Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 04:00
Mardi de l'éducation populaire le 12 juin 2018: Yann Le Pollotec décrypte les origines, fondements, et conséquences de la Révolution numérique à Morlaix en posant la question de l'appropriation sociale et démocratique des nouvelles technologies
Mardi de l'éducation populaire le 12 juin 2018: Yann Le Pollotec décrypte les origines, fondements, et conséquences de la Révolution numérique à Morlaix en posant la question de l'appropriation sociale et démocratique des nouvelles technologies
Mardi de l'éducation populaire le 12 juin 2018: Yann Le Pollotec décrypte les origines, fondements, et conséquences de la Révolution numérique à Morlaix en posant la question de l'appropriation sociale et démocratique des nouvelles technologies
Mardi de l'éducation populaire le 12 juin 2018: Yann Le Pollotec décrypte les origines, fondements, et conséquences de la Révolution numérique à Morlaix en posant la question de l'appropriation sociale et démocratique des nouvelles technologies

C'était le mardi 12 juin à 18h, Yann Le Pollotec, responsable national du Parti communiste animateur des commissions Industrie - Révolution numérique, nous a proposé dans le cadre des Mardi de l'éducation populaire une conférence-débat passionnante et très pédagogique sur les origines, le mode de fonctionnement, les enjeux et les conséquences possibles pour le travail, la société, la santé, la science, de la Révolution Numérique, avec toujours le souci d'une vision contrastée, balancée, non manichéenne tout en alertant sur le projet politique, social, économique des Gaffa: ultra-libéral, individualiste, transhumaniste.

La prochaine session des mardi de l'éducation populaire aura lieu le mardi 3 juillet à 18h, et elle est ouverte à toutes les personnes intéressées, autour des enjeux contemporains autour de l'antisémitisme et de son histoire, avec Lucienne Nayet, militante de la mémoire, fille de déportée à Auschwitz, ancienne enfant cachée, présidente du Réseau du Musée de la Résistance Nationale de Champigny-sur-Marne et Marie-Noëlle Postic, sociologue CNRS en retraite, auteur de deux livres remarquables sur l'histoire des juifs en Finistère sous l'occupation et la déportation de familles entières de notre région.

En résumé: 

"C'est un sujet très politique: la révolution numérique impacte tous les aspects de notre vie: Parcours Sup, l'éducation, la santé. Elle bouleverse les rapports de production. Elle s'inscrit d'abord dans une révolution informationnelle qu'il faut saisir sur le long terme de l'histoire de l'homme, qui a commencé par l'invention de l'écriture, puis de l'imprimerie, puis par la mécanographie, programmes d'action stockés, puis par les débuts de l'informatique pour des raisons militaires et d'espionnage pendant la seconde guerre mondiale (Alan Turing, pour détecter les codes des sous-marins allemands), son développement autour du programme aérospatial américain pendant la guerre froide, l'émergence de la Silicon Valley et des premiers micro-processeurs dans les années 70, traduisant tous les phénomènes physiques de la nature sous des formes de chiffrage en 0-1. En 1980, les premiers ordinateurs individuels apparaissent, fin des années 90, c'est l'émergence du réseau numérique pour les Etats, les grandes entreprises d'abord, les universités, avec arpanet, financé par le ministère de la défense américain. La révolution financière, néo-libérale, s'est emparée de ces nouveaux outils au service de la spéculation et de la division et déréglementation du travail. La révolution numérique a été un support et un moyen pour changer l'économie et les modèles sociaux des années 70. Aujourd'hui, les Gaffa ont une capitalisation financière supérieure à ce que produit l'Allemagne, de l'ordre de 3500 milliards. Pourtant en 2000 il y a eu l'effondrement de la bulle internet, ce qui a produit un troisième âge de la révolution numérique, celui que nous vivons, lié à l'augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs (doublée tous les 18 mois: loi de Moore), l'augmentation de la capacité de stockage et de capacité de transmission. Aujourd'hui, on est dans l'univers du stockage massif des données, le Big Data. Aujourd'hui, 98% des données produites sont stockées sous forme de traces numériques contre 2% en 1986. Cela ouvre la possibilité par exemple aux compagnies d'assurance de mettre des capteurs aux gens pour stocker des données sur leurs santés, leurs habitudes de vie. Google en sait souvent plus sur notre vie que notre conjoint ou l'Etat. Cela lui donne des capacités financières énormes".

Yann Le Pollotec a ensuite tenu à revenir sur la notion d'intelligence artificielle, qui fait souvent l'objet de fantasmes et d'interprétations abusives. Elle ne peut être créative, généraliste, s'adapter à de nouvelles situations: elle ne peut remplacer l'homme, quelques soient ses pouvoirs. 

Il a précisé les avantages et les risques de la multiplication des réseaux et données accessibles quasi immédiatement en temps réel. 

Il a expliqué comment émergeait le nouveau capitalisme de plateforme, symbolisé par Uber, avec des profitabilités extraordinaires, qui changent profondément la relation patron-salarié/travailleur-client et tire vers le bas les droits sociaux. 

Il a parlé de l'impact de la révolution numérique sur la santé, l'éducation (Parcours Sup), la culture, la politique, la surveillance et le respect des libertés et de la vie privée. 

Il a parlé du projet transhumaniste de certains patrons libertariens des Gaffa qui se voit bien substituer à l'Etat un modèle de capitalisme auto-géré par le numérique et des individualités, où la morale céderait le pas devant le solutionnisme, l'utilitarisme individualiste.        

Il a enfin parlé des impacts actuels de la révolution numérique sur le travail, l'emploi, le chômage, la possibilité de reconsidérer le temps et les temps de travail.    

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011