Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 09:26
LA CHRONIQUE DE JEAN-CHRISTOPHE LE DUIGOU (*)
L’HUMANITE DIMANCHE
Jeudi 5 janvier 2016

 

PRÈS DES DEUX TIERS DES EMPLOIS SALARIÉS DÉPENDENT EN FAIT DES CHOIX STRATÉGIQUES DES GRANDES FIRMES FRANÇAISES ET ÉTRANGÈRES.

 

Gouvernements et experts n'en démordent pas : l'avenir de l'emploi se joue désormais dans les PME, il n'y a plus rien à attendre des grandes entreprises. À l'appui, ce diagnostic du cabinet d'audit KPMG : « Les PME et les très petites entreprises françaises ont représenté la quasi-totalité (en fait, 80 % ­ NDLR) des créations nettes d'emplois salariés du secteur privé, ces dix dernières années. » Manière de valoriser les PME, mais surtout prétexte pour dégager les grandes entreprises de leurs responsabilités. Heureusement l'Insee et la Banque de France ont apporté quelques éclairages qui pour le moins relativisent cette thèse.

L'Insee nous a fourni une vue panoramique du tissu productif national en distinguant les catégories d'entreprises : les micro-entreprises, les PME, les entreprises de taille intermédiaire et les grandes entreprises. Sans surprise l'on constate que les très petites entreprises donnent du travail à 3 millions de personnes, auxquelles il faut rajouter 2,2 millions de personnes au titre des indépendantes. Les PME au sens strict regroupent 4,5 millions d'actifs. Les ETI (entreprises de taille intermédiaire), 3,4 millions, et les grandes entreprises, 4,5 millions. Conclusion arithmétique : 75 % de l'emploi se trouve dans les structures autres que les grandes entreprises.

Dès lors, feindre l'étonnement devant le fait que 8 emplois sur 10 sont créés dans les plus petites entreprises est bien curieux. Cette proportion ne fait que refléter la structure des emplois existants et ne dénote pas une dynamique particulière de création d'emplois dans les entreprises de petite taille. Ce que confirme l'Insee, qui, à partir de son échantillon, affirme qu'en moyenne, sur 3 ans, seuls 6 emplois nets créés sur 10 relèvent d'une petite structure. Ce chiffre est de plus un maximum, dans la mesure où il ne tient pas compte du gonflement de la catégorie PME par déclassement des entreprises plus grandes. Phénomène qui est sans doute loin d'être négligeable dans la crise. On est donc loin du message sur « le dynamisme intrinsèque des PME en matière d'emploi ».

Mais grâce aux données financières de la Banque de France il est possible d'aller plus loin dans l'analyse de la responsabilité des grands groupes dans l'évolution de l'emploi. Le mythe de la petite PME isolée qui ne demande qu'à innover et grandir de manière indépendante, en passant, en prend un coup. 43 % des PME et 98 % des ETI, dont les fameuses « gazelles » censées sauver notre système productif, entretiennent des liens capitalistiques étroits avec des groupes et dépendent en fait des grandes firmes françaises ou étrangères. Cela fait qu'au total c'est près des deux tiers des emplois salariés marchands qui dépendent des choix stratégiques des grandes entreprises et de leurs politiques de gestion des ressources humaines. De quoi relativiser le mythe selon lequel c'est seulement dans les PME que l'on créera des emplois.

De quoi rappeler aussi que les grandes entreprises ont une responsabilité décisive en matière d'emploi, responsabilité qu'il ne s'agirait pas d'oublier. Ces dernières continuent à restructurer, pesant par là sur tout le système productif et sur l'évolution de l'emploi. Reste alors la grande question de savoir ce que fait la puissance publique et comment il est possible de réorienter les principaux choix de gestion des grandes firmes. Là aussi le débat doit s'ouvrir.

(*) Économiste et syndicaliste

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011