Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:32
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

En feuilletant les circulaires

Les circulaires électorales viennent d’arriver dans les boites à lettres. A quelques jours de l’élection il n’est pas certain qu’elles soient « épluchées » dans le détail. Pourtant, par ce qu’on y trouve et par ce qui n’y est pas, leur lecture est instructive.

Ismaël DUPONT et Muriel GRIMARDIAS (PCF/Front de Gauche)

 annoncent clairement la couleur. Dès la 1ère page ils affirment que « les jeux ne sont pas faits », rappellent comment leurs efforts pour aboutir à l’union ont été rejetés sans le moindre examen. Combien aussi l’action d’Ismaël à Morlaix  comme à la communauté d’agglo est une garantie pour l’avenir. Au verso ils développent leurs engagements et leurs priorités :

  • Combattre le pouvoir de la Finance et grand patronat
  • Stopper la casse de notre système de santé public et prendre en charge le défi du vieillissement
  • Lutter contre le chômage en cessant de précariser toujours plus les salariés et les jeunes
  • Respect de la terre, la démocratie et la paix

Bref le contraire de ce que Macron, porte-parole du grand capital, veut mettre en place à coups d’ordonnances.

 

Maël de CALAN (Union de la droite et du centre)

 maintient sa ligne conduite depuis le début.

1 – les offres de serviceà Macron : « une droite ouverte pour reformer avec Macron » et engagement à voter les lois qui « iront dans le bon sens » (baisse des charges et des normes, recrutement de policiers et de gendarmes, RSI, …)

2 – une posture de défenseur de la circonscription « le jour où il faudra se battre pour défendre notre territoire, qui voulez-vous comme député ? »

Bien sûr pas un mot sur la démolition du code du travail, sur les 120 000 suppressions d’emplois publics, sur la décision de court-circuiter les élus en gouvernant par ordonnance, sur la soumission à l’Europe, …

Sandrine LE FEUR (La République en marche)

Candidate officielle du camp macroniste sur les terres de laquelle Maël de CALAN braconne allègrement. Sur la 1ère page un seul message « Ensemble, donnons une majorité légitime à Emmanuel MACRON ». Cet objectif est décliné sur la 2ème page avec la revendication d’être seule légitime. Le reste étant une longue liste de considérations personnelles. Là aussi, comme chez de CALAN, aucune référence aux questions qui fâchent.

Aurait-on oublié de lui dire que le rôle principal des députés est d’élaborer, de voter les lois, le budget et de contrôler le gouvernement. D’être des élus libres de leurs choix.

Gwénégan BUI (Rassemblement des forces de gauche et de progrès).

« Je ne serai ni dans la majorité présidentielle ni dans l’opposition systématique » car le « quinquennat ne peut se résumer à un chèque en blanc ou un affrontement stérile avec le Président et le gouvernement ». Une resucée de la déclaration de Maël de CALAN « je voterai les lois d’Emmanuel MACRON quand elles iront dans le « bon sens ». Bien sûr le bon sens n’est pas le même chez les 2 candidats. Mais la liste de ce que BUI est prêt à voter laisse entendre que MACRON est prêt à les proposer. Ce qui ne cesse d’étonner lorsqu’on connait son programme.

La page 2 liste un bon nombre de propositions avec lesquelles on pourrait être d’accord si, pour beaucoup d’entre elles, elles n’étaient pas à l’opposé des politiques menées par les gouvernements qu’il a soutenus.

En encadré, une liste de propositions contre lesquelles il s’engage à voter (réforme de l’ISF, ordonnance, baisse du nombre de fonctionnaires, augmentation de la CSG). A noter que le refus de la baisse des dotations aux collectivités locales qui figurait sur ses documents de campagne a disparu. Souvenir de tous les budgets qu’il a votés,

Enfin la circulaire MELENCHON avec en page 1 une omniprésence du leader de la France Insoumise (photo et appel) les candidats locaux cantonnés en fin de page avec une mise en page plus que neutre. La seule qualité de J. KERGUILLEC étant « est engagé à mes côtés avec courage. Il a ma confiance ». Formulation sans doute reprise à l’envie dans bon nombre de circonscriptions.

En page 2 une longue lettre du même Mélenchon pour développer sur la nécessité de renforcer la France Insoumise. En bas de page une petite liste de propositions.

Ainsi J. KERGUILLEC, sa suppléante D. Chevais, son groupe local n’auront pu ni composer leur affiche, ni rédiger leur circulaire électorale. Bizarre, dans un mouvement où chacun est censé compter pour un !

 

La lecture de ces circulaires est en fin de compte significative sur l’absence d’une information précise sur les objectifs et les programmes, sur la subordination imposée ou acceptée vis-à-vis du président, du gouvernement ou des leaders des mouvements politiques. Significative aussi du peu de considérations de la population et des électeurs.

Je n’étonnerai donc personne en disant que ma lecture n’a fait que renforcer ma volonté de voter pour Ismaël qui m’a semblé le seul à être à la fois porteur de mes valeurs et de la volonté farouche de s’opposer à l’entreprise de démolition de MACRON.

Alain DAVID 08.06.2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LEGISLATIVES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011