Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 06:00
Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février

Nos activités d'éducation populaire, qui ont donné beaucoup de satisfaction l'année 2018, avec plusieurs centaines de personnes à avoir participé à nos conférences-débat à la section du PCF pays de Morlaix les mardis, reprennent. 

Après: 

en janvier 2018, le philosophe Jean-Michel Galano sur la philosophie de Karl Marx  
en mars 2018, Greg Oxley sur la Révolution Française
en avril 2018, l'écrivaine Maha Hassan sur la littérature, la révolution et la guerre en Syrie
en mai 2018, le journaliste Gérard Le Puill sur l'agriculture et le réchauffement climatique
en mai 2018 encore, l'ingénieur Yann Le Pollotec sur la révolution numérique
en juillet 2018, Marie-Noëlle Postic et Lucienne Nayet sur l'antisémitisme et son histoire
 
Nous aurons le plaisir d'accueillir: 
 
Pour nos Mardis de l'éducation populaire du PCF pays de Morlaix (2, petite rue de Callac à 18h), ouverts à toutes les personnes intéressées: 
 
- Le Mardi 13 novembre: l'essayiste, romancier et journaliste Valère Staraselski sur le thème: "Aragon, entre littérature et politique, la liaison délibérée". 
 
Valère Staraselski a écrit, avant la biographie très ambitieuse et passionnante de Pierre Juquin, un excellent "Aragon. La liaison délibérée". 
 
Valère Staraselki sera le lendemain à Brest à l'invitation de la section PCF de Brest pour évoquer la question de l'antisémitisme à partir des recherches accomplies pour l'écriture de son dernier livre: "Le Parlement des cigognes"
 
C'est aussi l'auteur de plusieurs romans: "Le Parlement des cigognes" (2017) sur la Shoah et la complicité de polonais dans l'extermination des juifs (prix Licra), "Sur les toits d'Innsbruck", "Une histoire française" (sur la France pré-révolutionnaire, en janvier 1789), "L'Adieu aux rois" (un roman qui se passe pendant la Révolution Française, en 1794), "Le Maître du Jardin. Dans les pas de La Fontaine", "Nuit d'hiver", "Un homme inutile", etc. 
Mais aussi d'un très beau texte sur la Fête de l'Humanité, Comme un Air de liberté (2005), de 1909-2009: un siècle de vie ouvrière avec Denis Cohen (Cherche-Midi), de Voyage à Assise. 
 

 

Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février
Valère Staraselki à Dialogues Morlaix en 2017 (photo Jean-Luc Le Calvez)

Valère Staraselki à Dialogues Morlaix en 2017 (photo Jean-Luc Le Calvez)

Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février

- Le Mardi 11 décembre: la sociologue et romancière Anne Guillou, auteur chez Skol Vreizh en 2018 de "Une embuscade dans les Aurès": 

La Guerre d'Algérie (1954-1961), blessures intimes  

Anne Guillou a aussi écrit plusieurs romans: "Noce maudite" (sur une condamnation à mort d'une criminelle de la région morlaisienne au XIXe siècle), "Dommage de guerre" (sur un viol commis par un soldat noir américain dans la région morlaisienne à la Libération), "Terre de promesses", "Fétiche". Ce fut aussi une grande artisane de l'éducation populaire sur le pays de Morlaix. 

Affecté au poste militaire de T’Kout dans les Aurès (Algérie) en 1960, le sous-lieutenant Raymond Messager, promotion « Terre d’Afrique » à Saint-Cyr-Coëtquidan, n’atteignit jamais sa destination.  Le 12 septembre 1960, une embuscade tendue par les rebelles l’arrêta net. Il avait 22 ans.  Anne Guillou-Riou, sa fiancée au moment du drame, revient aujourd’hui sur le parcours du jeune officier et sur les jours sombres de l’Algérie d’alors dans un récit autobiographique sur fond de guerre.  Liant les éléments sociologiques à la presse de l’époque, les travaux des historiens à l’expérience personnelle, l’auteur livre ici un ouvrage sensible fondé sur la mémoire, retraçant la lente maturation d’un être durement frappé à 20 ans.  L’ouvrage donne un éclairage particulier sur le conflit algérien que les appelés du contingent et les cadres militaires de l’époque ont préféré couvrir d’une chape de silence.

Affecté au poste militaire de T’Kout dans les Aurès (Algérie) en 1960, le sous-lieutenant Raymond Messager, promotion « Terre d’Afrique » à Saint-Cyr-Coëtquidan, n’atteignit jamais sa destination. Le 12 septembre 1960, une embuscade tendue par les rebelles l’arrêta net. Il avait 22 ans. Anne Guillou-Riou, sa fiancée au moment du drame, revient aujourd’hui sur le parcours du jeune officier et sur les jours sombres de l’Algérie d’alors dans un récit autobiographique sur fond de guerre. Liant les éléments sociologiques à la presse de l’époque, les travaux des historiens à l’expérience personnelle, l’auteur livre ici un ouvrage sensible fondé sur la mémoire, retraçant la lente maturation d’un être durement frappé à 20 ans. L’ouvrage donne un éclairage particulier sur le conflit algérien que les appelés du contingent et les cadres militaires de l’époque ont préféré couvrir d’une chape de silence.

Morlaix

Anne Guillou, l’écrivaine hantée par ses fantômes

Anne Guillou présente son ouvrage « Une embuscade dans les Aurès », paru chez Skol Vreizh. | PHOTO OUEST-FRANCE

 

Portrait

Elle vous accueille chaleureusement. Et vous jauge de son regard clair. Comme si elle voulait voir si son interlocutrice partage ses références. D’emblée, elle plante son regard bleu dans le vôtre. « C’est la première fois, depuis 60 ans, que je reviens sur une tragédie qui a bouleversé mon existence. »

Anne Guillou, écrivaine et romancière, sociologue et chercheuse reconnue pour ses travaux en sociologie rurale, vient de sortir un récit sur les jours sombres de l’Algérie.

En l’écoutant, on glisse inéluctablement vers le passé, celui d’un Finistère rural très éloigné de la plupart des tragédies qui agitaient le monde, marqué par ses destins brisés, par l’emprise de l’église, par le quotidien, qui suit son cours…

« Faite pour aimer »

Cette vie est alors la sienne. Celle d’une jeune fille « bonne en calcul mental, dictée et rédaction », qui quitte la ferme familiale de Kerougay, à Guiclan, pour le juvénat (institution destinée à former de jeunes religieuses) de Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). « C’était le prix à payer pour espérer un autre avenir que celui de paysanne… Malgré ma bonne volonté, en fin de 4e, je ne suis pas qualifiée pour poursuivre. »

Anne reprend le fil de son parcours scolaire à Notre-Dame-du-Mur, à Morlaix. « À quinze, seize, dix-sept ans, je sens que je suis faite pour aimer… Mon père acceptera que je m’émancipe quand Raymond se fera connaître comme futur mari. »

Anne est alors institutrice à Landivisiau. Raymond Messager, fils de paysans de Guiclan, est un élève brillant. Il choisit la carrière militaire. Le parcours du jeune officier, formé à Saint-Cyr-Coëtquidan, ajoutait à la renommée de la famille « mais je me suis toujours demandée pourquoi il était allé vers ce métier ? »

Le 12 septembre 1960, le sous-lieutenant est affecté au poste militaire de T’kout dans les Aurès. « Mais il n’atteignit jamais sa destination, il est tombé dans une embuscade tendue par les rebelles.»

« J’avais 20 ans »

À Guiclan, c’est le choc. « Un chaos psychologique, seule avec ma douleur, je suis comme victime d’un dérèglement », se souvient Anne. Sa vie s’écroule. « J’avais 20 ans, qu’est ce que j’allais devenir ? »

En retraite depuis plusieurs années, elle a écrit plusieurs romans. Mais l’époque de ses vingt ans revient comme un boomerang. C’est en 2016, dans les Aurès, en Algérie, qu’elle renoue avec son passé qui l’a durement bouleversée, il y a près de 60 ans. Ce n’est plus la grande Histoire. Mais son histoire à elle.

Un récit autobiographique sensible où elle revit cette longue remontée vers la vie et la reprise de ses études à la Sorbonne, l’enseignement, la lutte joyeuse et confiante du mouvement féministe. Un ouvrage qui donne aussi un éclairage documenté sur le conflit algérien « que les appelés du contingent ont préféré couvrir d’une chape de silence ».

Une embuscade dans les Aurès, chez Skol Vreizh. 15 €.

Dédicaces : 21 juillet, de 10 h à 12 h, chez Dialogues, et de 13 h 30 à 18 h, au centre Leclerc ; 25 juillet, de 10 h à 12 h, maison de la presse à Landivisiau ; 28 juillet, de 10 h à 12 h, à Guiclan.

Anne Guillou, Une embuscade dans les Aurès - article de Didier Gourin dans Ouest-France

Anne Guillou, Une embuscade dans les Aurès - article de Didier Gourin dans Ouest-France

Et le mardi 5 février: l'historien Pierre Outteryck viendra nous parler de:

la belle figure de Martha Desrumaux, militante et dirigeante ouvrière, cégétiste et communiste, première femme députée de France, animatrice du Front Populaire, résistante et déportée

à l'occasion de la campagne nationale pour que pour la première fois un ou une communiste, et un ou une ouvrière, et ici singulièrement une ouvrière communiste, soit admis au Panthéon.   

Pierre Outteryck, historien, universitaire à Lille III, a écrit deux livres sur "Martha Desrumaux", il a aussi écrit sur "Jean-Pierre Timbaud, ouvrier et résistant", fusillé à Chateaubriant. 

Une exposition de 10 panneaux sur la vie et l'oeuvre de Martha Desrumaux sera présentée au local de la section PCF de Morlaix. 

 

Martha Desrumeaux: syndicaliste et communiste résistante et déportée. Pour que la classe ouvrière rentre au Panthéon!

 

Pierre Outteryck à la fête de l'Huma 2018

Pierre Outteryck à la fête de l'Huma 2018

Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février
Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février
Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février
Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février

L'historien et militant syndical Jean-Paul Sénéchal (Le Finistère du Front Populaire) et Pierre Barbancey, le journaliste grand reporter de l'Humanité spécialiste de la question israélo-palestinienne, de la question kurde et du Proche-Orient en général, seront aussi des invités de la section PCF du Pays de Morlaix en 2019. Les dates de leurs conférences débats seront communiquées ultérieurement.  

Enfin

Le Dimanche 11 novembre à 16h à la salle Gallouedec de St Martin des Champs

à l'occasion du Centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 et de la fin de cette grande boucherie inutile que fut la Grande Guerre

(10 millions de morts au total - 1 350 000 Français qui en furent victimes). 

en hommage aux sacrifiés du nationalisme et du militarisme, en hommage aux combattants de la Paix

La section PCF du Pays de Morlaix invite le Théâtre de la Corniche, les comédiens Claude Bonnard, Jerôme André, Antoine Asnar

Pour une représentation du très beau, très émouvant, très drôle spectacle musical et chanté

"Bonsoir m'amour"

1923, dans un café à Morlaix, la ville du Maréchal Foch, trois hommes meurtris par la guerre des Tranchées, un chanteur, un grand-père et son petit-fils orphelin, François Le Coz, refont l'historique de cette guerre infâme. 

Spectacle public 

entrée libre, participation au chapeau

Suivi d'un pot convivial pour continuer à échanger 

 

 

Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février
Culture. Histoire. Réflexion: initiatives d'éducation populaire de la section du PCF pays de Morlaix: la Grande Guerre le 11 novembre, Aragon le 13 novembre, l'Algérie le 11 décembre, Martha Desrumaux, militante ouvrière, résistante déportée le 5 février

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011