Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 13:09

 

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès, à 59 ans, de notre camarade Stéphane Mayer.

Je me souviens encore de cette fête de l’Unité où ce jeune couple de tourtereaux partageait l’hébergement de l’équipe de la section de Morlaix dans la très rustique Auberge de Jeunesse de Brest. Le début d’une longue histoire.

Secrétaire de la section du Pays de Morlaix du PCF, membre du Comité Fédéral puis du secrétariat Fédéral du Finistère et enfin Secrétaire Fédéral, Stéphane n’aura mesuré ni son temps ni son énergie pour combattre cette société si injuste, si dure, si violente qui le révulsait. Que ce soit comme responsable de la jeunesse ou comme premier responsable départemental, il avait à cœur de ne pas se cantonner à la dénonciation de ce système injuste qui broie tant de vie. Il voulait aussi, par le rassemblement de toutes les victimes de l’exploitation capitaliste, trouver le chemin de son dépassement et de l’émergence d’une société ou la primauté serait donnée à la satisfaction des besoins humains sur l’ensemble de la planète comme à la préservation de cette Terre qui est notre bien commun.

Homme de verbe et de débat, le temps n’était jamais trop long lorsque s’engageait avec Stéphane une discussion où les exemples concrets voisinaient avec les envolées lyriques où le temps n’était pas compté. Car Stéphane était un homme de conviction… qui adorait convaincre quels que soient l’heure et le lieu.

Dans le cadre de ses responsabilités politiques comme dans son activité de démarcheur pour la presse Stéphane a rencontré, côtoyé un nombre incalculable de personnes. Dans le cadre privé aussi car il avait le sens de la convivialité et le goût de la vie chevillé au corps. Tous étaient unanimes à reconnaître sa gentillesse, son sens du contact et de l’amitié. Ce qui n’empêchait pas évidemment la fermeté sur ses opinions. Même si sa propension à faire confiance lui a joué quelques tours. 

Cet engagement auprès de la population s’est aussi traduit au niveau municipal. A Saint-Martin des Champs comme  à Morlaix, où il siégeait dans les deux communes, Stéphane fut un élu de proximité, toujours proche de la population, ouvert à la rencontre, à l’échange et à la discussion… et, ce qui n’est pas toujours si fréquent, tenant compte des avis exprimés.

Un élu de gauche, dévoué à la population et loyal avec ses partenaires. Mais ferme sur ses convictions même si cela devait, comme ce fut parfois le cas, créer quelques problèmes au sein de la majorité.

Avec les difficultés de la vie auxquelles il a été confronté nous voyions moins Stéphane. Mais, à chacune de nos rencontres, et ce fut aussi le cas de nombreux camarades, nous avons longuement échangé sur l’histoire de notre parti bien sûr, mais surtout sur la brutalité de la politique menée par le gouvernement. Sur les dégâts qu’elle fait subir à la population et surtout aux plus faibles. Sur la nécessité de retrouver le chemin du rassemblement pour y faire face et dégager une alternative.

C’est ce combat, qui fut celui de Stéphane, que ses camarades vont continuer avec la population.

                                                                                                                                       Alain DAVID

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011