Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 07:45
photo Le Télégramme

photo Le Télégramme

À l’appel de quatorze organisations, une centaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 21 avril, place des Droits de l’Homme, en soutien au peuple palestinien.

Une centaine de personnes se sont rassemblées, ce samedi 21 avril, à 11 h, place des Droits de l’Homme, en soutien au peuple palestinien. Elles répondaient à l’appel d’associations comme France Palestine Solidarité, l’Acat (Chrétiens contre la torture), le Mouvement de la Paix, Glenmor an Distro, Amnesty International, de partis politiques tels que le Parti communiste, le Parti socialiste, le Nouveau parti anticapitaliste, le Mouvement Bretagne Progrès, la section locale du Parti breton, ou encore l’Union démocratique bretonne, de syndicats (les Unions locales CGT et CFDT) ainsi que de la municipalité de Carhaix.

 

« Le droit international bafoué »

 

Tour à tour, les différentes organisations ont pris la parole pour demander que « cessent les massacres à Gaza », la reconnaissance des droits fondamentaux des Palestiniens, la libération des prisonniers politiques et le respect du droit international. Parmi les manifestants, Pierre et Anne, militants de longue date des droits de l’Homme, venus « dénoncer le silence de la France ». « Ce qui me frappe, c’est l’absence d’intervention à la hauteur de la France. Paris doit jouer son rôle. Il ne s’agit pas d’un combat périphérique mais international pour la justice et la liberté », martèle Pierre.

 

« Nous ne pouvons pas accepter ces silences et cette complaisance de la France », renchérit son épouse.
« C’est très important de montrer à nos dirigeants que le droit international ne peut pas être à géographie variable. On s’est battu à juste titre pour la libération de Loup Bureau en Turquie. On ne peut pas abandonner Salah Hamouri », explique Jean-Pierre Jeudy, le président de l’association France Palestine Solidarité.

 

Salah Hamouri, citoyen d’honneur de la ville ?

 

Les manifestants ont réclamé « la fin de l’emprisonnement arbitraire » de l’avocat franco-palestinien, placé en détention administrative. Un Salah Hamouri qui devrait être fait citoyen d’honneur de la ville de Carhaix. Le conseil municipal doit en effet examiner, mardi 24 avril, la proposition de la municipalité. « Un acte fort » pour Claude Léostic, de l’association France Palestine, qui avant de revenir longuement sur la situation en Palestine, a remercié Christian Troadec, présent lors de ce rassemblement. La ville de Carhaix, jumelée avec le camp d’El-Arroub en Palestine, a développé, au fil des ans, des actions de solidarité avec ses habitants. En novembre dernier, suite à un vote du conseil municipal, le maire avait écrit au Président de la République pour  demander la libération de l’avocat franco-palestinien.

Le Télégramme, 22 avril 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011