Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 07:30

Et pendant ce temps là, ... 

C'est le Figaro qui le dit !!!!
******************
Le premier semestre s’est révélé particulièrement brillant pour les entreprises du CAC 40 qui affichent 50,2 milliards d’euros de bénéfices net, en hausse de 22,2% sur 2016. Si les calculs des différents consensus s’avèrent exacts, les fleurons français seraient ainsi en passe de dégager un montant de profits cumulés jamais vu pour l’ensemble de l’année en cours.

Bercy cajole le capital

JEUDI, 31 AOÛT, 2017
HUMANITE.FR
Photo AFP.
Devant une ribambelle de patrons, les ministres Gérald Darmanin et Bruno Le Maire ont détaillé la feuille de route fiscale du gouvernement, à l’occasion de l’université d’été du Medef, tenue mardi et mercredi à Jouy-en-Josas (Yvelines). Objectif : rassurer le patronat sur ses mesures pro-business.
Le duo de Bercy a reçu un accueil chaleureux à l’université d’été du Medef. Devant un parterre de patrons, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont profité de cette tribune ouverte pour préciser les réformes fiscales à venir du gouvernement, à un mois de la présentation du projet de budget 2018. Le ministre de l’Action et des Comptes public a martelé que la dépense publique est « très importante » en France, à l’occasion d’une conférence intitulée « compétitivité : le goût des impôts ». « C’est comme dans le film La Grande bouffe, à la fin ça devient très dangereux de beaucoup manger », a-t-il osé et de se positionner comme « le ministre qui peut vous assurer la baisse de la dépense publique ». L’ex porte parole de Nicolas Sarkozy tiendra sa promesse puisque une baisse de la dépense publique est prévue dans le budget 2018, à hauteur de 20 milliards d’euros. L’ex maire de Tourcoing a promis également la «stabilité fiscale» sur le quinquennat : «Toutes les promesses fiscales seront dans le projet de loi finance 2018». Il a aussi repris à son compte une autre revendication patronale : une « flat tax » sur les revenus du capital à hauteur de « 30% tout compris» et de préciser que « toute assurance-vie de moins de 150.000 euros ne sera pas soumise à cela ».
Invité pour clôturer ce grand raout patronal, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé la « suppression de l’ISF » pour « attirer les investisseurs dont nous avons besoin pour développer vos entreprises ». La transformation de cette taxe en « impôt sur la fortune immobilière » continuera d’exonérer l’immobilier professionnel, comme le désirait le Medef.  Ce nouveau périmètre de calcul, au bénéfice des plus riches, représente un manque à gagner de 4 milliards d’euros pour les caisses de l’Etat,  alors que l’austérité est le lot des plus fragiles. L’ancien candidat de la primaire de la droite a, par ailleurs, précisé le calendrier sur la baisse de l’impôt sur les sociétés, actuellement de 33%. «  Nous commencerons avec un taux de 28% dès 2018 sur la fractions de bénéfices inférieure à 500 000 euros », a-t-il déclaré. Le solde des bénéfices sera ensuite soumis à « 31% » en 2019, tout en maintenant un taux de « 28% » pour les entreprises faisant moins de 500.000 euros de bénéfices. Avant de le diminuer à 28% en 2020 « pour tous les bénéfices », 26.5% en 2021 et 25% en 2022. Bruno Le Maire a continué de distribuer ses cadeaux aux entreprises en confirmant la transformation du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en « baisses de charges pérennes » à l'horizon 2019. Des cadeaux assumés pleinement par le ministre de l’Economie et des Finances : « à vous entrepreneurs, je ne dis pas : c’est donnant-donnant. Je ne vous dis pas : si vous ne créez pas des emplois, nous changerons à nouveau la fiscalité des entreprises. Je ne crois pas en cette logique de conditions ». Les patrons ont applaudi des deux mains. Lola Ruscio

Partager cet article

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011