Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 07:51
Genêts d'or. Les salariés ont boycotté l'assemblée générale territoriale (Monique Kéromnès, Le Télégramme, 14 février 2018)

Les salariés des Genêts d'or ont boycotté l'assemblée générale territoriale morlaisienne, mardi. Ils ont investi le hall, toute la journée et rappelé leurs deux revendications principales : des primes et reconnaître le travail de nuit. 

Comme ils l'ont fait à Plabennec et Châteaulin, les salariés des Genêts d'or du secteur de Morlaix étaient mobilisés toute la journée, mardi, alors que se tenait l'assemblée générale territoriale de l'association spécialisée dans le médico-social (1.250 salariés et 2.300 personnes handicapées ou dépendantes accompagnées dans tout le Finistère).

Une « cagnotte » de 800.000 €


En signe de protestation, les salariés n'ont pas participé à l'assemblée générale, qui se déroulait à Lango, mais ont investi le hall du bâtiment afin de rappeler que « le dialogue social est en panne » au sein des Genêts d'or. Les représentants CFDT, épaulés par Sud, rappelant qu'ils ont deux revendications. La première, c'est qu'une partie du CITS (crédit d'impôts sur la taxe sur les salaires), estimé à 800.000 € en 2017 et qui va directement dans le budget des Genêts d'or, soit reversée sous forme de prime aux salariés qui ont les salaires les plus bas, notamment ceux qui, du fait de la grille salariale, sont à un niveau inférieur à celui du Smic.

 

 « C'est un combat que nous menons depuis un an, sachant que nous n'avons pas connu de valorisation de salaires depuis 2013 », expliquent Dominique Abiven et Yvonne Le Menedeu qui regrettent un « recul du pouvoir d'achat des salariés et un manque d'attractivité des métiers dans le secteur ». Selon les syndicats, la direction explique que « cette somme doit servir à compenser les déficits de certains des établissements, mais ce n'est pas aux salariés de payer pour des budgets pas bien négociés ».

Rencontre avec la direction lundi


Autre demande pour laquelle ils se battent depuis deux ans : un accord sur le travail de nuit. « Les salariés dans ce cas sont mal payés et sont souvent à temps partiel. Il faut valoriser ces métiers car il y a une vraie pénibilité et des responsabilités importantes », explique Yvonne Le Menedeu. Les syndicats demandent une revalorisation de 15 points, soit 30 € nets par mois. « Là encore, on nous répond non. ». La prochaine étape après cette triple mobilisation dans le Nord-Finistère sera une rencontre avec la direction, déjà prévue, le lundi 19 février, au siège de l'association, à Saint-Martin-des-Champs..
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/genets-d-or-les-salaries-ont-boycotte-l-assemblee-generale-territoriale-14-02-2018-11851577.php#1ggK7whKAuxlcG5m.99

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011