Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 19:00

Conseil. Pas de vagues autour du budget

 

Alain Tigréat, adjoint aux finances (à gauche), a présenté les grandes lignes du budget primitif 2019 de la ville.

Alain Tigréat, adjoint aux finances (à gauche), a présenté les grandes lignes du budget primitif 2019 de la ville.

Il a beaucoup été question de gros sous, ce mardi soir, lors du dernier conseil municipal de l’année, qui devait se pencher, entre autres, sur le budget primitif 2019 de la ville. Celui-ci est en hausse, à la fois en fonctionnement et en investissements. L’opposition s’est abstenue, sans faire de vagues.

Un mois après le débat d’orientations budgétaires, Alain Tigréat, adjoint aux finances, a présenté ce mardi le budget primitif 2019 de la ville. L’avant-dernier de la mandature. En section fonctionnements, il s’équilibre à hauteur de 22,77 M€, soit 420 000 € de plus que le précédent budget. Après deux années de baisse consécutives, Morlaix retrouve donc quasiment le niveau de son budget 2016.

Les principales recettes viennent des impôts et taxes, qui représentent 62,1 % du total. Concernant les dotations et participations (22 % du total), il est à noter que celles de l’État augmentent enfin (+0,6 %) après une baisse drastique entre 2014 et 2018. La dépense la plus importante se situe dans les charges de personnel, qui continuent d’augmenter (10,395 M€, soit 45,7 %).

L’an prochain, 7,825 M€ seront consacrés aux services généraux et aux administrations publiques locales (34,4 %), 4,19 M€ à l’enseignement et la formation (18,4 %) et 4,16 M€ à l’aménagement, le service urbain et l’environnement (18,3 %). Les plus petits budgets sont alloués au logement (55 500 €, soit 0,2 %) et l’action économique (35 600 €, soit 0,2 %).

Davantage d’investissements

La politique d’investissements, elle, s’élèvera l’an prochain à 9,79 M€ (contre 8,78 M€ en 2018), dont 8,598 M€ de dépenses d’équipements. Près de 2 M€ seront consacrés au musée des Jacobins et à la maison à Pondalez, un peu plus d’1 M€ à la plate-forme culturelle du 9, rue de Paris, et 2,34 M€ aux travaux de voirie (dont 965 000 € rien que pour la Voie d’accès au port). Ces investissements seront financés à 53,2 % par l’emprunt et à 12,5 % par l’autofinancement. Et ce, dans un contexte de stabilité de la fiscalité voulue par la majorité. Les taxes d’habitation et sur le foncier non bâti sont inchangées. Quant à celle sur le foncier bâti, elle baisse d’1 %. Cela étant, les bases de calcul, décidées par l’État, sont à la hausse. Les ménages morlaisiens n’y gagneront donc rien. « Au global, l’impôt va même rapporter un peu plus à la ville, a remarqué Jean-Paul Vermot, pour l’opposition. On aurait pu faire mieux ».

Le même Jean-Paul Vermot s’est ensuite interrogé sur la façon dont l’État allait compenser la suppression de la taxe d’habitation. « Une simulation vient d’être faite. En l’état, Morlaix va perdre beaucoup d’argent », lui a répondu Agnès Le Brun.

Un film, deux piques

L’opposition ayant pu dire, le mois dernier, ce qu’elle pensait de ce budget, personne ne s’est éternisé sur le sujet, ce mardi, Jean-Pierre Cloarec, Ismaël Dupont et Jean-Paul Vermot se contentant de se faire préciser deux ou trois points de détail. Pour la forme. Après quoi, elle s’est abstenue en bloc lors du vote.

Pas de quoi émouvoir Agnès Le Brun, qui a enchaîné en faisant projeter un petit film, réalisé par Brut., qui met en avant la politique de développement durable de la ville, « soutenue par tous les élus ». En l’occurrence, l’opération de lutte contre le gaspillage alimentaire à l’école Jean-Jaurès. Un exercice d’autosatisfaction municipal qui a entraîné une question de Jean-Paul Vermot : « La minorité aura-t-elle aussi la possibilité de diffuser des vidéos sur l’état des terrains de sport quand il pleut, par exemple, et l’annulation des matches ? ». « Je ne vous connaissais pas mesquin, lui a rétorqué la maire du tac au tac. Vous nous gâchez notre plaisir ». Un partout, balle au centre. Pas de quoi en faire un film…

En complément

+

Plus d’1 M€ de subventions aux associations culturelles

Un total de 1 040 256 €de subventions aux associations et structures culturelles conventionnées a été voté ce lundi par le conseil municipal.

Wart, 45 420 € pour le fonctionnement et les participations à l’organisation du festival Panoramas et à la navette bus pendant ledit festival ; Les Moyens du Bord, 27 000 €; le théâtre du Pays de Morlaix, 522 000 €; le théâtre de l’Entresort, 8 200 €; le cinéma art et essai La Salamandre, 15 000 €; la Maison des Jeunes et de la Culture, 136 500 €; l’Espace des sciences, 15 000 €; centre social du Plateau Carré d’As, 63 504 €, plus 1 000 € pour l’organisation d’une fête de fin d’année ; centre social Ty an Oll de Kernéguès, 10 200 €; accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) La Récré, 67 320 €; Morlaix animation jeunesse (Maj), 83 946 €; Office de retraités et personnes âgées de Morlaix (Orpam), 45 166 €.

+

Les Gilets jaunes veulent pouvoir continuer à se réunir

En préambule à ce dernier conseil de l’année, Agnès Le Brun a autorisé une délégation de Gilets jaunes à prendre la parole. Ces derniers, qui venaient de se faire déloger de leur emplacement, près du Décathlon, ont résumé leur action, leurs revendications (« faire avancer la démocratie ») et exprimé leurs remerciements aux gens, « nombreux », qui les soutiennent. Après quoi, ils ont demandé une salle où ils pourraient se réunir. « Nous aussi, nous voyons la situation se dégrader. On vous enlève du pouvoir d’achat et on nous enlève les moyens de faire fonctionner nos collectivités. Nous ne sommes pas différents », leur a répondu Agnès Le Brun. Mais pour ce qui est de la salle, les règles sont strictes : il faut que la demande soit portée par une association, avec un représentant légal, qui dispose d’une assurance.

+

En bref

Écoles sous contrat. Les élus ont voté l’attribution d’un montant de 311 357,56 € aux écoles morlaisiennes sous contrat d’association, dans le cadre d’une participation aux dépenses de fonctionnement pour l’année scolaire 2018-2019. Sachant que dans la Cité du viaduc, le coût de fonctionnement par élève a été estimé à 1 486,59 € (légèrement inférieur à la moyenne départementale) pour les écoles maternelles et de 672,97 € pour les écoles élémentaires (très supérieur à la moyenne départementale), il a été attribué la somme de 23 614,51 € à l’école Diwan, 69 437,03 € à l’école Notre-Dame-de-Lourdes, 89 998,27 € à Notre-Dame de Ploujean et 128 307,75 € à l’école Saint-Joseph.

Tarifs municipaux. Les tarifs municipaux 2019 ont été votés à l’unanimité. Hormis une augmentation des tarifs des concessions des cimetières, des columbariums, des emplacements cinéraires, ils sont stables.

À noter, néanmoins, la baisse du prix des tickets sports et des entrées à la piscine.

Dérogation à la règle du repos dominical. Pour les commerces de détail autres que l’automobile, il sera possible d’ouvrir le dimanche 30 juin (soldes d’été) pour le non-alimentaire, le dimanche 4 août (braderie), les dimanches 8, 15 et 22 décembre ; et le dimanche 29 décembre (pour l’alimentaire). S’agissant de l’automobile, les concessions pourront ouvrir les dimanches 20 janvier, 17 mars, 16 juin, 15 septembre et 13 octobre.

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/conseil-pas-de-vagues-autour-du-budget-18-12-2018-12165978.php

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011