Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 04:21
Pierre Laval

Pierre Laval

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

 

MODERNE MACRON ?

Billet d’Alain BERGEOT de République & Socialisme

                                              

Avec l'élection de Macron on voudrait nous faire accroire que l'ère de la modernité est enfin advenue. Voilà, entre parenthèse, à quoi peut conduire le"dégagisme".

Si "l'histoire ne se répète pas, elle peut, parfois bégayer" (Karl Marx). Et, comparaison n'est pas raison. Mais, je ne peux m'empêcher à propos de ces fameuses ordonnances annoncées de manière anodine, de songer aux décrets-lois de... Pierre Laval. Bien entendu, tout un chacun connaît son histoire, je ne vais pas m'étendre sur le zélé collaborateur. Par contre, peut-être cet angle du personnage est-il moins connu, en cette date anniversaire, à un jour près.

 

HIER:

Le 07 juin 1935, Pierre Laval, pour la deuxième fois, venait d'être nommé Président du Conseil. Les conséquences du krach boursier de Wall Street, se font sentir en France avec un peu de retard, mais elles se poursuivent dans les années 30. Dès son arrivée au pouvoir, Laval aggrave encore la situation:

1) Un décret du 09 juillet prévoit un comité ministériel "chargé de rechercher et de proposer toutes mesures tendant à la suppression ou à la réduction des dépenses".

La presse s'en félicite. Le journal "Le Temps" (l'équivalent du Monde aujourd'hui) relate, dans un article du 20 juillet " La réduction des dépenses publiques, parce qu'elle allège les charges qui pèsent sur la production, parce qu'elle rend l'aisance au marché des capitaux, parce qu'elle tend à remettre en marche le mécanisme du crédit, ne peut qu'accroître le pouvoir d'achat de l'ensemble des consommateurs".

2) Le 16 juillet les décrets-lois sont lancés. Les principales mesures:

* pour les fonctionnaires et les services publics, un prélèvement de 3% à 10% sur les traitements et indemnités.

* prélèvement de 10% sur la retraite du combattant.

*allongement d'un an à l'avancement d'échelon.

*Diminution des retraites de 5 à 10%.

 

 

 

AUJOURD'HUI:

Le 07 mai 2017, Macron est élu président de la République. Les décrets-lois ont été remplacés par la procédure des ordonnances dans la constitution de 1958, qui ont besoin d'être ratifiées par le parlement.

Les conséquences de la crise financière des "subprimes" (prêts accordés à des ménages américains qui ne remplissaient pas les conditions pour souscrire un crédit immobilier) impactent aussi la France encore en 2017.

Macron veut aller vite pour remplir la lettre de mission que les marchés financiers lui ont donnée.

*Dès le 14 juin le projet de loi d'habilitation, première procédure du vote parlementaire, va être envoyé au conseil d'Etat le 14 juin!

*Dès cet été, casse du Code du travail.

* Dès le 20 septembre Adoption du paquet d'ordonnances au Conseil des ministres!

*Dès l'automne, adoption d'un budget d'austérité, en s'attaquant aux effectifs des fonctionnaires et aux dépenses publiques.

Diviser pour mieux régner :

*Dès le début 2018, augmentation de la CSG de 1,7%. Pour la première fois, sous la 5ème République, 6 retraités sur 10 vont voir leur pension de retraite amputée.

   En son temps Raymond Barre avait fustigé les fonctionnaires, en les baptisant du terme de « privilégiés », pour les opposés aux salariés du privé ; Macron suit ce chemin tordu, en jouant les actifs, jeunes de préférence, contre les retraités, qui seraient « aisés », voire « nantis » !

La preuve du mensonge avec ces deux exemples de retraités… « aisés »:

- une retraitée percevant 1480 € de pension mensuelle, payera un supplément annuel  de CSG de 302 €. Alors qu’une active percevant cette même somme aura une diminution de 263 € de ses cotisations annuelles.

- Un retraité percevant une pension mensuelle de 2500 € payera un supplément annuel  de CSG de 510 €, alors qu’un actif percevant cette même somme aura une diminution de  444 € de ses cotisations annuelles.

Dans le même temps, avec l’exonération des détenteurs d’actions, l’ISF, qui rapporte peu (5,2 milliards en 2016) sera divisée par deux.

Dimanche 08 juin, que chacune, chacun de nous se mobilise pour stopper ce gouvernement dans son élan « ultra-thatchérisé » en votant pour :

Jacques RANNOU

qui fera de l’Assemblée Nationale la caisse de résonance des espoirs et des luttes des Citoyennes et des Citoyens de la 8ème circonscription du Finistère !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents