Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 15:05
Dominique Adenot

Dominique Adenot

Dominique Adenot vient donc de nous quitter. C'est une bien triste nouvelle pour ses proches, pour toutes celles et tous ceux qui l'ont connu, pour la population de sa ville qu'il aimait tant et à laquelle il a tant apporté. Dominique a aussi été le responsable de l'Association Nationale des Elus Communistes et Républicains. 

 

Expression de Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français: 

Je viens d’apprendre le décès de Dominique Adenot. Je suis bouleversé. Je perds un ami proche, un camarade avec qui j’ai maintes fois échangé pendant de nombreuses années. Je connaissais sa maladie, je savais que le cancer qui le rongeait s’était aggravé ces dernières semaines. Nous en parlions encore ensemble la semaine dernière.

J’ai pu à cette occasion mesurer une fois de plus la lucidité, le courage et la combativité de Dominique. Son humanité. 
Son courage force le respect, comme le souci qu’il a eu jusqu’au bout d’informer de son état de santé les habitant-e-s de Champigny-sur-Marne, ville dont il était maire, notamment lorsque, très affaibli, il a décidé le 23 mars de laisser son mandat de maire.

Dominique aimait sa ville de Champigny, aimait ses habitant-e-s. Il avait un sens aigu de l’écoute, de la transparence dans toutes les décisions qu’il était amené à prendre, de la construction avec les gens des choix politiques les plus opportuns pour eux et pour la ville. Il a su impulser et mettre en place à Champigny des initiatives et des pratiques de démocratie directe et participative, d’une grande modernité, qui tranchent  avec les dérives autocratiques et autoritaires souvent en vigueur aujourd’hui.     

Dominique  avait Champigny et le Val-de-Marne à cœur. Il avait tout simplement confiance dans les gens, il travaillait main dans la main  avec Christian Favier, Président communiste du département, comme avec tous les élus, et ses collègues maires des villes du département. Il était aimé de la population, respecté bien au-delà des rangs du Parti communiste.
 
Sa dernière lettre aux campinoises et campinois témoigne de qui était profondément Dominique : un homme soucieux de la transparence et de la clarté, qui avait l’intérêt général chevillé au corps et qui prenait pour cela toutes ses responsabilités avec courage, détermination, lucidité.

C’est ce qui fit de lui un grand maire, un président de l’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains qui marquera son histoire par son souci de l’écoute, de l’unité et du rassemblement autour d’objectifs travaillés en commun. C’est ce qui fit de lui un dirigeant national du PCF exigeant, constructif, dont l’avis et les réflexions étaient précieuses aux communistes comme à moi-même.
 
Dominique, comme militant, comme élu et comme maire, a marqué les habitant-e-s de sa ville et du Val-de-Marne. Il a marqué le Parti communiste, il a marqué et fait honneur à la politique. Je veux dire aux habitant-e-s de la ville de Champigny et du Val-de-Marne, aux élu-e-s de toutes sensibilités de sa ville et du département, à ses camarades du Parti communiste, combien je partage leur tristesse  mais aussi combien ils ont tout lieu d’être fiers du chemin parcouru à ses côtés. 

Je veux faire part à Marie-Claire, son épouse, à ses enfants, sa famille et ses proches qui l’ont soutenu sans faille dans son combat contre la maladie de toute mon affection, de toute ma disponibilité dans ce moment si difficile. 

Je veux enfin exprimer à Christian Fautré premier adjoint de la ville, toute ma solidarité, en lui demandant de la relayer auprès des élus et de la population. Christian  a  secondé Dominique à chaque instant dans l’activité municipale, notamment au cours de sa maladie. Dominique, dans ce souci de clarté et de responsabilité que j’évoquais, a proposé au Conseil municipal que Christian lui succède comme maire et a informé la population de ce souhait. Christian, comme tous les élus, savent pouvoir compter sur notre solidarité active dans leur mission de poursuivre, avec les campinoises et campinois, l’action de Dominique Adenot.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

 

Dominique Adenot, maire PCF de Champigny sur Marne depuis 2004, est décédé ce jeudi 5 avril 2018 dans sa 64 ème année, vient d’annoncer la ville de Champigny. 

Atteint d’un cancer, il avait démissionné de son mandat de maire le 23 mars dernier.

« Avec son épouse, ses enfants, sa famille, nous lui rendrons l’hommage officiel et populaire qui lui est dû. Nous leur adressons, au nom de la Municipalité, du Conseil municipal, des agents du service public communal, de toute la population de notre ville, nos plus attristées condoléances. A cette heure, nous ne pouvons que nous recueillir et leur adresser toute notre tendresse, notre soutien, et notre détermination à poursuivre l’engagement qui a été le sien, comme communiste, comme humaniste, comme maire de notre ville. C’était son souhait le plus cher« , réagit la municipalité.

Un livre de condoléances sera ouvert à l’Hôtel de ville dès cet après-midi.

Le jour et l’heure de ses obsèques, publiques, seront publiées dès qu’elles seront connues.

Né en 1954, Dominique Adenot avait rejoint le PCF alors qu’il était encore étudiant en lettres à l’université de Besançon. Après avoir travaillé à Reims, il s’était installé à Champigny-sur-Marne en 1983.  Au sein du Conseil municipal de Champigny, il fut notamment adjoint en charge de l’éducation puis premier adjoint de 2002 à 2004, date à laquelle il succède à Jean-Louis Bargero. Il sera réélu ensuite à la tête du Conseil municipal en 2008 et en 2014. Il fut également président de l’Association départementale des élus communistes et républicains (ADECR) du Val-de-Marne puis président de l’Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR).

Réactions-hommages de ses proches et alliés politiques

Disparition de Dominique Adenot : Une immense tristesse

Sa disparition, après de longs mois de lutte contre la maladie, constitue un choc brutal pour celles et ceux qui l’ont côtoyé.

Homme de conviction et de dialogue, profondément attaché à sa ville, à ses concitoyens, et tout particulièrement aux plus fragiles d’entre eux, Dominique Adenot a toujours su se mobiliser pour sa commune et les intérêts des campinoises et des campinois.

Premier dirigeant de l’Association nationale des élus communistes et républicains, il a toujours eu à cœur de défendre la décentralisation, la démocratie locale et les moyens indispensables aux collectivités territoriales pour exercer leurs missions et mener à bien leurs projets.

Je perds aujourd’hui un ami et un camarade de longue date.

Le Val-de-Marne et Champigny perdent un élu disponible, exigent, chaleureux et attentif aux plus faibles.

Je tiens à rendre un hommage ému à sa mémoire et exprimer, au nom du Conseil départemental, à ses proches, à son fils Matthieu et à son épouse Marie-Claire, mes plus sincères condoléances et toute ma solidarité.

Christian Favier 
Président du Conseil départemental du Val-de-Marne

Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne (PCF)
« Je viens d’apprendre avec une immense tristesse la disparition de Dominique Adenot, Maire de Champigny-sur-Marne jusqu’à il y a quelques jours. Sa disparition, après de longs mois de lutte contre la maladie, constitue un choc brutal pour celles et ceux qui l’ont côtoyé. Homme de conviction et de dialogue, profondément attaché à sa ville, à ses concitoyens, et tout particulièrement aux plus fragiles d’entre eux, Dominique Adenot a toujours su se mobiliser pour sa commune et les intérêts des campinoises et des campinois. Premier dirigeant de l’Association nationale des élus communistes et républicains, il a toujours eu à cœur de défendre la décentralisation, la démocratie locale et les moyens indispensables aux collectivités territoriales pour exercer leurs missions et mener à bien leurs projets. Je perds aujourd’hui un ami et un camarade de longue date. Le Val-de-Marne et Champigny perdent un élu disponible, exigent, chaleureux et attentif aux plus faibles. Je tiens à rendre un hommage ému à sa mémoire et exprimer, au nom du Conseil départemental, à ses proches, à son fils Matthieu et à son épouse Marie-Claire, mes plus sincères condoléances et toute ma solidarité. »

Caroline Adomo, présidente du groupe des élus PS du Conseil municipal
« Engagé pour Champigny depuis 1983,  il était une figure emblématique de la vie politique locale et aura contribué au développement et au rayonnement de notre commune. Maire depuis 2004,  il a agi jusqu’à la fin pour Champigny. Membre du Parti communiste français, il devint président de l’Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR) en octobre 2010 succédant à André Chassaigne. Reconnu par tous, son engagement pour la ville aura dépassé les clivages et les partis politiques. C’est donc avec une grande émotion et beaucoup de peine que nous adressons nos plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants ainsi qu’à ses proches et collègues du PCF. »

Jean-Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous-Bois
« C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de mon ami et collègue Dominique Adenot qui a été pendant de longues années une figure du communisme municipal et de l’engagement politique en faveur de celles et ceux qui souffrent le plus dans notre société. Il commence son parcours de militant auprès de jeunesses communistes et en deviendra plus tard l’un des principaux dirigeants en 1983, date aussi de son engagement local dans la ville de Champigny où il s’installe. Il sera l’un des animateurs du lancement de la lutte pour la libération de Mandela en France. Elu local à partir de 1989, il deviendra premier adjoint en 2002, puis Maire en 2004 suite à la démission de Jean-Louis Bargero. En parallèle de cet engagement profondément local, et de ce rapport si passionné qu’il avait avec sa ville, il deviendra un responsable local, départemental et national du parti communiste français pour lequel il milita tout au long de son engagement. Il sera aussi président de l’Association Nationale des élus communistes et républicains de 2010 à 2016. J’adresse à son épouse, ses enfants, sa famille et ses proches, ainsi qu’à l’ensemble de la population Campinoise mes sincères condoléances. Champigny a perdu aujourd’hui un homme qui a mis l’ensemble de son action au service de l’intérêt général et du progrès social. »

Elus du groupe Uces (Union pour la citoyenneté, l’écologie et le socialisme)
« C’est avec une immense peine que le groupe des élus de l’Ucès du Conseil Municipal de Champigny-sur-Marne vient d’apprendre le décès brutal de Dominique Adenot. Nous le savions souffrant, mais nous savions aussi sa détermination à combattre la maladie qui vient de l’emporter. Nous présentons nos condoléances les plus sincères à son épouse, à ses enfants, à sa famille et à ses amis, en espérant qu’ils puissent trouver la force de surmonter cette épreuve cruelle. Dominique Adenot laissera un grand vide à Champigny, ville qu’il aimait et au destin de laquelle il s’est dévoué comme Maire-adjoint puis comme Maire depuis près de trente années. Qu’il en soit ici sincèrement remercié, notamment pour avoir su rassembler autour de lui des équipes constituées d’élus aux sensibilités diverses, sans jamais avoir manqué de les respecter dans leurs convictions et la conduite de leur action au service du bien commun. »

Elus campinois de la France Insoumise
« C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris ce soir le décès de Dominique Adenot. Dominique Adenot mérite d’être remercié et salué pour l’engagement et le dévouement qui furent les siens pour faire de Champigny-sur-Marne une ville solidaire. Actifs à ses côtés ces dernières années, nous avons pu apprécier son sens du débat et sa capacité à créer du commun dans le respect de la diversité des approches. Les campinois.es perdent un élu de terrain auquel ils étaient fortement attachés. À son épouse Marie-Claire, ses enfants et ses petits-enfants, nous présentons nos plus sincères condoléances. A tous ses camarades, nous adressons nos pensées fraternelles amicales dans ces temps douloureux. Avec tous les campinois.es, nous partageons ce moment de recueillement et de tristesse. »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011