Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 16:20
Fabien Gay, quand il était encore directeur de la Fête de l'Humanité

Fabien Gay, quand il était encore directeur de la Fête de l'Humanité

Fabien Gay

La banlieue était déjà stigmatisée, elle est désormais méprisée

vendredi 25 mai 2018

"Une chance pour chacun", selon le Président de la République, comme un slogan pour la Française des Jeux. Surtout un ticket gagnant pour les nantis de ce pays, et pour les autres citoyens, un billet perdant, au grattage comme au tirage ! dénonce Fabien Gray lors de la séance des questions d’actualités au Sénat (le 24 mai dernier).

Le président de la République a enterré le rapport Borloo.

En Seine-Saint-Denis, le taux de chômage et les difficultés économiques sont deux fois supérieurs à la moyenne nationale. Et contrairement aux idées reçues, les tribunaux sont deux fois bien moins dotés en magistrats qu’à Paris. L’établissement scolaire le moins bien doté de Paris l’est toujours plus que le mieux doté de Seine-Saint-Denis ! Le budget d’État pour la culture est le tiers de ce qu’il est dans la capitale, sans parler du logement ou des transports.

La banlieue est stigmatisée, elle est désormais méprisée. Nous avons été abasourdis par les propos du président de la République qui a parlé de « deux mâles blancs... ».

Plus que l’espoir des associations et des élus, c’est leur travail que vous avez anéanti sur le terrain. Les banlieues, mais aussi bien des territoires ruraux et une partie des outre-mer, perdent deux fois dans cette loterie : au grattage et au tirage. Nous ne voulons pas voir inscrit libéralisme, inégalités, adversité au fronton de nos mairies ! Monsieur le ministre, allez-vous enfin faire République, ou bien accroître encore l’apartheid territorial ?

Réponse de Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires

Le bilan de la République est ce qu’il est, il ne remonte pas à juin 2017... Je ne peux pas partager la caricature que vous faites des propos du président de la République. Enterrement du plan Borloo ? Jean-Louis Borloo s’est lui-même dit satisfait.La réalité des banlieues est une responsabilité commune. Des actions ont été lancées en matière économique et sociale, sur l’école, les emplois francs, la modification de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), l’accélération des dossiers. Telles sont les pistes à suivre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011