Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 05:09
Hôpital public: stop à la folie des fermetures! (déclaration du PCF, janvier 2018)

C'est notre santé qui est en danger, avec un accès aux soins de plus en plus inégalitaire! 

Face à cette situation plus de 1700 actions ont été engagées depuis le début de 2017 dans le secteur hospitalier et médico-social: souvent unitaires, sectorielles, comme dans les hôpitaux psychiatriques et les EHPAD, longues, tenaces, peu médiatisées, sauf quand la souffrance au travail se traduit par la grève de la faim en Corse... avec à chaque fois le soutien des populations locales. Parfois, elles débouchent sur des succès, notamment d'emplois supplémentaires dans les EHPAD. 

Au cœur de ces mouvements revendicatifs, il y a l'exigence de meilleures conditions de travail, de création de postes, de pouvoir travailler correctement quel que soit l'hôpital, l'EHPAD ou encore le CHU. 

Il n'y a pas de fatalité à une telle situation! L'hôpital est en fait malade du choix pris par les gouvernements successifs de réduire les dépenses publiques, notamment au travers de la Sécurité sociale.

- 2015-2017: les budgets hospitaliers ont supporté 10 milliards de réduction

- 2018: Macron et Buzyn réduisent encire de 1,4 milliards le budget des hôpitaux. Ils nous préparent un mauvais coup, au prétexte de répondre aux critiques de la tarification à l'activité (T2A) avec un nouveau modèle de financement sous couvert d'"efficience". Selon eux, "il y aurait 30% de soins inutiles"! Merci Macron! 

Moins de moyens année après année se concrétise par des pressions insupportables sur les personnels toutes catégories confondues: réorganisations du travail, suppressions de postes, précarisation accrue avec pour corollaire la souffrance au travail, transformation de l'hôpital public en entreprise privée! 

Alors, pas étonnant que les hôpitaux soient obligés de s'endetter pour faire face à leurs obligations accrues. 

Dans le même temps, les besoins de santé augmentent pour répondre à la nécessaire croissance de la population, son heureux vieillissement, l'apparition concomitante de pathologies chroniques, à l'égalité d'accès de tous au progrès médical et scientifique. Mais comment dans de telles conditions financières l'hôpital public peut-il y faire face? Et pourtant les établissements publics font chaque jour la preuve de leur utilité sociale, en accueillant la première vague de l'hiver des malades de la grippe. 

Ainsi les urgentistes craquent, et qu'en sera t-il en 2020 si nous les laissons détourner l'hôpital public de ses missions? 

Hôpital public, notre bien commun est en danger! 

Ne laissons pas Macron "donner le coup de grâce"!       

De gouvernement en gouvernement, l'avenir de l'hôpital public serait une priorité: la ministre A. Buzyn ne vient-elle pas de déclarer la main sur le cœur: "Sur l'hôpital, nous sommes arrivés au bout d'un système"! 

En effet, Macron a bien l'intention d'accélérer le regroupement autoritaire d'hôpitaux publics par territoire (GHT) engagé depuis le 1er juillet 2016: c'est l'aggravation combinée des: 

- réduction de moyens matériels et humains des hôpitaux publics

- suppression de services, de milliers de lits fermés

- disparition des hôpitaux et maternités de proximité en déléguant au privé le plus rentable 

Le droit à l'accès aux soins pour tous est gravement menacé avec un éloignement toujours plus important pour de nombreux usagers, des problèmes de sécurité médicale et de nombreux déserts médicaux. 

L'offre de soins hospitalière publique devient aujourd'hui un enjeu de première importance: ensemble, construisons l'avenir de l'hôpital public! 

Ce dont a besoin la population dans sa diversité, ce n'est pas de superstructures hospitalières mais d'hôpital public de proximité travaillant en concertation avec les services spécialisés, de recherche et d'enseignement, dans un parcours de soins intégrant une offre ambulatoire de centre de santé, des équipes en nombre suffisant et bien formées, investies dans la prise en charge partagée. 

L'égalité d'accès à la médecine de qualité pour répondre aux besoins est possible, pour toutes et tous et partout, et certainement pas le "tout ambulatoire" qui fermera 7 lits sur 10 d'ici 2020! 

Mon hôpital public, j'y tiens!  

L'argent existe pour IMMEDIATEMENT refinancer les hôpitaux publics: en attestent les 34 milliards de dividendes du 1er semestre 2017 des entreprises du CAC 40!

Le PCF propose: 

- la suppression des exonérations de cotisations sociales patronales en faisant cotiser les revenus financiers, en luttant contre la fraude sociale des Patrons

- modulation des cotisations sociales patronales en fonction des efforts réalisés par l'entreprise en matière d'emploi, de salaire et de formation

- suppression de la CSG

Le Parti Communiste Français propose un plan d'urgence autour de 4 axes: 

- Restaurer les budgets de fonctionnement à la hauteur des besoins des établissements, avec dans l'immédiat un plan de sauvegarde, l'effacement des dettes, notamment des emprunts toxiques. En finir avec les enveloppes fermées et la T2A. 

- Financer un plan de développement du service public de santé avec des créations d'emplois et par un maillage des territoires de santé autour de l'hôpital public de proximité en lien avec ou ou des centres de santé: l'élaboration des plans régionaux de santé doit être mise à profit pour faire entendre des besoins de santé! Arrêts des GHT! 

- Financement d'Etat pour l'investissement hospitalier (nombre d'établissements ne peuvent plus avoir accès aux emprunts bancaires) 

- Abrogation du numerus clausus, lancement d'un plan de formation médicale et paramédicale et embauches statutaires. 

Le personnel hospitalier, leurs représentants syndicaux, les usagers, les associations, les élus, les partis politiques ont leur mot à dire! Pas de refonte de l'hôpital sans eux. 

Le Parti Communiste Français présent dans toutes les luttes et rassemblements pour le défendre, en fait un objectif prioritaire: 

Pour une sécurité sociale du 21 ème siècle avec le 100% Sécu. 

Menons la bataille pour la santé pour tous!   

 

Hôpital public: stop à la folie des fermetures! (déclaration du PCF, janvier 2018)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011