Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 08:05
L'accueil et la solidarité internationale - Tribune de Ian Brossat, chef de file des communistes aux élections européennes, dans L'Humanité du 3 octobre

L'accueil et la solidarité internationale

La question de l'immigration met au jour un clivage au sein de la gauche entre deux traditions. Celle de l'hospitalité - d'un accueil de ceux et celles qui veulent gagner nos pays sur la base du droit de vivre hors de son sol natal. Et celle qui se veut raisonnable, qui pointe le caractère utopique de la première et affirme que l'arrivée d'étrangers pèse à la baisse sur les salaires des natifs. 

Angélisme contre réalisme? Pas sûr.  

D'abord, parce que l'idée d'une "submersion migratoire" qui créerait les conditions d'une exacerbation de la concurrence des travailleurs entre eux et qui "pèserait sur l'infrastructure sociale" comme l'a scandaleusement déclaré l'Allemande Sarah Wagenknecht, est fausse. 

60% des migrations internationales se font de pays du Sud à pays du Sud. 

40 000 migrants ont frappé à la porte de l'Europe depuis le début de l'année... pour un continent de 511 millions d'habitants! Quant à l'ensemble des demandeurs d'asile proprement dit, il ne représente guère que 0,4% de la population européenne en âge de travailler. Les études montrent qu'une baisse de salaire n'est pas imputable à ces arrivées. 

Mais, allons plus loin. 

Car si la réalité des chiffres doit ramener chacun à la raison, l'histoire nous montre que les phénomènes de migration sont inhérents au développement de l'humanité. Et nous savons pertinemment que le système capitaliste, entré en phase de décomposition, provoquera toujours plus massivement des exodes et des exils. La question n'est donc pas de savoir s'il y aura des migrations dans les années à venir. C'est de savoir dans quelle proportion... et comment y faire face. 

Des dizaines de milliers de migrants frapperont à la porte de l'Europe. Dès lors, la position réaliste n'est pas celle que l'on croit. 

Le réalisme, c'est d'organiser l'accueil de ces populations - qui viendront de toute façon, quels que soient les murs qu'on dresse et la terreur qu'on fait régner - pour qu'il se passe dans les meilleures conditions possibles. 

15 milliards d'euros ont été investis depuis 2000 pour bétonner les frontières européennes, en pure perte. Cet argent aurait pu être investi en centres de premier accueil et en structures d'hébergement. 

Comment ne pas exiger en premier lieu le respect des conventions et des traités internationaux? Quand une embarcation de sauvetage est en danger, nous avons l'obligation de lui porter secours et d'autoriser son accostage dans le port le plus proche. Il y a quelque chose de criminel dans les refus répétés de Macron d'accueillir l'Aquarius.   

Et le même ose tenir des discours d'ouverture à la tribune de l'ONU ou devant les chefs de gouvernement d'extrême-droite, alors qu'il pratique rigoureusement la même politique... 

Ensuite, il faut organiser des voies légales, c'est-à-dire permettre à ceux qui veulent s'installer en Europe de le faire en leur octroyant un titre de séjour. Pour cela, il faut une clé de répartition européenne, afin que chaque pays prenne sa part à cet accueil. Sans quoi, ce seront toujours les pays du Sud qui seront seuls à gérer les arrivées. Or, ces pays premier accueil - Grèce, Italie, Chypre, Malte - sont souvent également les plus démunis. 

C'est en donnant un contenu concret à l'accueil et à la solidarité internationale que nous sortirons de la crise européenne actuelle. Je n'ai qu'un seul souhait; que ce combat et et ces valeurs puissent rassembler à gauche et devenir notre patrimoine commun. 

Ian Brossat, dans L'Humanité du mercredi 3 octobre 2018

L'accueil et la solidarité internationale - Tribune de Ian Brossat, chef de file des communistes aux élections européennes, dans L'Humanité du 3 octobre
L'accueil et la solidarité internationale - Tribune de Ian Brossat, chef de file des communistes aux élections européennes, dans L'Humanité du 3 octobre
L'accueil et la solidarité internationale - Tribune de Ian Brossat, chef de file des communistes aux élections européennes, dans L'Humanité du 3 octobre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011