Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 07:02
Vannes: Jean-Baptiste Goulard, fils à papa ou vrai bosseur? (Ouest-France, 22 février 2017)

Un article éloquent par lui-même de ...

Maël FABRE. Ouest-France

Jean-Baptiste Goulard a occupé des postes à responsabilité au côté de son père, François Goulard. En pleine tempête Fillon sur les emplois fictifs, « J-B » dit « n’avoir rien à cacher ».

Le débat

« Je n’ai rien à cacher, c’est pour ça que j’ai toujours parlé. »

Alors que François Fillon, candidat des Républicains à la présidentielle traverse un long tunnel judiciaire au sujet des supposés emplois fictifs des membres de sa famille, Jean-Baptiste Goulard joue la carte de la transparence sur ses différents postes occupés auprès de son père, François Goulard, aujourd’hui président du conseil départemental du Morbihan. « On me critique toujours sur ce que je suis et pas sur ce que je fais. »

En pleine tempête Fillon, l’intéressé dit : « On devrait avoir une clarté généralisée. À l’heure où les données deviennent publiques et à l’époque où l’on vit, on ne peut pas continuer à garder les choses de son côté. »Dont acte. Alors voyons si le mot « transparence » prend véritablement tout son sens…

1 900 € pour travailler avec son père

Juillet 2010. Jean-Baptiste Goulard alors âgé de 27 ans est nommé au cabinet du maire de Vannes qui n’est autre que son père, François Goulard.

À la question combien étiez-vous rémunéré pour ce poste ? « Je ne vous donnerai pas mon salaire. Si vous le voulez, allez le chercher ».

Selon les délibérations du conseil municipal de juillet 2010, il aurait été rémunéré à hauteur de la valeur de l’indice brut 786 et au temps de travail annoncé (80 %). Cela faisait un net mensuel de l’ordre de 1 900 €, auxquels s’ajoutaient, en parallèle, ses revenus d’enseignant à Sciences Po.

Assistant parlementaire et chômeur

 

Juin 2011, Jean-Baptiste Goulard devient assistant parlementaire… de son père. « François quitte la mairie, David Robo devient maire. Ce dernier n’avait plus besoin d’un directeur de cabinet. J’ai laissé mon poste pour rejoindre mon père comme seul collaborateur pour l’aider dans sa tâche. »

Mais en 2012, François Goulard n’est plus député. Fin du contrat pour Jean-Baptiste Goulard qui recevra des indemnités de licenciement. « Je me suis alors inscrit au chômage », glisse-t-il sans avoir révélé son salaire.

« Il n’y a pas d’amalgame »

En 2014, Jean-Baptiste Goulard revient sur le devant de la scène en devenant directeur général de Paysages de mégalithe. Une promotion qui avait fait tousser dans les rangs des politiques locaux.Alors, conflit d’intérêts pour Jean-Baptiste Goulard à être salarié d’une association financée par le département dont le président n’est autre que son père ?

Réponse de l’intéressé : « Il n’y a pas d’amalgame. L’association cherchait un directeur général, j’ai postulé, j’ai eu des entretiens d’embauche comme tout le monde. »

Certains diront que le diplômé de Science-Po n’a aucune connaissance en matière de mégalithes pour prétendre à ce poste.

« J’ai été pris pour m’occuper de l’administration, de la communication et de la politique générale de l’association. Une coordinatrice a aussi été embauchée pour valoriser le patrimoine. »

Une manière de poursuivre son engagement politique local… dans l’ombre de papa.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011