Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 05:50

Agnès Le Brun dans le cadre des options budgétaires 2019 et de la "compression de la masse salariale", en gros des économies réalisées sur le personnel et le service public, orientations que j'avais dénoncé à l'occasion du débat d'orientation budgétaire, a rétabli un jour de carence pour les employés municipaux, avec non remplacement le premier jour d'arrêt (maladie, maladie des enfants, congé syndical), situation particulièrement inacceptable, et notamment pour les ATSEM qui travaillent dans les écoles publiques en contact avec les enfants: soit vous venez malade au boulot, quitte à contaminer les gamins, soit vous laisser votre enfant malade seul chez vous, ou vous vous débrouillez comme vous pouvez, soit vous renoncez à vos formations syndicales car votre paie n'est pas lourde, en tout cas vous culpabilisez à mort quand vous êtes absente car vous laissez vos collègues ATSEM et instits dans la panade. Belle ambiance dans l'équipe en perspective! 2,6 ATSEM en moyenne dans les écoles de Morlaix: comment voulez-vous faire marcher la cantine, la garderie, les classes maternelles avec la moitié ou un tiers des effectifs en moins? C'est un vrai scandale! 

Cette semaine, nous avons été informés d'un autre changement particulièrement brutal dans le mode de rémunération et d'imposition des assistantes maternelles à domicile de la ville de Morlaix qui bénéficiaient d'une somme d'environ 10€ par enfant net imposable de frais professionnels liés à l'alimentation de l'enfant, aux charges diverses (électricité, eau, ... etc). Avec la réforme du prélèvement à la source, la municipalité a mis en place un nouveau logiciel de paye qui intègre ces compensations de frais professionnels, qui correspondent à des remboursements de dépenses pour leur métier des assistantes maternels, dans la rémunération imposable et cela change tout: la rémunération nette des assistantes maternelles fond, et surtout plusieurs d'entre elles vont devenir imposables, perdre la prime d'activité et les droits (bourses pour les enfants, allocations logement, etc) liés au fait d'avoir des revenus imposables moins élevés. Le maire de Morlaix Agnès Le Brun a été saisie par les Syndicats sur ce changement brutal, sans justification ni explication, en rupture avec les règles existantes, mais dans sa réponse elle ne fait que renvoyer la responsabilité aux Finances Publiques et à des changements législatifs que l'on ne voit pas du tout en la matière tandis que les Finances Publiques renvoient eux la balle à la mairie et à son logiciel d'établissement des paies. Des indemnités de compensation de frais professionnels ne sauraient constituer une rémunération comme les autres! Pour l'instant, le dialogue est loin d'être constructif pour débloquer cette situation injuste qui inquiète au plus haut point les 35 assistantes maternelles de la crèche familiale et leur famille. 

Ismaël Dupont, élu PCF à la ville de Morlaix - 1er mars

Employés la mairie de Morlaix, ATSEM, assistantes maternelles de la crèche familiale: des évolutions inacceptables des conditions de travail et de rémunération

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents