Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 06:42
Les Brestois dans la guerre, d'Olivier Polard et Gildas Priol - Une vie de dangers dans une ville en destruction (Fréderique Guiziou, Ouest-France, 12 juin 2018)

Une vie de dangers dans une ville en destruction

 

Ouest-France Brest 12/06/2018 Frédérique GUIZIOU

 

 https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/siege-de-brest-une-vie-de-dangers-dans-une-ville-en-destruction-5818543

  

Le quotidien, héroïque, des Brestois pendant le siège du port stratégique, le journal inédit du résistant Stéphane Massé... Le livre "Les Brestois dans la guerre" mérite un succès populaire. Entretien avec Olivier Polard, historien et Gildas Priol, chercheur, fils et petit-fils de résistants, coauteurs des Brestois dans la guerre.

 

 

 Qu'est-ce qui fait l'intérêt de ce livre d'histoire, consacré aux Brestois pendant la guerre 1939-1945 ?

 Ce livre retrace la vie quotidienne de Brest pendant la période d'occupation, sous les bombardements. Une vie de privations et de dangers dans une ville en destruction. La guerre n'a épargné aucune famille brestoise. Un « bordel » monumental ! Deux mois dans des conditions aussi extrêmes, c'est très long.... Tous les Brestois se retrouveront dans ce livre, Les Brestois dans la guerre, que l'on a voulu populaire et intergénérationnel. Ici, on ressent, toujours, un très vif intérêt pour ce pan si particulier de l'histoire.

 

 

  

 Vous insérez un journal inédit, celui de Stéphane Massé, qui raconte le siège de Brest...

 

Un vrai coup de chance, cette copie du journal de Stéphane Massé, découverte dans les archives de Jean Le Goualc'h, célèbre historien local et cinéaste amateur. On a remonté la piste pour retrouver le document originel, deuxième coup de chance, chez Catherine Massé, la nièce de Stéphane Massé, sa seule descendante. Son journal est un témoignage exceptionnel qui raconte, au jour le jour, la survie dans Brest assiégée, cité et port stratégiques condamnés.

 

 

  

 Qui était Stéphane Massé ?

 Stéphane Massé était membre de l'état-major du mouvement Libé-Nord, le plus ancien et important mouvement de la résistance en zone occupée. Nommé par Mathieu Donnart, chef du service de renseignements pour l'arrondissement de Brest, il faisait partie des 2 500 Brestois restés dans la ville pendant toute la durée du siège des troupes américaines. Son poste d'observation se trouvait au n° 40-42 de la rue Branda, tout en haut de cet immeuble des années 30 épargné de la destruction. Il surveillait les véhicules de la Gestapo, analysait les défenses de l'ennemi, cherchait les emplacements des batteries et des dépôts de carburant.

 

 En quoi son témoignage est-il exceptionnel ?

 Ce ne sont pas les souvenirs d'un vétéran âgé mais le quotidien d'un Brestois engagé : on a l'impression que son récit, palpitant, est tout frais ! À travers ses yeux, on voit les ruines, les cendres, la fumée... On le suit en courant dans des rues connues dévastées pendant que les sirènes retentissent. On ressent son impatience, alors que les Américains ont déjà débarqué en Normandie. On l'écoute maudire le nazi qui balance, ivre, une grenade dans la cave où il se cachait. On l'entend pleurer ses amis, on l'entend applaudir, comme le faisaient alors les Brestois, les avions anglais...

 

 

 Très riche, l'iconographie présente autant de scènes impressionnantes ainsi que de portraits...

Nous avons redécouvert, aux archives, les images du photographe brestois Henri Chalois. Elles livrent une foule de détails : les expressions des Brestois, leurs vêtements, les devantures des magasins... Mettre des visages sur des noms permet d'humaniser plus sûrement l'Histoire, de mieux insérer la petite dans la grande.

  

  

Mercredi 13 juin, à 18 h, librairie Dialogues, à Brest, rencontre avec les auteurs de « Les Brestois dans la guerre » (éditions Dialogues, 29,90 €).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011