de cotisations à la charge des entreprises. En 2019, elles représentent près de 60 milliards de manque à gagner, soit 2,5 % du PIB.

Pierre Ivorra

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011