Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 06:25
Les députés communistes farouchement opposés à la révision constitutionnelle, se sont aussi alarmés mardi 3 juillet de la suppression d'une référence à la Sécurité sociale

Avec l'AFP: 

Les députés communistes farouchement opposés à la révision constitutionnelle, se sont aussi alarmés mardi de la suppression d'une référence à la Sécurité sociale, y voyant une confirmation de la volonté d'en finir avec "l'universalité de la protection sociale à la française".

Réaffirmant que la réforme va "affaiblir les prérogatives du Parlement", l'un de leurs porte-parole, Sébastien Jumel, a reconnu "quelques débats intéressants" en commission, la suppression du mot "race" ou le volet environnement - "même si cela ne garantit en rien une protection" sur ce point vu l'emploi de "verbes très généraux".

Surtout, ce député de Seine-Maritime a fustigé lors d'une conférence de presse l'"assassinat de l'Etat providence, de la République qui protège à la faveur d'un amendement passé inaperçu qui a supprimé la référence à la Sécurité sociale dans la Constitution".

"C'est une amorce de ce que nous pressentons: la fin de l'universalité de la protection sociale à la française, de haut niveau, et une traduction de ce qui a été amorcé dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour substituer un système financé par les cotisations à un système fondé sur l'impôt et aller vers une protection sociale à l'anglaise", a-t-il ajouté.

Pour le porte-parole communiste, "faire rentrer ça dans la Constitution, avant le débat sur les pensions de réversion, avant la remise du rapport sur les retraites, c'est ouvrir une boîte de Pandore pour le modèle social français".

Lors de l'examen du projet de loi constitutionnel, la commission des Lois a accepté un amendement d'Olivier Véran (LREM), mentionnant non plus "les lois de financement de la Sécurité sociale" mais de la "protection" sociale. L'objectif affiché est d'"étendre le champ de la loi de financement en l'étendant à la protection sociale".

"A l'horizon 2019, cette adaptation du cadre constitutionnel est une condition indispensable à l'identification dans la protection sociale d'un risque dépendance, conformément au souhait du président de la République, ainsi qu'à la création d'un système universel de retraite", plaide le rapporteur général de la commission des Affaires sociales dans son exposé.

"Depuis le début de la législature, il y a des attaques répétées contre la République sociale", estime pour sa part un autre porte-parole du groupe PCF, Pierre Dharréville, évoquant les pensions de réversion, où "il y a bien du souci à se faire" après les propos du Premier ministre Edouard Philippe.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011