Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 05:36

Pierre Gattaz et Alexandre Saubot pour le Medef ; Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Édouard Philippe, premier ministre : tous tout sourires !

 

CODE DU TRAVAIL. UN ÉTÉ MEURTRIER

 

LE MIRACLE DE LA FLEXIBILITÉ

Créer des emplois en flexibilisant le marché du travail, la promesse n'est pas neuve. Le problème, c'est que les résultats sont rarement au rendez-vous. En France, les lois d'« assouplissement » s'empilent depuis les années 1970, mais n'ont jamais permis d'endiguer le chômage. En Allemagne, la flexibilisation du marché du travail a certes fait baisser le taux de chômage officiel, mais au prix d'une précarisation accrue des travailleurs : le taux de pauvreté atteint 17 %, et 27 % des salariés sont employés à temps partiel (contre 18 % en France). Les statistiques officielles ne tiennent jamais compte de cette zone grise que l'on appelle « halo du chômage », où se croisent chômeurs découragés (qui renoncent à s'inscrire à Pôle emploi) et travailleurs à temps partiel subi (désireux de travailler plus). Certaines études estiment que si l'on réintégrait ce halo dans les chiffres officiels, il faudrait multiplier le taux de chômage allemand par trois ! De quoi relativiser le mythe de la « réussite » made in Germany...

 

L'ARNAQUE DES DROITS NOUVEAUX

«La mondialisation et les nouvelles technologies ont rendu le marché du travail plus incertain, en multipliant les changements de métier mais aussi les passages par le chômage. Face à cette évolution, il est nécessaire de donner aux actifs des protections nouvelles. » Difficile de ne pas acquiescer au préambule du ministère du Travail dans le projet de loi d'habilitation.

Malheureusement, on cherche encore les avancées que les salariés des « nouvelles technologies » pourront se mettre sous la dent ! Il n'y a rien, par exemple, sur la situation des « ubérisés », ces salariés trimant pour des plateformes en tant qu'autoentrepreneurs. Le texte renvoie à une future réforme de la formation professionnelle, éternel serpent de mer de la politique française. En revanche, de nombreux droits sont d'ores et déjà détricotés. C'est le cas du compte pénibilité, maigre avancée du quinquennat précédent, qui est vidé de sa substance. Quatre des dix critères d'accès au compte personnel sont dans le collimateur du gouvernement : manutention manuelle de charges, postures pénibles, vibrations mécaniques et exposition aux agents chimiques.

 

LE PLAFONNEMENT DES INDEMNITÉS PRUD'HOMALES, FAUX CADEAU AUX PME

L'autre promesse de la loi travail 2, c'est d'alléger le fardeau que constituerait le poids des indemnités prud'homales pour les petites entreprises. D'où la volonté de les plafonner. Mais le chiffon rouge agité par les libéraux ne résiste pas aux observations. Des chercheurs du CNRS ont passé au crible un échantillon de décisions rendues par les prud'hommes (« Marianne » du 27 avril 2016). Résultats : loin d'être ciblées, les PME écopent en moyenne d'indemnités trois fois moins élevées que les grands groupes (8 039 euros contre 25 000). Par ailleurs, 43 % des demandes d'indemnités sont rejetées pour les salariés de petites boîtes, alors que le taux s'élève à 31 % pour les grands groupes. C. B

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011