Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 20:25
Lactalis: nous ne sommes pas des vaches à lait: action des candidats aux Européennes du PCF au siège de Lactalis à Laval
Lactalis: nous ne sommes pas des vaches à lait: action des candidats aux Européennes du PCF au siège de Lactalis à Laval

Lactalis : nous ne sommes pas des vaches à lait !

Ian Brossat avec Marie-Pierre Vieu députée européenne, Alain Pagano et Aurelien Gall se sont invités chez Lactalis mardi 26 février 

Après Google (Paris) et Amazon (Hauts-de-Seine), Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste aux élections européennes, s’est invité mardi 26 février dans les bureaux du siège de Lactalis, numéro mondial des produits laitiers, situés à Laval (Mayenne).

Comme le révélaient France inter et Cash investigation, en janvier dernier, la multinationale Lactalis est aujourd’hui accusée d’évasion et de fraude fiscales, via le Luxembourg, pour un montant de 2,2 milliards d’euros. Ce chiffre de 2,2 milliards d’euros « évaporés » en 2015 et 2016 aurait correspondu, lors de la crise laitière, à l’équivalent de 12 centimes en moins par litre volés aux producteurs laitiers français. Lactalis est le symbole de cette Europe de l’argent dont nous ne voulons plus : celle des lobbyistes et des voleurs en col blanc qui étranglent financièrement nos paysans, celle aussi qui met en danger notre santé de consommateur, comme l’a révélé le scandale sanitaire du lait à la salmonelle. Pour Ian Brossat : « Nous ne sommes plus vos vaches à lait, il est venu le temps de nous faire respecter par ces multinationales, faire respecter notre travail, notre santé, nos lois fiscales. » Pour cette action coup de poing, Ian Brossat était accompagné de candidats de la liste « Pour l’Europe des gens, contre l’Europe de l’argent » : Marie-Pierre Vieu (députée européenne), Aurélien le Gall (représentant des salariés agricoles), Alain Pagano (enseignant chercheur en écologie et biologie), Cinderella Bernard (militante associative)

 
 
"Rencontre avec les dirigeants de Lactalis : un dirigeant de Lactalis considère que ce qui justifie les accusations contre leur groupe, ce serait le fait que les français n aiment pas ceux qui réussissent, ce à quoi j ai repondu qu'à mon sens, ce qui dérangeait les français, ce n'était pas le fait que certains réussissent, c'est le fait que pour permettre à certains de réussir, d'autres devaient en crever !
Qu'en tant qu'elue locale, je dois faire face à la détresse humaine des producteurs laitiers, qu il etait donc de notre devoir d'alerter sur ce drame humain ..on ne peut pas imaginer qu'ils profitent de l'optimisation fiscale/évasion fiscale, quand des producteurs n'arrivent pas à s'en sortir !!!" Cindérella Bernard
 

Aurélien Gall : « Lactalis évite l’impôt et saigne les producteurs »

Mercredi, 27 Février, 2019

Agroalimentaire. Une délégation du PCF conduite par Ian Brossat s’est rendue hier au siège de Lactalis pour lutter contre la fraude fiscale et soutenir les producteurs laitiers.

Après Google et Amazon, Ian Brossat, tête de liste des communistes pour les élections européennes, s’est rendu hier au siège de Lactalis, à Laval (Mayenne). Il était accompagné de plusieurs candidats figurant sur la liste PCF. Quel était l’objectif de déplacement ?

Aurélien Gall Le premier sujet, c’est celui de combattre la fraude et l’évasion fiscales. Lactalis est accusé d’avoir soustrait 2,2 milliards d’euros au fisc en passant par le Luxembourg. Le groupe nous a parlé d’optimisation fiscale légale. Nous verrons bien ce que donnera l’enquête. Quoi qu’il en soit, il faut lutter à l’échelle européenne et changer la loi pour que ces montages fiscaux illégaux ou légaux soient rendus impossibles. En pleine crise du lait en 2015, Lactalis a ainsi soustrait 2,2 milliards d’euros au lieu de, par exemple, payer décemment les producteurs de lait et rémunérer davantage ses salariés. C’est une honte qui concerne tous les citoyens, au final, qui souffrent d’un manque de services publics en termes de transports, de santé et d’éducation. On nous martèle tous les jours qu’il n’y a plus de sous dans le pays, que les Français creusent la dette en vivant soi-disant au-dessus de leurs moyens. Mais la fraude et l’évasion fiscales coûtent entre 60 et 100 milliards d’euros par an en France, et entre 800 et 1 000 milliards d’euros par an dans l’Union européenne. Il faut mettre un terme à ce fléau. C’est l’un des axes forts de notre campagne pour les élections européennes du 26 mai 2019.

Vous êtes aussi représentant de salariés agricoles. Leur situation très difficile a-t-elle été évoquée avec Lactalis ?

Aurélien Gall Nous nous battons pour que les prix payés aux producteurs soient justes, afin de leur assurer une vie digne. Il faut savoir que le coût de revient pour 1 000 litres de lait est de 396 euros, alors que le prix payé aux producteurs de lait est en dessous, à 330 euros ! Il y a des aides européennes pour compenser, mais les producteurs laitiers veulent vivre de leur travail, pas des subventions. Il faut ici souligner que le nombre de ces producteurs a été divisé par deux en quinze ans dans le pays et que leur perte de revenus a été de 26,1 % entre 2015 et 2016, soit plus d’un quart… Ils ne sont pas seuls à vivre une situation très difficile, chaque jour, un exploitant agricole se suicide en France. Lactalis dit qu’il y a eu surproduction en 2015 lors de la crise du lait. C’est vrai, mais en partie à la suite de la suppression des quotas par l’Union européenne. Cette question se joue aussi à cet échelon : nous devons porter la revendication de la régulation et des prix justes sur tout le continent.

Lactalis est aussi accusé d’opacité sur ses comptes, de manquement sanitaire et de lobbying actif…

Aurélien Gall Une enquête est en cours à la suite de la contamination de lait infantile par des salmonelles. Cet aspect sanitaire est très préoccupant et doit être surveillé de près. Lactalis vient également de publier ses comptes pour la toute première fois. Cette multinationale refusait de le faire jusqu’à présent. La famille Besnier, qui dirige le groupe, est la 5e fortune française et prévoit 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020, tout en continuant de saigner les producteurs de lait… Enfin, Lactalis a reconnu avoir des activités de lobbying en France et à Bruxelles. Nous pensons qu’il faut supprimer purement et simplement toutes ces activités pour tous ceux qui les pratiquent.

Aurélien Gall

Secrétaire fédéral PCF de l’Aisne et candidat aux européennes

Entretien réalisé par Aurélien Soucheyre
 
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011