Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 06:20
Solidaires des lycéen-nes mobilisés pour leur avenir !
 
L’examen du budget pour l’enseignement scolaire qui s’est tenu mercredi soir au Sénat a donné lieu à une condamnation générale des mobilisations lycéennes par le Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Manifester est un droit constitutionnel dans notre pays, ce que J.-M. Blanquer semble oublier, ou pire nier !
Les violences qui peuvent s’exprimer du côté des manifestants lors de ces mobilisations doivent être condamnées, au même titre que les abus d’un maintien de l’ordre disproportionné.

L’hospitalisation de plusieurs lycéen-nes dans un état grave nous inquiète. Le placement en garde à vue de 6 élèves de première pour un tag à Ivry-sur-Seine est inacceptable. Les images de l’arrestation collective de 150 élèves, dont de très nombreux mineurs, hier à Mantes-la-Jolie choquent tout autant qu’elles révoltent. La réaction des forces de police est totalement disproportionnée. Nous dénonçons ce recours à l’intimidation pour faire taire les lycéen-nes.

Ils sont aujourd’hui mobilisés pour exiger notamment de la transparence sur le dispositif de sélection mis en place par ParcourSup, un dispositif qui renvoie aux jeunes l’image de leur passé alors que l’éducation doit parler à leur avenir ! Ils demandent la vérité sur les discriminations géographiques et sociales que les lycéen-nes de banlieue, des filières techniques et professionnelles, ont subies l’an dernier.

Le gouvernement doit sortir du mépris et de l’arrogance et répondre aux demandes légitimes des lycéen-nes de rompre avec la logique de ségrégation sociale, une exigence partagée aujourd’hui dans les revendications des gilets jaunes.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCÉ demandent à ce que le gouvernement revienne sur ses choix qui hypothèquent grandement l’avenir de la jeunesse en matière d’éducation : réduction des moyens notamment dans le secondaire et l’enseignement professionnel, dégradation des conditions d'études, dévalorisation du Bac, mise en place de la sélection sociale avec ParcourSup…

Le groupe CRCÉ continuera, aux côtés des lycéen-nes et des enseignant-es, à relayer et à soutenir leurs justes revendications.
 
Paris, le 7 décembre 2018
 
La communiste Eliane Assassi, présidente du groupe CRC

La communiste Eliane Assassi, présidente du groupe CRC

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011