Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 19:40

 

Pour rendre le territoire attractif, de nombreux élus estiment qu’il faut désormais résonner à l’échelle du Pays de Morlaix.

 

Le débat autour du projet d’aménagement et de développement durables (PADD) de Morlaix communauté, ce mercredi, lors du conseil communautaire de rentrée, s’est conclu sur une belle unanimité. Ne reste plus qu’à le concrétiser. Et à envisager un éventuel rapprochement avec les collectivités voisines.

Le débat qui s’est tenu ce mercredi, à la CCI, à l’occasion du conseil communautaire de rentrée, était d’importance pour l’avenir de Morlaix communauté. Dans le cadre de l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal, les élus devaient discuter des orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (PADD). C’est Marc Madec, vice-président en charge de la question, qui a présenté ce document cadre qui servira « à inventer notre territoire ».

Quatre axes de travail

Le Saint-Thégonnecois a d’abord listé les observations et sujets d’inquiétudes remontés des communes composant la collectivité : la volonté de dynamiser les centralités, particulièrement celle de Morlaix ; l’économie et l’organisation des zones d’activités économiques ; des doutes sur l’objectif de 0,4 % de croissance de la population, soit 7 000 habitants de plus, d’ici 2040 ; le développement du tourisme ; le numérique et le développement de la fibre optique ; la gestion des eaux pluviales ; le maintien de la qualité de vie et des activités dans le milieu agricole, et enfin des inquiétudes sur la prise en compte des spécificités du territoire. Après quoi, il a rappelé les quatre axes d’aménagement et d’urbanisme qui avaient finalement été retenus dans ce PADD : construire l’aménagement d’un territoire à 27, inventer un territoire attractif, développer l’économie du XXIe siècle et promouvoir un habitat durable et diversifié.

Une année de travail

« Il s’agit d’un outil.

Il y aura des traductions sur le terrain », a rassuré Marc Madec, en précisant qu’il faudrait « poser les crayons en novembre 2019 » pour que le PLUIH aboutisse avant 2020. Les élus ont donc une année de travail devant eux. En attendant, ils ont unanimement reconnu la qualité du projet. Yves Moisan (Plouézoc’h) s’est ainsi satisfait de constater une volonté de centralité, lui qui appelle de longue date à la création d’un Grand Morlaix. Sarah Noll (Morlaix) et Yvon Le Cousse (Plougonven) y sont aussi allés de leurs éloges : « C’est une belle ambition pour le territoire ». Quant à Jean-Michel Parcheminal (Plounéour-Ménez), il a demandé une vigilance accrue sur la désertification rurale, tandis qu’Hervé Richard (Taulé) souhaitait que le conseil se penche sérieusement sur les zones d’activités économiques, génératrices d’emplois.

« Parler d’une seule voix »

Ismaël Dupont (Morlaix) a aussi approuvé les objectifs du PADD, estimant que la collectivité était « sur de bons rails ». Il s’est néanmoins interrogé sur son « obsolescence programmée, si on pense déjà à une agglomération de 120 000 habitants ». Une référence à l’interview de rentrée du président Thierry Piriou dans nos colonnes. « C’est trop tôt pour voir plus grand », a-t-il soufflé. Ce à quoi Thierry Piriou a répondu qu’il fallait travailler à rendre cohérents les projets de territoire de Morlaix communauté, du Haut-Léon et du pays de Landivisiau. « Est-ce que ça aboutira un jour à une communauté de 120 000 habitants ? Je n’en sais rien. Mais il faut s’interroger là-dessus si on veut peser ». « Parler d’une seule voix, au niveau du pays, ce serait mieux », a abondé Yves Moisan, suivi par Marc Madec : « Certainement qu’à un moment, il faudra réfléchir à une autre échelle ».

Parkings du PEM. La tarification au quart d’heure des parkings publics de la gare gérés par Morlaix communauté a été votée. Toutes les barrières seront posées d’ici le mois de novembre. Le parking de la ville, lui, restera encore gratuit quelque temps. Ce barriérage permettra de lutter contre les voitures ventouses. Ismaël Dupont, qui défend la gratuité des transports en commun, a voté contre cette délibération.

Hop !. La présentation du rapport d’activité 2017 sur la délégation de service public à l’aéroport de Ploujean a été reportée. Ce qui n’a pas empêché les élus de débattre de l’avenir de Hop ! sur le site. La collectivité n’est pas décisionnaire mais travaille ardemment sur le sujet ont rappelé Thierry Piriou et Yves Moisan, qui ont salué l’exemplarité de l’intersyndicale.

Phare de l’île noire. Les élus ont voté l’attribution d’une subvention de 20 000 € à l’Afpa dans le cadre de l’aménagement du phare de l’île Noire en gîte insolite (250 000 € HT). Une convention doit être signée entre le service des Phares et Balises (gestionnaire du feu) et le Conservatoire du littoral. Dès lors, la collectivité demandera à ce dernier une autorisation d’occupation temporaire du site pour les travaux.

Open Lab. Le conseil a approuvé le principe d’une mission d’étude de faisabilité de six mois pour la création d’un Open Lab. Elle est confiée à l’UBO Open Factory, pour un montant de 25 000 €. Cet Open Lab, lieu de formation, de fabrication, d’accompagnement de projets et d’interactions, s’installerait à terme à la Manu. Mais des événements seront organisés sur le territoire pendant la mission.

Démission de Serge Le Pinvidic. Après avoir travaillé aux côtés de quatre présidents, Serge Le Pinvidic, vice-président aux finances, a annoncé sa démission de Morlaix communauté pour raisons personnelles. Il reste élu à Saint-Martin-des-Champs.

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/le-conseil-en-bref-27-09-2018-12091193.php?vptoken=17a79d3b3207e45ee362e0a94f602506af3f1241

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011