Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 05:33
Ian Brossat, qui a été tête de liste du Parti communiste aux Européennes, est aussi maire adjoint de Paris délégué au logement, à l’habitat durable et à l’hébergement d’urgence. (Photo : MAXPPP, Le Parisien)

Ian Brossat, qui a été tête de liste du Parti communiste aux Européennes, est aussi maire adjoint de Paris délégué au logement, à l’habitat durable et à l’hébergement d’urgence. (Photo : MAXPPP, Le Parisien)

Ian Brossat sera au Parc des expositions de Lann-Sévelin, à Lanester, dimanche, à l’occasion de la Fête de l’Huma Bretagne. La tête de liste du Parti communiste aux Européennes dit « soutenir à 100 % le mouvement des Gilets jaunes ». L’adjoint au maire de Paris décline ses propositions pour le pouvoir d’achat et regarde avec beaucoup de scepticisme le rassemblement de Jean-Yves Le Drian.


Vous serez dimanche au parc des expos de Lanester, qui est face au foyer de contestation des Gilets jaunes en pays de Lorient. Irez-vous les voir ?

Oui, j’irai les voir dimanche sur le terrain car je soutiens à 100 % la mobilisation des Gilets jaunes. Je le fais à chacun de mes nombreux déplacements. Je partage cette colère légitime et cette exaspération. Ce mouvement met en lumière le problème terrible du pouvoir d’achat. La France est en train de devenir un pays de travailleurs pauvres. Cette augmentation des taxes sur les carburants va encore davantage mettre la tête sous l’eau au mode du travail et aux familles modestes. Le rôle du Parti communiste est à la fois d’entendre cette colère et de faire des propositions.

La transition énergétique ne doit pas être payée par les familles modestes
Quelles sont vos propositions pour répondre à cette colère ?

La transition énergétique ne doit pas être payée par les familles modestes mais par les gros pollueurs, les entreprises et les ménages les plus aisés. Concernant le financement de cette transition énergétique, il faut mettre à contribution les compagnies pétrolières. Nous sommes actuellement dans un système absurde dans lequel les gros pollueurs ne paient pas la taxe carbone. Il faut également taxer le kérosène sur les vols intérieurs. Autre proposition, je plaide pour une diminution de la TVA à 5,5 % sur les transports en commun et les voitures propres.

En Bretagne, Jean-Yves Le Drian a lancé le mouvement des « Progressistes bretons ». Une alliance est-elle possible ? Et avec la France Insoumise ?

Nous n’avons pas d’ennemis à Gauche mais je perçois mal les contours de ce rassemblement en construction. En tant que ministre des Affaires étrangères de Macron, Jean-Yves Le Drian est responsable du bilan de ce gouvernement et des difficultés supplémentaires qui pèsent sur les familles modestes. Quant à la France Insoumise, je constate que le mouvement de Mélenchon a choisi de tracer son propre chemin. C’est son droit mais je ne partage pas cette stratégie. Mais il faudra bien qu’un jour la Gauche retrouve la voie du rassemblement pour peser sur les choix de ce pays. Les communistes vont partir sans attendre en campagne car les questions européennes sont au cœur de l’actualité.

Il, faut en finir avec les délocalisations et revoir les conditions du travail détaché

Quels seront vos combats prioritaires pour ces Européennes ?

Quand le Premier ministre annonce en septembre le gel des retraites, des allocations familiales et des APL (aides personnalisées au logement, NDLR), il le fait en disant qu’il faut rentrer dans les clous budgétaires fixés par Bruxelles. L’Europe, ce n’est pas cela. On nous a vendu l’Union européenne comme un espace de paix, de prospérité et de démocratie. Aujourd’hui, l’Europe ne répond à aucune de ces promesses car c’est une Europe dédiée à l’argent et au marché. Il faut réorienter l’Europe. Exemples : il faut en finir avec les délocalisations et revoir les conditions du travail détaché. Sur ce dernier point, il faut s’assurer qu’un travailleur qui vient en France signe un contrat français. Sinon on entre dans une logique de concurrence déloyale. De la même manière, je défends l’interdiction des délocalisations intra-européennes pour éviter les mêmes abus de concurrence. Quant aux services publics, et notamment en zone rurale, il faut en urgence un moratoire sur les directives de libéralisation.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011