Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 12:31
Photos du Conseil communautaire du 5 février 2018 par Pierre-Yvon Boisnard

Photos du Conseil communautaire du 5 février 2018 par Pierre-Yvon Boisnard

Global Sea Food (21 salariés) en redressement judiciaire: sujet tabou à Morlaix-Communauté qui lui a consenti une avance remboursable de 75 000€ en juillet 2017 en même temps que d'autres financements publics
Global Sea Food (21 salariés) en redressement judiciaire: sujet tabou à Morlaix-Communauté qui lui a consenti une avance remboursable de 75 000€ en juillet 2017 en même temps que d'autres financements publics
Plougasnou. Global Seafood SAS en redressement judiciaire

 

Global Sea Food (21 salariés) en redressement judiciaire.

Sujet tabou à Morlaix-Communauté.

Je posais la question et je le laissais entendre en Conseil Communautaire lundi dernier. Je n'ai eu le droit à aucune information ni aucune réponse. Yves Moisan et Thierry Piriou n'ont pas voulu y répondre et en faire un sujet de discussion auprès des élus du territoire alors que manifestement ils avaient l'information et que Morlaix-Communauté a consenti une avance remboursable de 75 000€ en 2017 pour Global Sea Food qui reprenait une partie du personnel et les locaux des Viviers de la Méloine, et qui, comme les repreneurs de Tilly Sabco, a bénéficié de beaucoup d'argent public pour s'installer alors que c'est une entreprise liée au groupe Le Saint. 
Aujourd'hui, le Ouest-France nous le confirme, la société Global Sea Food (chiffre d'affaires de 1,5 millions d'euros et 21 salariés) qui propose la vente de crustacés par internet a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Brest. "Les dirigeants de Global Sea Food préparent un plan de redressement".

Le secret des affaires à l'ombre de l'argent public.

Ismaël Dupont. 

 

Extrait de mon compte rendu du Conseil communautaire du 5 février 2018: 

 

De la difficulté de porter un argumentaire ouvertement de gauche dans l'enceinte communautaire - peut-on exprimer une voix dissonante face au libéralisme à Morlaix-Communauté?

" Je suis aussi intervenu au sujet des aides publiques attribuées aux entreprises privées sous la forme souvent de subvention à l'investissement dans l'immobilier d'entreprise ou autres (275 000 € d'aide en 2017, dont 75 000 € d'avance remboursable à Global Sea Food SAS à Plougasnou qui a aussi touché des aides d'autres collectivités), pour demander:

1/ S'il était bien sûr que ce soient les aides publiques communautaires qui ont permis, comme condition nécessaire, "2 millions d'euros Hors Taxe d'investissements prévoyant environ 13 emplois sur le territoire"? N'est-ce pas le rôle de l'entreprise privée d'investir pour son activité visant la rentabilité? N'y a t-il pas simplement un effet d'opportunité pour certaines entreprises? Ne joue t-on pas aux stratèges économiques sans vraie efficacité en distribuant de l'argent ici et là? 

2/ un bilan sur les dix dernières années d'aides publiques communautaires aux entreprises. Qu'est-ce qui a été versé à qui? Pour quel bénéfice pour l'emploi, sa pérennisation? Sachant qu'au niveau national 200 milliards d'aides publiques arrivent aux entreprises, souvent comme des effets d'aubaine sans retour bien identifié sur les créations, maintiens d'emplois, et la qualité de l'emploi.

Réponse d'Yves Moisan, vice-président à l'économie: on ne peut que faire un bilan sur le dispositif qui existe aujourd'hui, depuis un plus d'un an, d'aide à l'équipement immobilier des entreprises, et pas sur les dix années antérieures, sous-entendu car on a pas à assumer les décisions.

3/ quelle est la santé économique, les perspectives de devenir et de maintien de l'activité pour Global Sea Food sachant que des rumeurs alarmantes existent sur le devenir d'une activité qui s'est montée en remplacement des Viviers de la Méloine en bénéficiant de fonds publics significatifs et en ne reprenant qu'une partie des salariés ? Le scénario Tilly-Sabco va t-il se reproduire? 

Réponse: on ne peut pas en parler dans cette enceinte, il est trop tôt pour en parler, on en reparlera sans doute. On nous avait aussi dit (Jean-Luc Fichet), circulez il y a rien à voir quand nous manquions le manque de fiabilité et d'investissements des repreneurs providentiels de l'entreprise qui avaient bénéficié d'aides diverses et variées". 

 

Global Sea Food (21 salariés) en redressement judiciaire: sujet tabou à Morlaix-Communauté qui lui a consenti une avance remboursable de 75 000€ en juillet 2017 en même temps que d'autres financements publics

Un article pour approfondir: 

Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros !

mercredi 7 février 2018

L’aide publique aux entreprises privées se monte chaque année à environ 200 milliards d’euros.

C’est à peine moins que le budget de l’Etat qui se chiffre à 241,5 milliards d’euros en 2018… dont 15 millions seulement pour le Travail contre 16,68 millions en 2017 et 12 millions programmés pour 2019.

Ces chiffres sont confirmés par le pôle économique de la CGT. A sa connaissance, les données synthétiques récentes ne sont pas disponibles, mais sur la base d’un rapport de la Cour des comptes, on peut estimer que chaque année l’Etat et les collectivités accordent quelque 200 mds€ d’aides et exonérations sociales et fiscales aux entreprises.

Cela représente environ 10 % du PIB de la France. Déjà en 2010, la Cour des comptes chiffrait ces aides et exonérations à 172 milliards d’euros. Depuis, de nouveaux dispositifs sont mis en place, à l’instar du CICE d’un total de 20 mds € par an, ou encore le « pacte de stabilité » pour un total de 9 mds.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011