Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 06:10
EHPAD en Bretagne: seulement une place pour quatre seniors (Fréderic Jacq, Le Télégramme - 30 novembre 2017)

Est-il facile de trouver une place en Ehpad en Bretagne ? Selon une étude publiée ce mercredi, cette tâche compliquée paraît toutefois plus aisée qu'ailleurs en France. Avec une population vieillissante, l'avenir pourrait néanmoins s'assombrir, alors que, parallèlement, personnels et direction dénoncent des conditions de prise en charge des seniors qui se dégradent.

 

Le feu couve dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Les difficultés de prise en charge des plus âgés ont été portées à la connaissance d'Emmanuel Macron via une missive de l’Association des directeurs des maisons de retraite (AD-PA). Signée par cinq syndicats, le 19 octobre dernier, elle décrit une situation "explosive et intenable". S'y ajoute une pétition en ligne, lancée par des professionnels de santé, où sont dénoncés "des moyens octroyés (qui) diminuent chaque année". Par ailleurs, des débrayages ont eu lieu à Brest et Carhaix cette année. Autre grogne, celle de la Fédération hospitalière de France (FHF), contre la perte de 65,6 M€ pour les Ehpad publics. Une FHF en pleine guerre des chiffres avec le ministère de la Santé, qui estime au contraire, que le secteur public sera gagnant de 100,2 M€ au bout de sept ans, en mettant bout à bout toutes les réformes engagées.

C'est dans ce contexte explosif que des milliers de familles doivent aujourd'hui trouver une place à des parents âgés, pour qui l'Ehpad semble être la solution de vie idéale. Mais là aussi, les difficultés pointent. C'est ce que confirme une étude publiée par l'organisme Retraite Plus (*), ce mercredi : "Le nombre de places n'a pas évolué aussi rapidement que le vieillissement de la population. Il y a en moyenne, en France, un lit disponible en Ehpad pour six personnes âgées de plus de 80 ans". 

La Bretagne s'en sort mieux : l'étude chiffre l'offre à une place pour quatre Bretons de plus de 80 ans. Les Pays-de-la Loire se classent deuxième (une place pour cinq seniors), tandis que l'Ile-de-France termine bonne dernière (un lit pour neuf seniors).  La raison de cette offre importante en Bretagne ? : "Elle est historique. La Bretagne a rapidement compté de nombreux foyers-logements dont beaucoup ont été convertis en Ehpad", note Sylvie Guignard, vice-présidente des Côtes-d'Armor chargée de l'accompagnement des personnes âgées. 

Jusqu'à deux ans sur liste d'attente

Reste que les listes d'attente demeurent longues en Bretagne : "C'est un parcours du combattant qui peut aller jusqu'à deux ans et la décision finale incombe à la direction d'établissement. Elle évalue le degré de dépendance de la personne et la possibilité d'y répondre", précise Sylvie Guignard. 

La Bretagne subit aussi le revers de la médaille de cette offre plus importante. Ajoutée à des tarifs plus bas qu'ailleurs, grâce à une part plus importante d'Ehpad publics et associatifs, elle donne envie à des habitants des régions limitrophes de s'y installer. "Des Bretons qui ont quitté la région pour travailler ailleurs y reviennent également pour passer leurs vieux jours", ajoute Sylvie Guignard. 

L'ARS bloque le nombre de places

Selon elle, les difficultés à trouver un lit en Ehpad ne devraient guère s'améliorer : "L'Agence régionale de santé, qui décide du nombre de places, a choisi de ne pas en créer jusqu'en 2021 dans les Côtes-d'Armor", pointe la vice-présidente du Département. Les auteurs de l'étude de Retraite Plus s'alarment aussi : "A l'horizon 2040, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans aura augmenté de 94 %. La Bretagne sera alors également touchée par le manque de places en Ehpad si les ouvertures d'établissements ne sont pas assez nombreuses". 

En attendant, dans les Côtes-d'Armor, on cherche des solutions alternatives, comme des aides pour le maintien à domicile ou la construction de résidences-services publiques. "C'est triste à dire mais nous serons obligés de réserver les places en Ehpad aux personnes dont les pathologies sont les plus lourdes et de maintenir les moins dépendantes à leur domicile le plus longtemps possible", s'agace Sylvie Guignard. 

 

* Étude réalisée par Retraite Plus (organisme qui conseille les personnes âgées dans leur recherche de maison de retraite), sur 7.553 Ehpad. Sources : Insee, Omphale 2010, Drees, base de données privée de Retraite Plus.


 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/france/ehpad-en-bretagne-seulement-une-place-pour-quatre-seniors-30-11-2017-11761642.php#m0E75GbEFbyFucUo.99


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/france/ehpad-en-bretagne-seulement-une-place-pour-quatre-seniors-30-11-2017-11761642.php#m0E75GbEFbyFucUo.99

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011